Accueil Actus Séminaire avec Fabrice Midal sur la Beauté

Séminaire avec Fabrice Midal sur la Beauté

9
0

Fabrice Midal a donné un séminaire du 14 au 21 juillet au Château de Ligoure sur la beauté. On y a pratiqué la méditation, appris à méditer, à revenir à cet espace de gratuité où se défont les jeux vains des habitudes et des inquiétudes.

On y a loué la beauté. Il ne s’agis pas de parler de la beauté mais d’ouvrir un espace de beauté, d’en faire l’épreuve, de faire l’épreuve de la manière dont l’écoute de la beauté, la possibilité de lui donner place, sauve. La beauté est même seule à pouvoir sauver le monde.


Fabrice Midal
Fabrice Midal
Voici une courte présentation de chacune des causeries qui y ont été données.


1. Le Bouddha et la poésie

Pourquoi la poésie et l’art dans leur fidélité à la beauté, offrent-ils aujourd’hui l’espace pur et parfait pour transmettre l’esprit du Bouddha ?

Nécessité de sortir du bouddhisme comme doctrine et religion, règles de morales et techniques de développement égocentrique.

Pourquoi Chögyam Trungpa était-il un artiste – son engagement dans l’art.

Jean Dubuffet, Robert Wilson et Giacinto Scelsi : trois exemples d’artistes qui gardent le feu du ciel libre des souillures des habitudes et des concepts. Comment se mettre à l’écoute des artistes, sans peur, sans se sentir impressionnés parce que nous n’avons pas de connaissances et de ressources ?


2. L’immédiateté et l’instant pur ou comment le temps abrite la beauté

Qu’est-ce que l’instant poétique ? En quoi la modernité nous apprend-elle à comprendre autrement le sens du présent.

De l’instant présent à l’instant pur : un saut nécessaire. Se méfier de la fausse innocence et de toutes les fadaises racontées à propos du moment présent.


3 . Le cadeau des perceptions sensorielles… une porte d’entrée dans le monde de l’Ouvert.

En quoi les perceptions peuvent nous aider à nous ouvrir à la beauté et au présent. Comment leur donner droit.

Comment apprendre à voir ? Proust et Nan Goldin.


4. Se libérer par les perceptions et se libérer des perceptions à l’âge de la modernité

« Les sens qui sont notre rapport natif au monde sont en même temps ce qui nous éloigne du monde. D’où la nécessité, si le but est bien de voir le monde, de dérégler les sens. »


5. Le retrait nécessaire à l’apparition de la beauté


6: La loyauté. Servir la beauté et enchanter le monde. Développer la plus haute discipline.

« Qu’une opinion esthétique ait cours, qui prétendait que l’on peut saisir la beauté, c’est là ce qui vous a égarés et ce qui a produit des artistes qui croyaient que leur tâche était de créer de la beauté. Et il n’est certes pas superflu de répéter que l’on ne peut pas créer de la beauté. Personne n’a jamais créé de beauté. On ne peut que ménager des circonstances aimables ou sublimes pour ce qui, parfois, consent à s’attarder chez nous. »

R. M. Rilke


7. Qu’est-ce qu’une cérémonie et comment faire jaillir la beauté dans sa vie ?

Fabrice Midal - La beauté sauvera le monde
Fabrice Midal – La beauté sauvera le monde


Pour vous inscrire à La beauté sauvera le monde

Contacter Léa

leashams@club-internet.fr

La Drouille

87 800 St Hilaire les Places.

05 55 58 29 93

Previous article17 août au 14 septembre – Dathün d’été
Next articleAnniversaire de Sa Sainteté le Dalaï-Lama