Accueil Espace Bouddhiste Livres Le massage tibétain traditionnel Kunye

Le massage tibétain traditionnel Kunye

27
0

Le massage traditionnel tibétain Kunye est une excellente méthode d’harmonisation énergétique globale, d’intégration de l’environnement de vie et par là même de prise de conscience de soi. Il possède des vertus relaxantes indiscutables et permet d’apaiser et de prévenir la majeure partie des troubles courants de la vie moderne, tels que le stress, l’insomnie, les tensions musculaires, les maux de têtes, la constipation…et même l’agressivité ou l’impatience ! Il ouvre tout un chacun à sa propre expérience de vie et fournit les éléments d’une ouverture plus grande encore, d’une conscience plus élargie qui conduit à l’harmonie du corps, de l’esprit et du domaine d’expérience.

Ce livre est avant tout un manuel pratique qui met l’accent sur la présentation des techniques utilisées dans le massage Kunye et sur leurs bienfaits spécifiques.

Il comporte trois parties principales:

– Section 1 à 4 (la théorie de base): informations générales concernant le massage
Kunye, introduction à la médecine tibétaine, déroulement et préparation d’un
massage.

– Section 5 à 18 (la pratique): le massage étape par étape, dans l’ordre d’exécution, pour toutes les parties du corps. Ces sections présentent dans le détail toutes les facettes du massage Kunye et sont illustrées par de nombreuses photographies.

– Les annexes (informations utiles et pratiques): des informations complémentaires sur le massage, quelques exemples de protocole, une introduction à la technique du hormé, une traduction du chapitre du rgyud bzhi traitant de la physiologie et des tests d’humeurs.

couv-2.jpg L’objectif numéro un de cet ouvrage est de procurer à tous ceux qui désirent
connaître ou pratiquer le massage Kunye un manuel sur lequel ils peuvent s’appuyer pour progresser, en complément d’une formation pratique avec un enseignant qualifié.
Ce livre ne traite que de la pratique traditionnelle du massage Kunye, telle qu’elle est transmise par le Shang Shung Institute of Tibetan Studies de Merigar (Italie).
dos-3.jpg « Je tiens à exprimer le plaisir et la satisfaction que me procure la parution de cet ouvrage qui améliore et enrichit le travail de recherche pédagogique que j’ai commencé depuis déjà plusieurs années à l’Institut Shang Shung. Il fournit une présentation concise et rationnelle des étapes du Kunye, de sa préparation jusqu’à la phase finale du Chi, en passant par l’enchaînement de ses séquences et techniques, dont il donne des explications détaillées, enrichies par de très nombreuses photographies, illustrations et citations d’ouvrages traditionnels. Puisse t-il être d’un grand bienfait pour ses lecteurs et donner à chacun la possibilité d’apprécier et d’étudier le Kunye, parmi les merveilleux trésors de la médecine traditionnelle tibétaine. »

Aldo Oneto – Kunye main instructor

Co-director of Shang Shung Institute

Parution: le 12/11/2012

Editeur: Editions Emaho

Broché – 218 pages

ISBN: 9782954307404

Où se le procurer ?

Pour les libraires : Dilicom ou contact@editions-emaho.fr
Pour les particuliers : Amazon

Les auteurs

Sabrina Locci – Masseuse professionnelle depuis près de dix ans, diplômée du Shang Shung Institute for Tibetan Studies, elle intervient depuis 2011 en tant qu’assistante et traductrice lors des formations Kunye dispensées en France par le Shang Shung Institute.

Etudiante en médecine tibétaine au New Yuthok Institute for Tibetan Medicine (Milan), elle pratique aujourd’hui à Megève (France) les massages Kunye (Tibétain traditionnel), Nuad Bo Rarn (Thaï Traditionnel), Shiatsu, Ayurvédique et Californien. Elle est également diplômée du Old Medicine Hospital de Chiang Mai (Thaïlande), et certifiée «A Zen Day» et «Artec» (Paris).

Marc Agate – Membre de la communauté Rimay, il exerce à l’Institut Karma Ling (Savoie) où il est responsable du comité de traduction en charge notamment de l’édition de la version française du «Trésor des connaissances traditionnelles » de Jamgön Kongtrul Lodrö Tayé.

Editions Emaho




Previous articleDébat? Le combat féministe au sein du bouddhisme
Next articleLe cours d’éthique et culture religieuse retourne en Cour suprême