Accueil Espace Bouddhiste Société Une soirée au Café de l’Amour

Une soirée au Café de l’Amour

25
1

Bénédicte Ann est née le jour de la Saint-Amour, et ce symbole a guidé toute sa carrière. Cette Colmarienne d’origine a créé une agence de rencontres quand elle était étudiante en psychologie pour savoir « comment trouver un homme sans déprimer », avant d’être consultante en relooking et de créer le Café de l’Amour.

20100611_DNA045558.jpgLe concept est né un soir de la Saint Valentin 2004. Après un parcours sentimental houleux (elle a deux enfants de 18 et 13 ans de deux pères différents), Bénédicte Ann souhaitait comprendre les ressorts de ses échecs amoureux pour se construire un avenir plus positif. L’idée, inspirée des cafés philo ou psycho, était de réunir des hommes et des femmes -célibataires ou divorcés mais aussi des couples- autour d’un conférencier qui présente une thématique et propose des exercices de développement personnel pour dépasser ses angoisses et ses démons.

Il y a six ans, l’expérience a commencé avec cinq personnes dans la salle. Aujourd’hui, le rendez-vous hebdomadaire au troisième étage du glacier Häagen Dazs sur les Champs Élysées réunit en moyenne 150 personnes le lundi soir, et la newsletter du Café de l’Amour Paris a plus de 20 000 abonnés.

Forte de ce succès, Bénédicte Ann a « exporté » le concept à Bruxelles, Rennes, Bordeaux. Elle lance son premier Café de l’Amour à Strasbourg mardi 15 juin avec le philosophe bouddhiste Fabrice Midal autour du thème : « Et si de l’amour on ne savait rien ? Retrouver le souffle de l’amour par la philosophie et la méditation bouddhique ». Elle souhaite organiser un prochain rendez-vous dans la capitale alsacienne à l’automne puis à la Saint Valentin l’an prochain.

« Mon objectif est que les gens s’aiment et puissent accéder à l’amour », résume Bénédicte Ann qui précise que le Café de l’Amour n’est pas un speed dating mais un lieu où l’on se pose des questions. « Quinze ans de psychanalyse, c’est long, sourit-elle, Parfois il suffit juste de débloquer un truc et tout s’enchaîne », confie celle qui donne aussi des conseils sentimentaux à ses habitués.


Source: Les dernières nouvelles d’Alsace

Previous articleMaître Nansen et l’Oie dans la bouteille
Next articleLe MC de Faithless passe à confesse

1 commentaire

  1. Une soirée au Café de l’Amour
    Bonjour,

    Y-a-t’il un Café de l’Amour sur LILLE ou dans le Nord/Pas-de-Calais ?

Comments are closed.