Accueil Espace Bouddhiste Humour Zem — Quelque part… C’est toujours ailleurs

Zem — Quelque part… C’est toujours ailleurs

26
0

zem313.jpg

« Le Bouddha ne voit d’enchaînement que lorsque la vie s’éprouve dans une stérile répétition [comme] dans l’expressive formulation métro-boulot-dodo. Dans la servitude de l’éternelle répétition, le présent reste enclos sur lui-même, le passé ne peut être reconnu pas plus que ne se dessine un avenir? le rêve y a-t-il encore une place ? Nous savons comme la répétition mécanique nous entraîne vers une lente déshumanisation et comme nous nous sentons redevenir humain lorsque nous nous permettons de vivre un autre possible. Rêver, simplement rêver, est déjà une trouée dans la banale répétition du quotidien. Un autre possible n’est pas la seule promesse d’une autre existence, mais d’un autre monde. [Si] les disciples ne perçoivent que l’apparence ordinaire du monde de Sahâ (le monde d’Endurance) … les bouddhas et les bodhisattvas convertissent le regard des adeptes et les invitent à leur tour à s’inventer magicien : il ne s’agit pas simplement de se transformer mais de renouveler sa relation au réel. Le monde devient un lieu d’imagination. Il n’existe ni arrière-monde ni d’autre monde ailleurs, il n’existe que notre propre capacité à transfigurer ce monde ordinaire. »

(Éric Rommeluère – Se soucier du monde – Editions Almora – 2014)


Par Zem




Previous articleLe végétarisme à temps partiel
Next articleHoroscope chinois