Accueil Actus Inde – Un Moine accusé d’avoir coupé l’Arbre Bodhi, est forcé de...

Inde – Un Moine accusé d’avoir coupé l’Arbre Bodhi, est forcé de démissionner

7
0


LE MOINE ACCUSE D’AVOIR COUPE L’ARBRE BODHI, FORCE DE DEMISSIONNER [[Traduit de l’Anglais par Hélène LE, pour www.buddhachannel.tv ]]



16 décembre 2007



Patna, Inde — Les autorités ont forcé le moine supérieur du temple bouddhiste de Bodh Gaya à démissionner, et ont suspendu un officiel impliqué dans la coupe d’une branche de « l’arbre de l’illumination » du Bouddha, apparemment pour la vendre.



L’action a été portée en justice après que la cour a cité des officiels à comparaître au temple, pour avoir élagué une branche de l’arbre « Bodhi », sous lequel le Bouddha aurait atteint l’illumination 2550 ans auparavant. L’action semble aussi se tourner contre un autre officiel dont l’implication est ici alléguée.



Le magistrat Jitendra Srivastava, du district de Gaya, président ex-officio du Bodh Gaya Temple Management Committee (BTMC), a ordonné la suspension du responsable des Relations Publiques Bhajju Yadav.



bo-tree-s-2.jpg



“ La démission du chef de temple Bhahadant Bodhipal a été acceptée” dit Srivatsava. L’action contre l’ancien officier secrétaire de BMTC Kalicharan Yadav semblerait imminente.



Un communiqué officiel, prouvant l’incident, inculpait les trois officiels du comité, plus tôt ce même mois. Le communiqué a été soumis à la cour le 7 décembre.



Un moine bouddhiste, Arup Brahmachari, avait enregistré une plainte criminelle contre les officiels de BMTC en juin de cette année, alléguant qu’ils avaient ordonné la coupe d’une branche de l’arbre.



Brahamchari a fourni les preuves, dont huit photographies, qui soutiennent sa plainte, déjà appuyée par une déclaration sous serment du jardinier Deepak Malakar, gardien de l’arbre révéré.



Dans cette déclaration, Malakar déclare qu’il a coupé une branche de l’arbre le 10 juillet 2006, à l’instance de Bodhipal. Il l’aurait ensuite amené jusqu’à sa résidence.



Les moines ont demandé l’arrestation des trois officiels.



Bhadant Anand, le président de Akhil Bharatiya Bhikku Mahasangh (All India Monks Association), a prévenu qu’ils auraient recours aux protestations si les trois n’étaient pas arrêtés.



“Il est maintenant officiel qu’une branche de l’arbre du Bodhi a été coupé pour de l’argent, et les trois officiels révélés coupables doivent être mis derrière les barreaux” dit Anand.



Un officiel du complexe du temple Mahabodhi explique que l’actuel arbre du Bodhi est la sixième régénération de l’arbre banyan originel.



Des milliers de pèlerins visitent le complexe, dont le site a été déclaré patrimoine mondial par l’Unesco. Il marque l’endroit où les fidèles croient que le Bouddha, qui avait reçu pour nom Siddharta, a atteint l’illumination après une méditation intense.



Source : Sify News

Previous articlePacem In Terris – Partie 4 – Rapports des communautés politiques avec la communauté mondiale
Next articleCorée du Sud – Des Arbres pour honorer Jésus dans un Temple bouddhiste