Accueil Espace Bouddhiste Société Beijing : le tourisme bouddhiste de luxe en plein essor

Beijing : le tourisme bouddhiste de luxe en plein essor

18
0

heli.jpg

Les riches bouddhistes qui louent des hélicoptères pour aller prier dans les temples du mont Wutai depuis Beijing ne trouvent peut-être pas le karma qu’ils recherchent, car cet étalage de richesse a été critiqué comme trop extravagant pour un lieu considéré comme sacré.

Une société privée d’hélicoptères a annoncé mercredi qu’elle proposait des vols au départ de la capitale pour une visite d’une journée à la montagne, dans la province du Shanxi, un voyage qui prend environ 90 minutes en aller simple.

Le mont Wutai, un site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, abrite 95 temples et monastères, et est l’un des quatre monts sacrés du bouddhisme chinois.

He Chi, directeur adjoint de la Société des hélicoptères de la capitale, a expliqué que la société venait tout juste d’annoncer le nouveau trajet mercredi, car elle entrevoit un grand marché potentiel pour ce service.

« La plupart des passagers potentiels sont des dirigeants d’entreprises privées », observe-t-il.

Les fidèles pourront aller rendre hommage à Bouddha et revenir à Beijing avant le coucher du soleil.

La société dispose de neuf hélicoptères qui peuvent accueillir jusqu’à cinq passagers. Un trajet coûte entre 30 000 et 40 000 yuans (entre 3 630 et 4 840 euros) par passager et par heure, selon le trajet et le type d’hélicoptère.

« Il y a neuf sites de décollage et d’atterrissage à Beijing, les passagers peuvent choisir le plus proche de leur domicile », indique-t-il. On trouve notamment des héliports dans le parc olympique ou dans le parc Honglingjin du district de Chaoyang, et les passagers doivent réserver au moins un jour à l’avance.

Mais la société n’est pas la seule à offrir des vols d’hélicoptères privés pour les grandes fortunes de la capitale.

Cao Wei, directeur de Beijing Reignwood Star General Aviation, une compagnie aérienne privée basée à Beijing, a déclaré que sa société a lancé son trajet vers Wutai il y a environ six mois.

« Nous proposons de nombreux trajets dans le pays, et celui de Beijing au mont Wutai est l’un de nos plus populaires », a-t-il confié.

heli1.jpg

« La plupart de ceux qui choisissent ce voyage sont des touristes qui veulent brûler de l’encens ou vénérer le Bouddha », a-t-il expliqué. « Dépenser des dizaines de milliers de yuans comme cela n’est plus une chose extravagante pour beaucoup. »

Niu Fengrui, sociologue à l’Académie chinoise des sciences sociales, a estimé qu’un hélicoptère privé est un moyen de transport extravagant qui pourrait être considéré comme étant en contradiction avec les principes de la foi bouddhiste.

Que certains dévots bouddhistes veulent payer un tel voyage somptueux pourrait être lié à l’extravagance et l’atmosphère commerciale de l’industrie du tourisme bouddhiste, a-t-il noté.

« Certains moines bouddhistes qui possèdent des véhicules de luxe et des téléphones portables chers n’ont pas donné le bon exemple aux croyants », déplore M. Niu.

« Après tout, un style de vie somptueux ne correspond pas à l’esprit bouddhiste et n’est pas adapté aux croyances traditionnelles de la foi », a-t-il ajouté.

En 2006, Shi Yongxin, directeur du temple de Shaolin dans la province du Henan, a reçu un 4×4 Volkswagen en cadeau, de la part d’un responsable du gouvernement local, comme récompense pour sa contribution au renforcement de l’industrie touristique locale, selon un article de Beijing Evening News en août 2006. Plus tard, il a vendu la voiture aux enchères sous l’effet de la pression publique, et l’argent récolté a été versé au temple.


Source : french.china.org.cn



Previous articleBouddhistes, musulmans, chrétiens, juifs : tous ensemble !
Next articleLes Bébés rêvent-ils ?