Accueil Espace Bouddhiste Bouddhisme Méfiez-vous du bouddhisme qui dit : « Moi d’abord » !

Méfiez-vous du bouddhisme qui dit : « Moi d’abord » !

6
0

Capitalisme, bouddhisme, populisme
auteur2.jpg

Ces trois mots désignent trois courants, trois forces, très à la mode en ce moment, qui semblent se développer tout à fait indépendamment les uns des autres, et même de façons contradictoires. Le capitalisme trouve sa source en Occident, le bouddhisme, en Asie, et certains voient celle du ­populisme en Amérique latine. Le premier est matérialiste, le deuxième, spirituel, le troisième, idéologique. Le premier promet l’enrichissement, le deuxième, la séré­nité, le troisième, la sécurité.

Le bouddhisme suppose l’indifférence au désir matériel, ce qui est contraire aux nécessités du capitalisme, lequel suppose la liberté individuelle, elle-même contraire aux ­exigences du populisme. Ces trois projets sont donc a priori à des années-lumière les uns des autres, et leur expansion actuelle simultanée ne ­serait que le résultat de coïncidences.

Il y a très rarement des coïncidences en Histoire ; ici, il n’y en a aucune.

Continuez à lire: ici


Previous articleUn bouddhisme uni pour le climat
Next articleMilliers de bouddhistes prient ensemble lors des assemblées dharma au Tibet