Accueil Espace Bouddhiste Société Un nouveau fléau mondial : la contrefaçon de médicaments

Un nouveau fléau mondial : la contrefaçon de médicaments

62
0

Qu’est ce qu’un médicament contrefait ?


Le médicament contrefait n’est pas seulement un produit

La production de médicaments
La production de médicaments
pharmaceutique de qualité inférieure. Ceux-ci sont étiquetés de façon frauduleuse et délibérée, afin d’en dissimuler la provenance. Cette contrefaçon ne concerne pas seulement les produits de marque, mais également des génériques. De plus ce type de médicaments, peut contenir des principes actifs authentiques, ou bien d’autres principes actifs, voir pas du tout.


La « Food and Drug Administration » des États-Unis déclare que  « les contrefaçons représentent 10% du marché mondial des médicaments… et 25% des médicaments consommés dans les pays pauvres sont des contrefaçons ou de qualité inférieure ». Par conséquent, ce fléau touche aussi bien les pays en voie de développement que les pays industrialisés. 


Cependant, la contrefaçon n’est pas tout à fait la même dans ces deux cas. En effet, dans les pays riches, la contrefaçon touche le plus souvent les médicaments les plus coûteux, comme les hormones ou les corticoïdes. Dans les pays pauvres, il concerne d’autres types de médicaments, ceux qu’on utilise pour combattre les maladies graves ou infectieuses comme le paludisme ou la tuberculose. Ce phénomène apparaît très inquiétant puisque dans certain cas, il entraîne la mort.


L’Organe International de Contrôle des Stupéfiants (OICS), établi à Vienne a publié il y a quelques jours, son rapport annuel. Cet organisme judiciaire indépendant de 13 membres : médecins, pharmacologues et experts, créé en 1968, a été mandaté par l’ONU pour suivre l’application des conventions internatio­nales sur le contrôle des drogues. Dans ce rapport est mis en avant d’une part, la consommation abusive des médicaments délivrés sur ordonnance. D’autre part, le fait que cette consommation va dépasser la consommation de drogues illicites, ce qui a entraîné le phénomène non négligeable de la contrefaçon. La demande étant très forte un marché parallèle s’ouvre alors. D’ailleurs selon l’OICS, «l’abus et le trafic de médicaments vont dépasser la consommation de drogue. La demande pour ces produits est si forte qu’elle a fait naître un nouveau phénomène, les médicaments de contrefaçon (…). Les progrès réalisés ces quarante dernières années dans le contrôle des drogues sont en train d’être sapés. 25 à 50 % de l’ensemble des médicaments disponibles dans les pays en voie de développement seraient contrefaits, en précisant toutefois que de telles statistiques sont très délicates à manier, à cause de l’absence d’études rigoureuses dans les pays concernés».


L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) de son côté, renforce son attention dans la lutte contre la contrefaçon de médicaments. Pour ce faire, elle a mis en place des ateliers de formation aux bonnes pratiques de fabrication. Neuf ont été organisés en Afrique, en Asie par exemple. Ceci dans le but d’obtenir des médicaments pour tous, de qualité, pour des traitements sûrs et surtout efficaces.


Pour conclure, il est nécessaire de rappeler que ces trafics sont possibles grâce à des vecteurs essentiels : les services postaux, et Internet. Il existerait à ce jour, plusieurs dizaines de milliers de « cyberpharmacies » illégales bien sûr, et à elles seules, elles comptabilisent 90% des ventes de médicaments de contrefaçon. Par conséquent, soyez vigilant quant à vos achats de médicaments via internet !


Tiphaine Bellambe pour www.buddhachannel.tv

Previous articleLa Chine bannît les Sacs Plastiques
Next articleZem — Ciel !