Accueil Enseignements Articles et conférences Soutra du Coeur

Soutra du Coeur

12
0

Le Bodhisattva Avalokiteshvara, étant parvenu à la parfaite Sagesse Suprême, vit que les agrégats, avec lesquels nous essayons de comprendre le Monde où nous vivons, sont artificiels et n’ont pas d’existence propre; ce sont ces artifices, pris pour la réalité, qui sont causes de l’amertume et de la souffrance de tous les Hommes.

O disciple, la forme n’est pas différente du Vide, ni le Vide de la forme. La forme est Vacuité; la Vacuité est forme.
Il en va de même pour les sensations, les perceptions, les formations mentales et la conscience.

moine moinillon enfant
moine moinillon enfant

O disciple, toutes les choses dans ce monde se résolvent dans la Vacuité,
elles ne viennent pas l’être, elles ne cessent pas d’être,
elles ne sont ni altérées, ni immaculées,
elles n’augmentent ni ne diminuent.
Ainsi, dans la Vacuité, il n’y a pas de forme, pas de sensation,
Pas de perception, de formation mentale, ni de conscience.
Pas d’yeux, pas d’oreille, pas de nez, de langue, de corps ni de mental.
Pas de forme, pas de son, pas d’odeur, de goût, de toucher, ni de pensée.
Pas non plus de conscience de ces choses depuis l’oeil jusqu’à la conscience mentale.
En soi seul, il n’y a ni interdiction, ni permission, ni aucun des douze chaînons, ni mort, ni vieillissement, ni souffrance, ni cause de souffrance, ni science, ni savoir.

C’est en raison de cette Vacuité non-dualisante, ni artificielle, que les Bouddhas, s’appuyant sur cette Sagesse Suprême, sont libérés des obstacles du mental. Comme ils sont libérés de ces attachements mentaux, ils n’ont ni voile, ni crainte.
Ils sont libérés de toutes les perturbations et de toutes les illusions et la fin parviennent à l’éveil parfait.
C’est en appliquant la quintessence de cette Sagesse Suprême que tous les Réalisés des trois Temps réalisent l’Illumination Ultime.

Partez donc sur la Voie de la Sagesse Suprême avec le grand Verbe d’Incantation, ce Mantra Ultime! Mantra suscitant la Connaissance, mantra incomparable, insurpassé, développant la faculté de mettre fin à toutes souffrances dans la Vérité sans faille. C’est pourquoi ce mantra qui ouvre la Voie de la Sagesse Suprême doit être prononcé ainsi:
Gate Gate Paragate Parasamgate Bodhi Svaha

Cela est ainsi!

www.bouddha.ch->

Vous trouverez les versions japonaise, sanscrite, tibétaine, anglaise et allemande

à l’adresse www.bouddha.ch/MPPS.htm->

Previous articleLettre du Pape Jean-Paul II aux Artistes – fin – L’Appel
Next articleLa vie moderne d’une nonne bouddhiste