Accueil Billet du jour Birmanie — Qu’est-ce qu’un Crime contre l’Humanité que l’Humanité tolère ?

Birmanie — Qu’est-ce qu’un Crime contre l’Humanité que l’Humanité tolère ?

84
0

Briser le silence…

Qu’est-ce qu’un crime contre l’humanité que l’humanité tolère ?


Qu’est-ce qu’un crime contre l’humanité que l’humanité tolère ?

Autrement dit, fondamentalement, par quoi d’autre peut être révélée la valeur de nos démocraties sinon par le référentiel éthique qu’elle nous procure, ainsi que par son expression ?

junte_burma.gifLe droit des peuples à s’autodéterminer est affirmé dans la charte des Nations Unies.

Qu’en est-il pour le peuple Birman ?

Par où faut-il commencer à regarder ?

Par les élections volées de 1989 ?

Par les millions de réfugiés Birmans à l’extérieur de leurs frontières ?

Par les centaines de miliers de réfugiés à l’intérieur de la Birmanie ?

Par le nettoyage ethnique des Karens ?

Par le nombre de villages brulés ?

Par les victimes de la répression à l’encontre de toute forme de liberté d’expression ?

Par le maintien arbitraire en détention d’Aung San Suu Kyi ?

Par l’utilisation du viol comme arme de guerre par les militaires ?

Par l’esclavage sexuel auquel sont réduits nombres de réfugiés Birmans en Thaïlande ?

Par le nombre de camps de réfugiés massés aux frontières ?

Par le nombre de prisonniers politiques et le nombre d’années de détention qu’ils subissent et qu’ils subiront ?

Par le nombre de prisons et de camps de travail forcé ?

Par la part du budget de l’état consacré à l’armée ?

Par celle consacrée à la santé et à l’éducation ?

Par le nombre d’enfants soldats ?

Par le nombre de victimes de mines anti personnel ?

Par le nombre de victimes de travail forcé ?

Par la répression qu’il y a eu à l’encontre des manifestants pacifiques de la Révolution Safran ?

Par le référendum truqué de mai 2008 ?

Par la purge anti-démocrates qui se déroule en ce moment dans les tribunaux Birmans ? etc.

Autrement dit, manifestement, qu’est-ce qui définit le crime ?

L’acte en lui même ?

Le degré de tolérance de celui qui l’observe ?

La loi qui le juge et le condamne ?

Monsieur Jean-Maurice Ripert, représentant de la France à l’ONU, a dernièrement déclaré :

« Il va falloir rompre le silence autour de ce qui se passe en Birmanie ».

Puisse-t-il être entendu.

Posté par Sophie Alvarez – blog Birmanie Libre


Dessin de l'irrawaddy.orgL' in-Justice pour tous ...
Dessin de l’irrawaddy.orgL’ in-Justice pour tous …

www.buddhachannel.tv

Previous articleEn Thaïlande, la brigade des bonzes, la Police officieuse des Moines
Next articleThaïlande — Au chômage ? Devenez moine !