Accueil Espace Bouddhiste Société La méditation, nouvelle arme contre le tabagisme?

La méditation, nouvelle arme contre le tabagisme?

20
0
Tabagisme : la méditation de pleine conscience aiderait les fumeurs à moins fumer sans même qu'ils ne s'en rendent compte
Tabagisme : la méditation de pleine conscience aiderait les fumeurs à moins fumer sans même qu’ils ne s’en rendent compte

TABAGISME – La méditation de pleine conscience, une technique de méditation simple et très populaire aux États-Unis, aiderait les fumeurs à réduire leur consommation sans même qu’ils s’en aperçoivent.

Une nouvelle étude, publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences, montre qu’une forme particulière de méditation de pleine conscience, appelée « entraînement fédérateur du corps et de l’esprit » (ou IBMT, pour Integrative body-mind training), donnait une plus grande maîtrise de soi aux fumeurs et leur permettait de réduire leur consommation, sans même qu’ils s’en aperçoivent. L’IBMT est une technique chinoise de méditation de pleine conscience impliquant l’imagerie mentale, l’entraînement de pleine conscience et la relaxation.

« Nous nous sommes aperçus que les participants ayant reçu un entraînement IBMT avaient aussi un moindre besoin de fumer des cigarettes », a déclaré Yi-Yuan Tang, auteur de l’étude et professeur de neurosciences à l’université Texas Tech. « Parce que la méditation de pleine conscience promeut le contrôle de soi et a montré des effets positifs sur l’attention ainsi que sur l’ouverture aux expériences internes et externes, nous pensons qu’elle peut s’avérer utile pour surmonter les symptômes d’addiction ».

Yi-Yuan Tang, qui a travaillé sur cette étude avec Michael Posner, professeur de psychologie à l’université d’Oregon, a procédé au recrutement de ses volontaires d’une façon légèrement différente à la plupart des études sur la dépendance au tabac.

Conscients du fait que la majorité des personnes voulant participer à ce type d’études ont l’envie d’arrêter de fumer, les scientifiques ont annoncé aux potentiels participants que leurs recherches avaient pour objectif la réduction du stress et l’amélioration des performances physiques.


Lire la suite sur : www.huffingtonpost.fr




Previous articleBelgique: la justice empêche un jeune bouddhiste de partir en Inde
Next articleZem — Moi, j’aimerais pouvoir aimer