Accueil Espace Bouddhiste Livres Le Sourire du Bouddha, Essai sur la perfection de Sapience – Antoine...

Le Sourire du Bouddha, Essai sur la perfection de Sapience – Antoine Marcel

95
0

Le Sourire du Bouddha

Essai sur la Perfection de Sapience de Antoine Marcel


sourire-bouddha-2.jpgQuelle était l’idée profonde du Bouddha ? Que signifie le sourire énigmatique de Gautama Shakyamuni figuré en assise par toute la statuaire de l’Orient extrême, de l’Inde au Japon, dont il nous semble que si nous le comprenions en notre for intérieur, nous accéderions à une véritable intelligence du bouddhisme ?

Bouddhas de bois, bouddhas de pierre, de quel éveil témoignent ces silencieux dont nous sentons en nous la résonance, la rime intérieure, comme un sourire appelle le sourire en retour ? À cette question, vérité centrale du bouddhisme, peu d’ouvrages apportent une réponse allant au fond des choses comme le fait la Perfection de Sapience, courant entièrement tourné vers la réalisation de l’Ultime.
Examinant les perfections (pâramitâ) une à une, puis les explicitant au moyen habile des concepts centraux du bouddhisme, le présent traité, parce qu’il les revisite, les repense et les formule dans un langage de raison, éclaircit – au profit du lecteur qui à chaque étape s’y reconnaît – la question de l’éveil. Ce qui, en premier lieu, avait semblé d’un encombrement et d’une complexité extrême devient d’une grande limpidité. Ce que Siddhârta découvrit à la vue de l’étoile du matin, ce en quoi réside la précieuse vision qui fit de lui un bouddha, le lecteur, désobstrué des commentaires souvent ardus accumulés au long de siècles innombrables, est ici amené à en avoir l’intuition muette à son tour. En cette reconnaissance, précisément, consiste ce qui est nommé Perfection de Sapience, vision précieuse reconnue pour vraie.


Sur l’auteur :


Antoine Marcel, né en 1949 à Paris, dit : « Mes livres parlent de la mer, du désert, des arbres et des oiseaux, de voyage et de vie solitaire, mais de l’amour le plus charnel aussi. Les montagnes chinoises, les idéogrammes, les arbres en pot et les jardins sont autant de thèmes particuliers qui me servent à explorer le monde à travers la pensée et la sensibilité d’Extrême-Orient, celle du Taoïsme et du Zen, dont le langage poétique et philosophique est celui de la nature. Les cascades, les rochers, les pins dans la brume sont les signes qui, finalement, me permettent d’accéder à mon propre mystère, qui, à ce point, ne fait qu’un avec celui de mon lecteur : l’esprit. »


Editions Les Deux Océans

N° ISBN : 978.2.86681.163.1

Année de parution : 2011

Poids : 220 Grs

Nb pages : 148

Prix : 18 €


COMMANDER LE SOURIRE DU BOUDDHA ICI !


Du même auteur :

L’Esprit du bonsaï

L’Appel des grues dans le ciel clair

L’Inscription chinoise du zen

Previous articleL’imposture climatique
Next articleUn temple bouddhiste sud coréen appelle à la paix avec la Corée du Nord en supportant leur équipe de football