Accueil Espace Bouddhiste Société Les Camps de réfugiés birmans – N’oublions pas la Birmanie

Les Camps de réfugiés birmans – N’oublions pas la Birmanie

19
0

CAMP DE REFUGIES BIRMANS

N’oublions pas la Birmanie…
Birmanie_refugie_carte.jpg


Selon un article paru dans le « Democratic Voice of Burma » du 6 décembre, les rations alimentaires de base fournies dans les camps de réfugiés ont été réduites de moitié.


Birmanie_refugie2.jpg


Le nombre sans cesse croissant de nouveaux arrivant, le taux de change entre le dollar et le Baht ainsi que la hausse des prix des matières première ne permettent plus de maintenir les approvisionnements nécessaires.

On parle de plus de 300 personnes par jour qui franchissent la frontière, après avoir traversé des régions de jungle remplies de mines anti-personnel.


Birmanie_refugie.jpg


Au 31 Octobre dernier, 153 847 réfugiés étaient répartis dans les 10 camps répartis le long de la frontière, gérés par le Thaïland Burma Border Consortium, coalition d’ONG basée en Thaïlande.

Les camps sont des villages de quelques milliers de maisons accrochées aux montagnes, où les réfugiés, prisonniers derrière des barbelés attendent un avenir lié à la démocratie, à un « pouvoir vivre » dans une patrie vampirisée par des criminels d’une ampleur indicible. Quelques uns y sont depuis 23 ans.


Birmanie_refugie1.jpg


Dans certains camps, il existe des risques de glissement de terrain. Dans celui de Mae La Oon, 40 000 personnes vivent sur moins de 2.5 km2.

Les autorités Thaï ne leur accordent aucun droit (se déplacer, travailler). Ils y survivent grâce à l’aide humanitaire internationale. Au cas où ils chercheraient à en sortir pour chercher du travail, ils risqueraient d’être arrêtés.


Sophie Alvarez pour www.buddhachannel.tv

Previous articleBali – Pékin et Washington contre des Objectifs chiffrés de Réduction des Emissions
Next articleLa Diversité, le Conflit et l’Internationalisation de la Birmanie