Accueil Espace Bouddhiste Alimentation Au Plaisir sain du Soja

Au Plaisir sain du Soja

21
1

Selon la légende, la fève soja fut découverte par deux chinois Yu-Hsing et Kung-Kung, il y a près de 5000 années. Le soja est mu-ku, il représente l’un des cinq grains sacrés (avec le riz, l’orge, le blé et le millet) indispensables à l’éveil et à l’évolution de la civilisation chinoise. Mais le soja est surtout consommé sous formes cuisinées de tofu, miso ou tempeh notamment.

Faire coaguler le lait de soja afin de produire du tofu est une technique ancestrale amenée par le Seigneur Liu An de Juai-Nan en 164 avant JC. Philosophe et passionné de méditation taoïste, Liu An fut le premier à étudier la fève soja afin d’ajouter un nouvel élément au sein de l’alimentation végétarienne de ses complices taoïstes.

Au Japon, le tofu et le miso sont des éléments essentiels dans le régime quotidien de la population nippone. Cette importance culturelle se retrouve d’ailleurs dans le langage, tofu et miso ont droit au préfixe « O » : O-tofu ou O-miso signifient alors : honorable tofu ou honorable miso.

Pouce de soja
Pouce de soja

Le soja possède une aura capitale au sein de la culture asiatique qu’il doit essentiellement à ses apports énergétiques en tous points exceptionnels. Riche en protéines, il possède tous les acides aminés essentiels pour le corps humain. Le soja contient également fer et calcium et représente ainsi un aliment primordial voire indispensable dans la cuisine végétarienne.




Pour exemple, le tofu coagulé avec du nigari (tofu classique), avec un apport très limité en matières grasses (4,3%), contient plus de 20% de calcium, soit plus que le lait pour une même quantité ! Le tempeh, en matière d’apports énergétiques, n’a, lui, absolument rien à envier à la viande. Il possède 19% de protéines contre 21% pour le bœuf ou encore 10% pour le poulet.

En plus d’une cuisine variée et délectable, le soja pourra également vous apporter santé et longévité. Ainsi, de nombreuses recherches scientifiques sérieuses en attestent : une alimentation riche en protéines de soja réduit considérablement les risques de maladies cardio-vasculaires.

Après de nombreux essais cliniques, des analystes du Kentucky ont tiré des conséquences élogieuses sur l’impact d’un régime à haute teneur en soja. En effet, consommer 25 grammes de soja par jour aide clairement à diminuer le taux de mauvais cholestérol (LDL) dans l’organisme.
Le soja ne peut donc être réservé qu’aux seuls végétariens. Il apparaît comme une légumineuse à ne pas négliger dans son alimentation quotidienne. Ses bienfaits sur la santé de l’organisme sont avérés. Alors, tofu, miso ou tempeh… à vous de choisir.


Antoine Ginekis pour www.buddhachannel.tv

Previous articleHommage: le Japon de Maurice Béjart
Next articleInitiation Kalachakra par Sa Sainteté le Dalaï-Lama

1 commentaire

  1. Au Plaisir sain du Soja
    bonjour, je suis très intéressé par le soja et surtout sa culture, car je cultive mon jardin au naturel et bio dynamique, serait intéressé par la méthode pour la germination des graines se soja, merci

Comments are closed.