Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Pèlerinage du Monde – La Vierge de Guadalupe

Pèlerinage du Monde – La Vierge de Guadalupe

24
2

LA VIERGE DE GUADALUPE


Vierge de Guadalupe vue par Dali
Vierge de Guadalupe vue par Dali


Apparition et Miracles:

C’est le 9 Décembre 1531 que la Vierge apparait, pour la première fois, au sommet d’une colline, à un paysan mexicain. Elle a la même couleur de peau que lui, parle la même langue indigène, et lui demande d’interférer auprés de l’évêque pour la construction d’une chapelle sur ce même lieu. L’homme, nommé Juan Diégo, part donc raconter son histoire à l’évêque de Mexico. Celui-ci reste sceptique quant à cette apparition et demande des preuves tangibles au paysan.

La Vierge apparait une seconde puis une troisième fois à Juan Diégo et réitère sa volonté de voir une chapelle construite sur la colline. Le paysan lui fait part des doutes de l’évêque et se voit promettre de pouvoir apporter une preuve à ses dires. L’oncle de Juan Diégo est trés malade. Il lui demande d’aller chercher un prêtre. C’est en se rendant à l’église et en contournant la colline, qu’il voit la Vierge pour la quatrième fois. Il lui explique alors que son oncle est mourant. Mais elle le rassure en lui disant qu’il est déjà sur la voie de la guérison. De plus, elle lui montre des roses de Castille qui ont poussé sur la colline et demande à ce que celles-ci soient remises à l’évêque comme preuve de son apparition.

Aprés avoir cueilli les fleurs et les avoirs placé dans son tilma (sorte de cape), Juan Diégo se rend auprés de l’évêque. En déroulant son tilma pour lui montrer les roses, une image de la Vierge apparait sur le tissus. La légende dit que les roses disparaissent dés que l’homme d’église les touche. Ce miracle a lieu le 12 Décembre 1531.

Pour célébrer le prodige, une église est construite sur le lieu même de l’apparition, la colline de Tepeyac. Un sanctuaire ainsi qu’une basilique, achevée en 1709, sont également édifiés. Le lieu devient lieu de pélerinage incontournable.


Une belle vidéo de la Vierge de Guadalupe

sous titrée en cing langues



Online Videos by Veoh.com


Miracle d’hier toujours visible aujourd’hui:

C’est l’image même de la Vierge conservée sur le tilma qui compose aujourd’hui toute la force du miracle.

En effet, de nombreuses expertises ont été menées au fil des années, donnant à l’image et à son support une dimension inexpliquée et inexpliquable.

Le support, donc, est un tilma, vêtement traditionnel du « pauvre » fait en fibre de cactus. Son « espérance » de conservation ne dépasse pas deux décénnies. Celui de Juan Diégo a maintenant 477 ans et ne s’est pas détérioré. La conservation de ce vêtement est d’autant plus inexpliquée que durant 116 ans, le public a « défilé » devant sans qu’il soit le moins du monde protégé. L’humidité seule du pays aurait du le mettre à mal en quelques années, or là, son état est identique depuis 1531.

L’image de la Vierge « imprimée » sur la cape la représente en pied. Sous une robe ornée et un manteau, on peut voir qu’elle est enceinte. Les proportions sont rigoureusement respectées et elle mesure 1,43 mètres. Son visage est un délicat mélange de traits indiens et espagnols. Ses paupières sont légèrement baissées.

Etudes et témoignages confirment le caractère miraculeux de cette représentation. Il apparait que les pigments ne sont d’aucune origine connue, ni animale, ni végétale, ni minérale, ni même synthétique!!!

Mais ce sont surtout les yeux qui revêtent un caractère exceptionnel. En effet, des chercheurs ont réalisé des expériences, et il a été démontré que les yeux de la Vierge réagissent à un faisceau lumineux comme tout oeil humain. Un grossissement des pupilles (2500 fois) a été pratiqué. Une scène comportant plusieurs personnages y est reproduite. C’est exactement comme si les yeux de cette image avaient « photographié » la scène qui se passait devant elle en 1531. On y devine l’évêque et Juan Diégo en compagnie d’autres personnes. Cette scène ne peut en aucun cas avoir été « peinte », premièrement de part sa taille et deuxièmement de part sa perspective, rigoureusement respectée et dont la technique était inconnue à l’époque.

