Accueil Billet du jour Le bienfait de la purification des six sens

Le bienfait de la purification des six sens

20
1

buddha_sarnath-3.gif

Le bodhisattva Jamais-méprisant a toujours affiché le plus grand respect envers ceux qu’il rencontrait. Il s’inclinait devant eux, sans jamais oublier de transmettre le principe fondamental du Sûtra du Lotus qui stipule l’existence inhérente de la nature de bouddha de tous les êtres vivants.

Ces efforts lui ont valu d’être méprisé, calomnié, lapidé et frappé par des moines et des nonnes arrogants, des laïcs hommes et femmes. Mais il est resté imperturbable. Il n’a jamais cessé de considérer tous les êtres avec respect et, finalement, a obtenu le bienfait de purifier ses sens et d’atteindre la boddhéité.

En dépit des difficultés qu’il a rencontrées en pratiquant correctement l’enseignement, le bodhisattva Jamais-méprisant a triomphé de l’adversité et persévéré dans sa pratique. Ainsi a-t-il pu effacer les offenses à la Loi commises dans ses vies passées.

Quels genres de bienfaits a donc reçu le bodhisattva Jamais-méprisant ? L’un de ces bienfaits est une force vitale éclatante, caractéristique de la purification des six sens. Cela lui a permis d’avoir une compréhension parfaite de l’essence du Sûtra du Lotus et de renaître sous la forme du Bouddha Shakyamuni.

En d’autres termes, il a non seulement transformé sa destinée au cours de cette vie-ci, mais il a également acquis l’indestructible état de vie de la boddhéité pour l’éternité.

Le dix-neuvième chapitre du Sûtra du Lotus, « Les bienfaits du maître de la Loi », explique en détail les bienfaits de la purification de chacun de nos six sens : la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût, le toucher et la conscience.

À titre d’exemple, le bienfait de garder et de pratiquer le Sûtra du Lotus permet à nos yeux, tels qu’ils sont, de voir tout ce qui existe dans le monde au milliard de plans : sans posséder des yeux célestes ou divins, nous sommes capables de voir tous les êtres vivants de l’état d’enfer jusqu’au sommet du monde des êtres célestes. Nous sommes aussi capables d’appréhender les causes et les conditions de leur karma ainsi que leurs effets, ou résultats .

Autrement dit, nous sommes capables de comprendre le monde au milliard de plans et de discerner l’essence de nos vies et de celles des autres, aussi clairement que si elles étaient reflétées dans un miroir. Nous voyons avec les yeux purs de la nature éveillée du bouddha, dont les impuretés de l’ignorance ont été nettoyées. Une telle vision nous permet de discerner les causes menant au bonheur et celles conduisant à la souffrance.

C’est pourquoi chacun des Dix états peut devenir une source de création de valeurs.Le bienfait de la purification des six sens obtenu par le bodhisattva Jamais-méprisant se manifeste par une force vitale puissante, inhérente à sa vie, capable de résister aux pires épreuves.

En raison de ses efforts pour protéger la Loi, il a vaincu l’ignorance – ou l’obscurité -, source fondamentale du karma négatif. Tel est le bienfait de transformer son karma au travers des efforts dédiés à garder le Sûtra du Lotus.

Source : sgiquebec.blogspot.com




Previous articleLes projets Maitréya
Next articleChants pour la Paix – Lama Gyurmé & J-P Rykiel

1 commentaire

Comments are closed.