Accueil Espace Bouddhiste Société 8 mai: un cirque allemand est lauréat du Prix de la Paix

8 mai: un cirque allemand est lauréat du Prix de la Paix

6
0

«Nous voulons montrer notre estime à des femmes, des hommes ou des groupes qui, « d’en bas », ont su contribuer à la compréhension des hommes et des peuples entre eux. Nous voulons les honorer, indépendamment de leurs idéologies, religions ou idées politiques… quand ils ont offert la paix en montrant leur esprit d’équité, leur humanité… sans violence, avec courage, énergie, réalisme et cœur.»


Déclaration de la fondation du Prix de la Paix aixois – 1998


Les lauréats 2007 sont un cirque allemand dans les Balkans en guerre et une organisation pacifiste de villageois colombiens. Chacun se verra remettre un prix le 1er septembre (jour anti-guerre des syndicats) assorti de la somme de 2000 euros.


C’est le cirque Pinocchio et son fondateur Jupp Steinbusch ainsi que les villageois de San José de Apartado qui cette année ont séduit les organisateurs.

Sans aucune arme, les 50 communes pacifiques de San José de Apartado protègent leurs habitants contre la politique de la Terre brûlée pratiquée par les milices, paramilitaires et guerilleros opposés dans un conflit sanguinaire, afin de rendre les régions convoitées inhabitables si l’ennemi venait à s’en saisir. Dans ce conflit, les habitants ne sont partisans d’aucun.

San Jose
San Jose


Jupp Steinbusch a quant à lui organisé des représentations dans les anciens territoires en guerre des Balkans, en Bosnie, Croatie et Serbie, ainsi qu’à Saint-Pétersbourg et en Irlande du Nord. Autour du slogan « Des larmes pour rire, plutôt que pour pleurer » et grâce au soutien d’enfants, d’adultes et de travailleurs bénévoles, Steinbusch a envoyé un message d’optimisme sur un avenir pacifique, ont estimé les jurés.


Le Prix est décerné chaque année depuis sa création en 1998. L’année dernière, le père jésuite américain Roy Bourgeois et l’actrice Hanne Hiob avait été récompensés.

Roy Bourgeois
Roy Bourgeois
Hanne Hiob
Hanne Hiob

Sources: AFP (BERLIN)


Hélène LE, pour www.buddhachannel.tv

Previous articleQu’est-ce que la Samadhi ?
Next article10 mai : Journée commémorative de l’abolition de l’esclavage en France métropolitaine