Accueil Espace Bouddhiste Société Soyez votre meilleur médecin!

Soyez votre meilleur médecin!

6
0

C’est une révolution silencieuse : plutôt que de se ruer chez leur docteur au moindre bobo, de plus en plus de Français se soignent eux-mêmes. Conscients que des gestes simples et une bonne hygiène de vie constituent la meilleure des préventions, ils redoublent d’initiative pour préserver leur capital santé. Quels sont les conseils et aussi les livres les plus utiles ? Nos recommandations avec l’aide de spécialistes. Dossier réalisé par Vincent Olivier et Estelle Saget.

Face aux maux de la société, le patient moderne ne fait plus l'autruche. Il sait tout du stress et de sa cohorte de dépressions et d'infarctus, ou encore de la sédentarité et de sa principale conséquence, le surpoids.
Face aux maux de la société, le patient moderne ne fait plus l’autruche. Il sait tout du stress et de sa cohorte de dépressions et d’infarctus, ou encore de la sédentarité et de sa principale conséquence, le surpoids.

Il suffit de pousser la porte d’une pharmacie pour s’en convaincre : les Français prennent leur santé en main et ne s’en remettent plus aux seuls médecins pour se soigner. Ils trouvent dans les officines des balances toujours plus sophistiquées, qui distinguent la masse grasse du reste, tout en gardant en mémoire les pesées antérieures. Ils achètent des brassards électroniques pour mesurer chez eux, aussi souvent que nécessaire, leur pression artérielle. Ils repartent avec des kits permettant de détecter une infection urinaire sans avoir à passer par la case laboratoire, grâce au gobelet fourni et à la bandelette dont la couleur indique le résultat. Bref, ils s’y connaissent en matière de prévention et se donnent les moyens de se surveiller eux-mêmes. Avec un esprit d’initiative toujours plus grand.

Face aux maux de la société, le patient moderne ne fait plus l’autruche. Il sait tout du stress et de sa cohorte de dépressions et d’infarctus, ou encore de la sédentarité et de sa principale conséquence, le surpoids. Il prend au sérieux la menace du cancer, en inspectant lui-même ses grains de beauté devant la glace de la salle de bains. Si l’un a grossi, si un autre a changé de couleur, il décroche son téléphone pour prendre rendez-vous avec son médecin. Le message seriné par les campagnes de santé publique est passé : pris à temps, le cancer de la peau se soigne très bien. Les femmes, elles, palpent leurs seins sous la douche. Le droit, puis le gauche, en plaçant chaque fois une main derrière la tête. Elles vérifient si elles ne sentent pas une boule sous les doigts qui pourrait correspondre à une tumeur. Quant aux seniors, ils ont appris à regarder fixement leur grille de mots croisés en cachant un oeil, puis l’autre. Si les lignes se mettent à danser, ils consultent leur ophtalmologiste, qui écartera – ou pas – le risque d’un trouble de la vision, la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).


Lire la suite sur : www.lexpress.fr




Previous articleSagesse et Compassion – Sa Sainteté le Sangharajah Bour Kry
Next articlePréparatifs pour le 705e anniversaire du Roi-Bouddha Tran Nhan Tong