Accueil Billet du jour Compassion pour le végétal ?

Compassion pour le végétal ?

57
1

COMPASSION…

Moi et la nature, de la dualité à l'Unité
Moi et la nature, de la dualité à l’Unité


Ne cueillez pas les fleurs qui ornent la campagne ;

Au delà du bonheur qu’elles créent pour vos yeux,

Elles sont éléments d’un cycle harmonieux.


Ne fragilisez pas le règne du vivant

En souillant à jamais la Terre et l’Océan,

Le sable du désert et les lacs de Montagne.


Si vous assassinez les mers et les forêts,

Si tous les animaux, de l’insecte secret

Au plus majestueux des oiseaux dans le vent,

Disparaissent demain, que feront nos enfants ?


Nous avons le pouvoir de dominer la Vie,

Mais sans compassion pour ce qui nous unit,

La mort de l’Univers renverra au néant

L’infiniment petit et l’infiniment grand.


Un poème de Christian LHOMME


La Compassion peut certes s’adresser aux humains, aux animaux.

La compassion permet d’être attentif à offrir moins de souffrances,

à souhaiter plus de confort pour chacun.

Mais le Vivant est tant imbriqué à son environnement

que notre prise de conscience doit s’appliquer aussi au monde végétal.


Belle et bonne journée, au milieu de ce monde végétal qui nous permet de vivre.

Alain Delaporte-Digard




Previous articleZem — Ouvrez la porte
Next articleLa méditation — S’attacher à un serpent – la vertu

1 commentaire

  1. Compassion pour le végétal ?
    Ne cueillez pas les fleurs qui ornent la campagne ;
    Au delà du bonheur qu’elles créent pour vos yeux,
    Elles sont éléments d’un cycle harmonieux.
    Les fleurs seraient apparues dans le monde végétal il y a environ 120 millions d’années. Avec les fleurs il y a la promesse des fruits et un équilibre mystérieux avec leurs butineurs. De quoi l’homme se nourrira lorsque les fleurs seront saccagées?
    Avec les fleurs, il y a le parfum et la couleur en vibrations très fines dans l’atmosphère. Un état de conscience tout amour tellement subtil qu’il est imperceptible.

Commentaires sont fermés