Accueil Espace Bouddhiste Alimentation Le Gingembre

Le Gingembre

7
1

LE GINGEMBRE

gingembre_ginger.gifLe gingembre, Zingiber officinale, est une espèce de plante originaire d’Asie dont on utilise le rhizome. C’est une épice très employée dans un grand nombre de cuisines asiatiques, et en particulier dans la cuisine indienne. Il est aussi utilisé en Occident dans la confection de la ginger ale et de desserts comme le pain d’épices.

Le gingembre a des propriétés apéritives et digestives.
Il calmerait la nausée pendant la grossesse, ainsi que le mal des transports et de mer.

Préférez le gingembre frais, râpé ou confit, plutôt qu’en poudre (employé notamment dans la composition du pain d’épices). Vous le trouverez dans les magasins de produits exotiques, mais aussi chez les marchands de fruits et légumes et dans les supermarchés.

A l’achat, choisissez une racine bien ferme, sans trace de décoloration et parfumée. Les racines mûres sont un peu plus sèches, elles contiennent plus de fibres et leur goût est assez fort.

Pour fabriquer la poudre de gingembre : pelez le gingembre et coupez-le en tranches fines. Faites-les sécher 15 minutes au four à 100°C. Moulez-les ensuite dans un moulin à café. Conservez-le à température ambiante dans une boite hermétique.

Le Gingembre en alimentation

Les jeunes racines de gingembre sont juteuses et charnues avec un goût très doux. On les utilise marinées dans le vinaigre dans la cuisine japonaise, ou comme ingrédient dans le masala dans la cuisine indienne. Le gingembre mariné (gari) est utilisé pour rafraîchir le palais entre les bouchées dans la dégustation de sushi.

Les racines mûres sont fibreuses, presque sèches et ont un goût plus prononcé. Plus vieilles, elles prennent un goût très fort et sont souvent employées dans la cuisine chinoise pour couvrir les odeurs et saveurs fortes comme celles des fruits de mer et du mouton. Cette saveur épicée et malodorante est due à la zingerone.

Le gingembre est également utilisé en pâtisserie pour parfumer biscuits et gâteaux, et c’est la saveur principale du Ginger ale, une boisson canadienne douce, gazeuse et sans alcool et de la Ginger beer, une bière anglaise au gingembre.

Le gingembre sec, en poudre, est employé pour parfumer le pain d’épices et d’autres recettes.

Il a alors un goût tout à fait différent de celui du gingembre frais, et ils ne peuvent se substituer l’un à l’autre.

Le Galanga est utilisé à des fins semblables en cuisine thaïlandaise.

Le gingembre est utilisé pour aromatiser le thé dans les zones de culture swahilie.

Le gingembre est aussi consommé en Afrique de l’Ouest sous forme de jus pressé et y est considéré comme boisson ayant des effets aphrodisiaques.

Le Gingembre et la santé

– Le gingembre soulage la nausée post-opératoire.
– Le gingembre est proposé comme anti-migraineux sans effet secondaire.
– Il soulage de la cinétose ou maladie des transports.
– En Chine, il sert pendant la grossesse pour combattre la nausée du matin.
– Le gingembre crée un effet protecteur sur la muqueuse gastrique
– Il combat les insuffisances biliaire et pancréatique
– Il fait baisser les taux de cholestérol, de triglycérides sanguins, d’acide gras et de phospholipides11,
– Le gingembre a une action anti-inflammatoire
– Il soigne en particulier la douleur et les symptômes des rhumatismes inflammatoires.
– Certains attribuent à son rhizome des propriétés aphrodisiaques.

Le gingembre, un remède contre la diarrhée

Après des études préliminaires effectuées sur des souris de laboratoires, des chercheurs taiwanais ont trouvé que des extraits de gingembre pourrait être utilisés comme traitement contre la bactérie provoquant la diarrhée. En effet, HSIANG Chien-Yun et son équipe de l’Université médicale chinoise de Taichung ont montré que le zingerone, un des composants de l’épice, pourrait bloquer l’entérotoxine E. coli responsable des diarrhées.

Ces résultats restent à confirmer par des études supplémentaires, notamment pour connaître le meilleur dosage et les effets sur les enfants, mais cela pourrait aboutir à l’obtention d’un médicament très bon marché à destination des pays en voie de développement.

L’étude intitulée « Ginger and Its Bioactive Component Inhibit Enterotoxigenic Escherichia coli Heat-Labile Enterotoxin-Induced Diarrhea in Mice » a été publié début octobre dans le « Journal of Agricultural and Food Chemistry » de l’American Chemical Society.

www.buddhachannel.tv




Previous articleLe dalaï-lama en septembre à Strasbourg
Next articleLe Tendaï, berceau du bouddhisme japonais ?

1 commentaire

  1. Le Gingembre
    Bonjour,
    Je confirme les vertus antiinflammatoire du gingembre en poudre.
    Au moindre petit coup de froid, je souffrais atrocement de douleurs de dos. A chaque fois j’avais un traitement aux antiinflammatoire avec tous les effets secondaires qui vont avec, surtout au niveau de l’estomac.
    Une dame m’a conseillé de mettre, sur les endroits douloureux, du gingembre mélangé à du vinaigre blanc, le soir de préférence, de bien se couvrir (même en été). Refaire l’opération pendant une semaine.
    J’avais tellement mal que j’ai essayé la recette sans hésiter. Je n’ai pas eu à la regretter. Franchement l’effet est spectaculaire.
    Ne pas l’appliquer directement sur la peau, le mettre dans de la gaze. ça chauffe tout doucement jusqu’à une sensation de très forte chaleur, presque de brûlure qu’il faut supporter.
    Maintenant j’utilise ce remède pour les douleurs articulaires et ça marche très bien.
    Je l’utilise aussi pour les maux de gorges et la toux , mélangé à du lait chaud que je prend juste avant de dormir ( ne rien prendre après).
    J’ai 53 ans, j’ai découvert ce remède il y a environ 10 ans et depuis je l’ai testé à plusieurs reprises avec succès.
    voilà j’espère que ma contribution servira.

Comments are closed.