Accueil Actus Les Retraites d’Eté au Temple de la Gendronnière

Les Retraites d’Eté au Temple de la Gendronnière

10
3

Ango : Les retraites traditionnelles d’été au Temple zen soto de La Gendronnière (Val de Loire- France)


calligraphoe japonaise
calligraphoe japonaise
La période d’été constitue traditionnellement une période de retraite pour le pratiquant bouddhiste ou pour toute personne souhaitant découvrir la voie du zen. A l’époque du Bouddha, ces retraites duraient deux à trois mois à l’époque de la mousson.

En France, des retraites estivales se déroulent au Temple zen de la Gendronnière, grand monastère situé dans le Val-de-Loire, et durant entre 4 jours et… deux mois. Elles sont l’occasion spéciale de toucher l’esprit véritable : l’esprit vaste et sans limites, qui existe en chacun de nous.

Lors de ces retraites, chacun pratique zazen, samu ( le travail manuel pour aider au fonctionnement du temple), les cérémonies ou les repas rituels. Chaque action s’inscrit dans “Dokan”, l’anneau de la voie, qui symbolise la circulation de l’énergie au quotidien. Et en se concentrant ainsi instant après instant, geste après geste, chacun peut faire l’expérience de la valeur inestimable du moment présent.


6 sessions de 9 jours du 1 er juillet au 2 septembre 2007

Pendant deux mois, se succèdent six sessions de neuf jours qui suivent chacune le même déroulement et le même rythme. Les quatre premiers jours, chacun peut redonner un sens spirituel à toutes les actions de la journée : zazen, les cérémonies, le samu (travail pour la communauté), les repas pris dans les bols et en silence, ainsi que toutes les tâches ordinaires de la vie quotidienne. Plusieurs teisho (littéralement : exposer, faire offrande) donnés par des enseignants permettent d’apporter des éclairages sur le Dharma et plusieurs initiations et instructions dans le dojo d’approfondir différents aspects de la pratique (posture, règles, sons et déroulement des cérémonies). Après une journée de repos suivent trois jours et demi de sesshin où l’enseignement est centré principalement sur zazen.

zazen
zazen


Zazen : l’essence du zen

«Les gens de la Voie n’oublient jamais que le corps de la Voie c’est zazen. Zazen est simplement s’asseoir, ouvrir complètement son cœur et son esprit, se concentrer seulement sur la vérité et laisser tomber les habitudes du karma.» (Maître Nyojo, XIII e siècle)

Zazen est la posture d’éveil qui s’est transmise depuis le Bouddha Shakyamuni jusqu’à nos jours. Assis les jambes croisées, le dos droit, la respiration calme, le corps et l’esprit unifiés, sans esprit d’obtention. En tournant son regard vers l’intérieur, chacun dépasse naturellement les limites de l’égoïsme et fait directement l’expérience de l’éveil à sa vraie nature.


Maître Taisen Deshimaru
Maître Taisen Deshimaru
Maître Taisen Deshimaru

Héritier des maîtres de la transmission, Taisen Deshimaru est venu en Europe en 1967 pour y enseigner le Dharma selon la tradition du zen Soto. Fondateur du zen en Europe, il a répandu la pratique pendant quinze années, en créant de nombreux dojos. Il est décédé le 30 avril 1982, laissant à ses disciples la mission de transmettre à leur tour la pratique du zen. Ainsi, l’enseignement continue de façon vivante, de personne à personne, à travers ses plus anciens disciples. Fondé en 1979 par Maître Taisen Deshimaru, le temple zen de la Gendronnière a été appelé Tai Sei Bukkyo Dai Ichi Dojo– Premier Grand Dojo d’Occident pour l’Enseignement du Bouddha. Aujourd’hui, le temple de la Gendronnière est le point de convergence de tous les membres de l’Association Zen Internationale et le principal centre de pratique et de rayonnement du zen en Europe. Situé dans le Val-de-Loire, au cœur d’un parc de 80 hectares, ses arbres séculaires, le silence qui y règne et également les bâtiments construits au fil des années, la nourriture préparée avec soin, contribuent à rendre la Gendronnière un lieu idéal pour la pratique. Les sessions d’été sont l’occasion pour les pratiquants anciens et débutants, de toutes nationalités et de milieux différents, de se rassembler pour approfondir ensemble la Voie du Bouddha.


