Accueil Vidéos Vidéoblog Sûtra du Coeur

Sûtra du Coeur

73
3

Le bodhisattva Avalokiteshvara, par la pratique profonde de la Prajna Paramita, comprend que le corps et les cinq agrégats sont vides d’existence propre. C’est ainsi qu’il met fin à toute souffrance ou infortune.

Sariputra, la forme n’est pas différente de la vacuité. La vacuité n’est pas différente de la forme. La forme est vacuité et la vacuité est forme, et il en va de même des sensations, des perceptions, des volitions et des consciences. Sariputra, tous les dharmas ont ce caractère de vacuité. Il n’y a ni naissance ni extinction, ni souillure ni pureté, ni croissance ni décroissance; c’est pourquoi, dans la vacuité, il n’y a pas de formes, de sensations, de perceptions, de volitions ni de consciences. Il n’y a pas d’oeil, pas d’oreilles, pas de nez, pas de langue, pas de corps ni de mental; ni couleur, ni son, ni odeurs, ni goût, ni toucher, ni objet de la pensée. Il n’y a pas non plus de domaine de la vision, et coetera, ni de domaine de la conscience mentale.

Il n’y a ni ignorance, ni extinction de l’ignorance, jusqu’à, et y-compris, la vieillesse et la mort, et l’extinction de la vieillesse et de la mort. Il n’y a ni souffrance, ni origine de la souffrance, ni extinction de la souffrance, et pas non plus de voie vers l’extinction de cette souffrance. Il n’y a pas de connaissance et pas non plus de profit, car il n’y a rien qui puisse être acquis. Dans le coeur du bodhisattva, grâce à la prajna paramita, il n’y a pas d’attachement: comme il n’a pas d’attachements, il ne peut pas avoir de crainte. Séparé de toute souffrance, de toute pensée illusoire, il atteint au nirvana. C’est par la prajna paramita que les bouddhas des trois époques atteignent l’éveil suprêmement inégalé. Sachez donc que la prajna paramita est le grand mantra divin, le grand mantra lumineux, le mantra incomparable, le mantra insurpassable, capable d’ôter toute souffrance, authentique, incontestable; Or voici donc ce mantra de la prajna paramita: Gate, gate, paragate, parasamgate, bodhi, svaha!

Source : www.youtube.com

Previous article« Bhoutan, art sacré de l’Himalaya » au musée Rietberg de Zurich
Next articleLe Pire? par Marie-Stella Boussemart

3 Commentaires

  1. Sûtra du Coeur
    bon, je veux bien et très volontiers une version en français, mais au moins que l’on mette une jolie mélodie comme j’en ai trouvé sur des Cd’s bouddhiques en provenance de Hong Kong et non pas cette lecture recto tono fade, insipide et sans âme…
    Ce soutrâ a du coeur, il faut lui en donner !!

    Ensuite, la version la plus occidentale du MMPPS se trouve sur http://www.bouddha.ch/MPPS.htm

    alors à suivre

    cordialement à tous dans le Dharma

    vénérable Shinjin

Commentaires sont fermés