Les étoiles qui ornent le manteau ont deux particularités. Presques invisibles si l’on est trés proche du support, elles deviennent de plus en plus éblouissantes au fur et à mesure que l’on s’en éloigne. Elles sont positionnées de façon a être identiques à la position des étoiles dans la carte du ciel du solstice d’hiver du 12 Décembre 1531.

De même si l’on superpose une carte géographique du Mexique à la robe de la Vierge, on y voit figurés par les plis et les ornements, tous les reliefs, et cours d’eau du pays.

Enfin, il faut savoir que le tilma conserve toujours la température du corps humain (entre 36,6° et 37°).


Vierge_guadalupe.jpg


Un signe divin indestructible:

La Vierge de Guadalupe a « résisté » à des expériences scientifiques, au gaz carbonique expiré par des millions de pélerins et même à un attentat!!

En 1791, un orfèvre, chargé de nettoyer le cadre entourant le tilma, fait tomber de l’acide sur le tissus. Celui-ci est à peine endommagé et il apparait même que la trace s’estompe petit à petit.

En 1921, dans le but de détruire l’image, un homme fait exploser une bombe dans la Basilique. Le marbre de l’autel est totalement détruit alors que la vitre qui protège le tilma n’est même pas fêlée.


Les Indigènes reconnus comme Chrétiens:

Suite à cette apparition divine, 9 millions d’Indiens se sont convertis au Christianisme entre 1531 et 1541.

Pour la première fois, le Dieu Chrétien s’est adressé, à travers l’apparition de la Vierge, directement à un indigène, et plus largement, à sa culture.

Cette reconnaissance du peuple indien par la Vierge de Guadalupe en a donc fait une image et un symbôle extrèmement forts.

Le 12 Décembre de chaque année, des pélerins affluent à pied de toute l’Amérique latine.Ils revêtent le costume traditionnel et dansent au son des tambours pour honorer la Vierge. Une grande messe est ensuite donnée sur le parvis de la Basilique.


Ce dévouement et cette adoration à la Vierge de Guadalupe en font le deuxième pélerinage mondial de la Chrétienté aprés Saint Pierre de Rome. On compte entre 14 et 20 millions de pélerins par an.

Le Pape jean Paul II y a fait un pélerinage avant de consacrer une chapelle à Rome en l’honneur de cette Vierge.

La Vierge de Guadalupe a été proclamée Patronne du Pays en 1737, Reine du Mexique en 1895, et le Pape Pie X l’a faite Impératrice des Amériques en 1910.

Juan Diégo a été béatifié en 1990, puis cannonisé en 2002 par Jean Paul II.


Le dernier miracle de la Vierge date du 24 Avril 2007. Au cours d’une messe dite pour les enfants avortés ou non-nés prononcée suite à l’adoption par le Conseil Municipal d’une loi autorisant l’avortement, l’image de la Vierge s’est subitement éffacée. Elle a laissé place à une lumière intense émanant de son ventre et ayant une forme d’embryon. Les études faites sur les photos prises à ce moment et sur les négatifs prouvent qu’aucun « trucage » n’a été possible…


Laetitia Adeline pour Buddhachannel.tv

Previous articleBâtir des Villes durables, de Jean-Marie Beaupuy
Next articlePetite histoire sacrée du Bhoutan

2 Commentaires

  1. Pèlerinage du Monde – La Vierge de Guadalupe
    s’il vous plait pouver vous m’apporter des image en portrait de la sainte vierge surtout celle de GADALOUPE.MERCI

  2. Pèlerinage du Monde – La Vierge de Guadalupe
    Salut !! je m’apelle Gabrielle 🙂 et vous?

Comments are closed.