Accueil Billet du jour La méditation en marchant, par Phra Peter Pannapadipo

La méditation en marchant, par Phra Peter Pannapadipo

8
0

27.07.2010

Extrait du livre: Un pas à la fois, Guide de méditation Bouddhiste pour les grands débutants. Écrit par Phra Peter Pannapadipo et traduit par Roland Ducrot.

unpasalafois-300x300.jpg

La méditation en marchant est utilisée pour augmenter les capacités de concentration ce qui est nécessaire pour une bonne pratique de la méditation assise.

Quand on marche normalement nos mouvements sont pratiquement automatiques et nécessitent peu de concentration ou de pensées conscientes. Nous devons souvent nous préoccuper de la surface sur laquelle nous marchons – si elle est irrégulière, s’il y a des marches, des bordures ou d’autres risques, si elle est dure ou molle, glissante ou sèche – mais il suffit d’un minimum de concentration pour appréhender ces conditions. On peut ajuster sa marche ou son style pour prendre en compte les risques potentiels mais dans des conditions normales le processus du déplacement des pieds sera proche d’un automatisme. Qui n’a pas trébuché sur une pierre surélevée, sur un trottoir ou marché sur quelque chose de désagréable parce qu’il n’était pas suffisamment concentré sur l’endroit où il mettait les pieds ?

La méditation en marchant n’est pas pratiquée pour nous aider à marcher sans s’emmêler les pieds. C’est une méditation qui utilise l’action ordinaire de la marche comme objet. Elle concentre l’esprit sur les mouvements individuels nécessaires pour faire un pas à la fois mais cette capacité supplémentaire de concentration peut aussi être utilisée pour toute autre activité.

Les niveaux de concentration devront se construire graduellement. La méditation en marchant est enseignée à six niveaux progressifs qui combinent différents mouvements. On peut avoir du mal à penser que la simple action de bouger un pied vers l’avant puisse être aussi complexe mais c’est tout simplement parce qu’en principe on le fait sans y penser.


Source: Thailande-fr

Previous articleInde — Than Shwe reçu avec les honneurs
Next articleLe radeau Plastiki achève son périple à Sydney