Accueil Billet du jour Félicité éternelle et conscience d’autrui

Félicité éternelle et conscience d’autrui

20
2

Bonjour,

Bouddha
Bouddha


Je suis interessé par la philosophie du bouddhisme.

On y enseigne la voie de la félicité éternelle. Mais ce que je ne comprends pas, c’est qu’étant des êtres éternels, comment n’aurrions nous pas eu le temps de parvenir déja à cette félicité?

Et si cela est un accident de parcours, notre sagesse infinie ne nous aurrait donc pas prévenu de tomber dans la souffrance présente?

Et si cela est, qui dit que cela ne fut pas et ne sera pas encore et encore?


Ensuite quelque chose me surprend. C’est cette idée d’arriver à un moi supérieur. Y a t’il plusieurs moi? Sinon, c’est que les autres sont le fruit de mon moi, ce sont donc une illusion, nul besoin de se préoccuper d’eux, sans compter l’horreur de se croire seul au monde !!!


Merci à ceux qui peuvent m’apporter quelques réponses.

Bien cordialement


Joël

Vous pouvez répondre dans le forum en bas de cette page …

Previous articleUne chanson pour Aung San Suu Kyi
Next articleJapon – Jizo, Protecteur des Enfants disparus

2 Commentaires

  1. Félicité éternelle et conscience d’autrui
    Pour ce que j’ai compris des enseignements du Bouddha Sakyamuni, il montre la Voie du milieu, l’éveil insurpassable et parfait. Il enseigne que la souffrance est le résultat de l’ignorance. Il enseigne que la réalité absolue n’est pas à la portée de la conscience ordinaire.

    Et pourtant, rien n’est séparé. Ce qui nous sépare, c’est un tissage qui nous retient dans une croyance de la réalité d’un moi personnel séparé des autres moi-personne. Chaque individu doit se libérer par lui-même de cette fausse croyance. Cela ne va pas le dissoudre dans un nirvana illusoire, lui-aussi. Il sera comme celui qui respire l’atmosphère des hautes montagnes et non plus celui qui s’étiole dans la brume épaisse d’un brouillard qui enferme une vallée. La vallée et la haute montagne ne sont pas d’un autre monde. Elles sont dans le même univers.

  2. Félicité éternelle et conscience d’autrui
    Il y a autant de moi que de monde pour un seul univers. Ce sont juste d’autres moi. il y a tellement de moi… Nous sommes simplement tous à des niveau d’évolution différent. En réalité, nous sommes tous des êtres réalisés et nous expérimentons ici et maintenant juste pour en prendre conscience.

Comments are closed.