1ère session : 1er au 9 juillet

dirigée par Reigen Olivier Wang-Genh, Supérieur du temple Kosan Ryumonji à Weiterswiller et du centre zen de Strasbourg

Traduction allemande

Reigen Olivier Wang-Genh
Reigen Olivier Wang-Genh


2ème session : 12 au 20 juillet

dirigée par Chinrei Gérard Pilet, Enseignant du Dharma au temple Parizan Bokkoku Zenji à Paris

Traduction anglaise

Chinrei Gérard Pilet
Chinrei Gérard Pilet


3ème session : 23 au 31 juillet

dirigée par Taiun Jean-Pierre Faure, Supérieur du temple Kanshoji en Dordogne

Traduction anglaise

Taiun Jean-Pierre Faure
Taiun Jean-Pierre Faure


4ème session : 3 au 11 août

dirigée par Doko Raphaël Triet, Supéreiur du Temple Seikyuji à Séville et enseignant du Dharma au temple Parizan Bokkoku Zenji à Paris

Traduction espagnole

Doko Raphaël Triet
Doko Raphaël Triet


5ème session : 14 au 22 août

dirigée par Yuno Roland Rech, Supérieur du temple Gyobutsuji à Nice

Traduction anglaise

Yuno Roland Rech
Yuno Roland Rech


6ème session : 25 août au 2 septembre

dirigée par Mokuho Guy Mercier, Enseignant du centre zen Josen à Tours

Traduction anglaise

Mokuho Guy Mercier
Mokuho Guy Mercier


Association Zen Internationale ( AZI )

Renseignements et inscriptions :

Par téléphone : 02 54 44 04 86

Fax : 02 54 44 04 87

E-mail : lagendronniere@club-internet.fr

Courrier : Temple zen de la Gendronnière – 41 120 VALAIRE – France


Lieu :

TEMPLE ZEN DE LA GENDRONNIERE

F – 41120 VALAIRE

Tél. : 02 54 44 04 86 – Fax : 02 54 44 04 87

Gendronnière
Gendronnière


Accès :

TRAIN : Gare de Blois. Des voitures viendront vous chercher vers 19h (uniquement les jours d’arrivée), ou taxi.

Retour : Possibilité de voitures de la Gendronnière à la gare de Blois.

VOITURE : Autoroute jusqu’à Blois, traverser la Loire, et prendre la direction de Tours. À Candé-sur-Beuvron, en direction de Chaumontsur-Loire, 200maprès le pont, dans le virage, tourner à gauche. Un panneau indique la Gendronnière. 200 km de Paris, 15 km de Blois, 1 km de Candé-sur-Beuvron.

DVD-zen.jpg

Previous article13 juin – 13 décembre: Exposition De L’Inde au Japon
Next articleLe Dit de Kitsune le Renard ou Contes et Légendes du Japon

3 Commentaires

  1. Les Retraites d’Eté au Temple de la Gendronnière
    Bonjour,

    Puis je connaitre les conditions financières et savoir s’il reste de la place pour la 5° session en Août.
    Très cordialement,

    Brigitte.

  2. Les Retraites d’Eté au Temple de la Gendronnière
    Bonjour,

    Jeune couple nous ne connaissons absolument pas le bouddhisme mais les echos que nous en avons eu semblent correspondre à nos convictions. Je voulais savoir s’il était possible de visiter cet endroit et/ou de rencontrer une personne afin de discuter avec nous(notamment des termes, des bases du bouddhisme).
    Nous habitons à quelques kilomètres du Temple et aimerions savoir comment cotoyer ce lieu afin de pourvoir « se retrouver » en dehors des sessions d’été. Merci d’avance. Cordialement.

  3. Travail personnel de recherches
    Bonjour,

    Je me présente Mlle Zhouri Nezha, je loge actuellement à Candé-sur-Beuvron, chez un ami.

    Cela fait un moment que je connais la commune sans vraiment la connaitre, jusqu’ici je ne faisais qu’y passer, ou alors m’arrêter Rue du Château où habite mon ami.

    C’est donc il y a peu de temps que je me suis prise de curiosité pour cette commune, qui lorsqu’on y regarde de plus près, a bien des intérêts…
    Que ce soit son séminaire (j’ai appris d’ailleurs qu’il risquait de fermer sous peu), le Temple Zen (que j’avais visité lors de mes études d’infirmière à Blois sur un module de travail personnel sur l’emprise du stress), l’Église, quelques commerces qui semblent d’un autre temps, ses ponts, etc…

    Étant passionnée de photographie et de cultures, j’ai eu envie de commencer un travail personnel sur la commune.

    C’est pourquoi je viens vers vous, afin de savoir si je pourrai disposer de documents d’archives concernant le Temple, quelle que soit la forme…, j’aimerais voir des photographies, des anecdotes, l’évolution de la communauté.

    Je me répète, c’est un travail amateur à titre personnel et qui m’enchante réellement car cela m’oblige également à faire connaissance avec les habitants de la commune.

    Par ailleurs j’ai contacté la Municipalité afin d’obtenir les autorisations éventuelles, et expliquer mes motivations.

    J’espère avoir une réponse favorable de votre part, et pourquoi pouvoir vous rencontrer afin de mieux vous expliquer ma démarche qui est sincère et dénuée de voyeurisme.
    Je suis comme je vous l’ai dit précemment infirmière et je travaille dans une clinique psychiatrique à Cour-Cheverny, clinique qui utilise les fondamentaux de la vie en communauté et le partage des taches et de savoirs.

    En attendant de vos nouvelles, veuillez agréer Madame, Monsieur, l’expression de mes sincères salutations.

    Mlle ZHOURI
    0623163286

Comments are closed.