Accueil Actus Bientôt la sortie de : « Zen, méditations d’un canard égoïste »

Bientôt la sortie de : « Zen, méditations d’un canard égoïste »

6
0

zen_2.jpg
La Bande dessinée « Zen, méditations d’un canard égoïste » est le fruit d’une collaboration entre le dessinateur Phicil (vrai nom Philippe Gillot) et Drac ( vrai nom Pascale Wallet), coloriste et illustratrice. Les deux artistes ,qui se sont rencontrés au sein de l’association Nekomix, ont déjà travaillé ensemble à la BD Georgefrog : l’histoire d’une petite grenouille qui part à New York pour jouer de la musique Jazz.

Dans la nouvelle BD les personnages sont aussi des animaux sauf que cette fois le sujet ce n’est plus la musique mais le bouddhisme zen. Le protagoniste est un canard coquin qui part à faire une retraite zen. Il rencontrera un maître chien bouddhiste que lui racontera les trois histoires au cœur de cette religion : l’histoire du prince Siddhartha (Buddha) , de Bodhidarma et d’Asanga. Bref : una façon sympa et originale d’apprendre sur le Bouddhisme zen.

Phicil, qui a eu l’idée de cette BD, nous explique comment sa passion pour le dessin s’est accrue parallèlement à son intérêt pour le bouddhisme zen. Après une carrière décevante dans le monde de la musique il décide de revenir au dessin, son premier amour. En même temps, après avoir découvert le Bouddhisme par des vidéos, il visite plusieurs centres bouddhistes sur Paris parmi lesquels celui zen l’attire le plus. La BD zen constitue en quelque sorte le résultat du parcours de vie du dessinateur.

Au cours d’un entretien avec les deux auteurs on découvre que les animaux représentent parfois les qualités des personnages, comme par exemple, Siddharta qui est incarné par une tigre pour montrer son aspect guerrier. De plus, l’usage des animaux donne à l’histoire un côté drôle et caricaturale. Cette BD qui est un concentré de leçons de vie n’a pas de limite d’âge : tout le monde est invité par Phicil et Drac à le lire en s’amusant.



Previous articleArbat: le film d’horreur interdit faute de nuir à l’image du Bouddhisme
Next articleInterview Phicil et Drac – zen méditations d’un canard égoïste