Accueil Espace Bouddhiste Science La religion et la technologie

La religion et la technologie

9
0

La religion n’a pas toujours vu les avancées scientifiques d’un très bon œil.
Galilée, Darwin, et bien d’autres savants de l’époque étaient perçus comme des hérétiques. Et eux voyaient en la religion beaucoup d’obscurantisme.

Au début, la religion avait le dessus, et pour se positionner par rapport à elle, la science avait exclu Dieu.

Puis, de toute évidence, les hommes se sont rendus compte qu’ils avaient besoin des deux.

Alors, certes, aujourd’hui encore, de nombreuses inventions scientifiques vont êtres décriées par les religions (avortement, essais sur le génome humain, ou même les dérives d’internet…) Beaucoup de croyants considèrent que les hommes doivent « revenir sur terre », et retrouver l’aspect fondamental des choses.

Mais, toutes religions confondues, il a été communément admis que les sciences et la technologie pouvaient être utiles voir salvatrices pour l’homme.

D’un point de vue plus anecdotique, on a alors vu fleurir des inventions technologiques destinées à aider à la pratique religieuse.

Parmi bien des exemples rencontrés sur le net, on considérera plus particulièrement le téléphone portable certifié par le conseil supérieur islamique tunisien, le tapis de prière high-tech, l’autel bouddhiste portatif ou le moyen de paiement électronique pour les quêtes.

sajjadah.jpg

Un designer turc, Soner Özenç a, en effet, créé le premier sajjadah (tapis de prière) high tech. Il a brodé des fibres lumineuses qui s’éclairent dès que le tapis est touché. Le « Sajjadah 1426 », pourvu d’une boussole automatique, s’illumine tout particulièrement quand il a trouvé la direction de la Mecque.

D’autre part, le « GD 335 », par LG, est un téléphone portable a « vocation islamique » (selon ses concepteurs). Ainsi, il affiche l’heure des prières, l’heure de rupture du jeûne en période de ramadam, et montre également la direction de la Mecque. En plus du calendrier de l’Hégire, parmi ses applications on retrouve celle permettant de calculer le taux de Zakat (l’aumône).

telephone-bouddha_5-D-212737-1.jpg Dans la gamme des téléphones portables, portons notre attention sur « l’Odin 99 ». Ce bijou de technologie chinois inclut, parmi d’autres applications plus banales, un autel bouddhiste avec rites de purifications, encens virtuel et musiques adaptées…

Enfin, aux Etats-Unis, on a trouvé une parade à la traditionnelle quête pendant laquelle on faisait passer une corbeille en osier. Désormais, les fidèles préfèrent le mode de paiement électronique « Electronic Funds Transfer ». Tout est automatique, ainsi il n’y a plus de risque d’avoir oublié son portefeuille !

Maintenant c’est sûr, la technologie et la religion peuvent être de bons amis !

Marie Koenig pour www.buddhachannel.tv




Previous article22 juin – Dixième Journée nationale du don d’organes
Next articleVidéo — Joshua Grant : Méditation zen et réduction de la douleur