Accueil Actus CHINE- Les grands lamas devront recevoir un label de « bouddhas réincarnés ».

CHINE- Les grands lamas devront recevoir un label de « bouddhas réincarnés ».

9
1

APPELLATION CONTRÔLEE « VRAI BOUDDHA VIVANT »


PEKIN – 3 août

L’annonce XINHUA annonce que toutes les demandes de reconnaissance de réincarnation du bouddha vivant du bouddhisme tibétain doiven être approuvées par le gouvernement ou par le département des affaires religieuses du gouvernement, selon l’Administration d’Etat des Affaires religieuses (AEAR).


« Un prétendu bouddha vivant réncarné qui n’a pas obtenu l’approbation du gouvernement ou des départements des Affaires relieuses est illégal et non valable. »


Panchen Lama actuellement reconnu par la Chine
Panchen Lama actuellement reconnu par la Chine


A partir du 1er Septembre, la reconnaissance de la réincarnation d’un bouddha vivant du bouddhisme tibétain sera institutionnalisée.

Ce réglement est composé de 14 articles, présentant
– les principes
– les conditions
– les procédures d’approbation
– les devoirs et responsabilités des groupes religieux oeuvrant pour la reconnaissance des réincarnations.
– les peines pour les personnes qui enfreignent la réglementation.


Le texte exige que
– tous les temples candidatant pour la réincarnation d’un bouddha vivant soient inscrits légalement au registre des activités du bouddhisme tibétain
– qu’ils soient capables d’élever le bouddha vivant réincarné et de subvenir à ses besoins.


L’Agence XINHUA précise dans cet article que le Tibet est devenu un district administratif relevant directement des autorités centrales pendant la dynastie des Yuan ( 1279-1368) au 13e siècle.
Kublai Khan de la dynastie des Yuan a conféré le titre de bouddha vivant à Vphag-pa, un dirigeant religieux du Tibet de l’époque. Depuis, on a commencé à appeler les célébres moines du Tibet des « bouddhas vivants ».


L’AEAR annonce que cette réglementation contribuera
– à la garantie des activités religieuses normales du bouddhisme tibétain
– à protéger les croyances des adeptes du bouddhisme tibétain en vertu de la loi.



Commentaire de Buddhachannel

Bien sûr, les autorités tibétaines non situées en Chine ne sont pas d’accord avec cette présentation.

Vous pouvez réagir à cet article de XINHUA.

Previous articleBalade dans Tokyo et dans le temps
Next articleUn an déjà : le train au Tibet, réussite ou danger ?

1 commentaire

  1. CHINE- Les grands lamas devront recevoir un label de « bouddhas réincarnés ».
    Si je ne me trompe pas, le dernier Bouddha vivant à été validé en Chine par tirage au sort entre deux noms déposés dans une urne….mais en Or, tout de même. Maintenant en Chine, un diplôme de Bouddha par tirage au sort….Et dans leurs universités…ils font comment….pour valider un diplôme? C’est bien plus fort que la vente des indulgences par le Vatican.

Comments are closed.