Accueil Billet du jour Silence intérieur — Retour sur votre rencontre t’chat avec Flora Desondes

Silence intérieur — Retour sur votre rencontre t’chat avec Flora Desondes

7
0

Étaient présent sur le Tchat :

Amélie; SevenDust; Nataraja; Grom; Calamiteej ; mary ; frangaro ; gami ; Nick; Frederic; MaxX ; yupee ; franker; Mix; Aude; toto ; pillch ;

BC-Amelie : je vous propose de commencer la rencontre avec Flora ; elle est venu nous parler du thème Obtention du silence intérieur et vision du troisième œil.

Flora : Bonjour … si je disparais, ce n’est pas de la magie…c’est Java qui saute

BC-Amélie : Flora, vous pouvez peut être vous présenter succinctement pour commencer?

SevenDust : Bon, si tout le monde est d’accord, j’aurais bien aimé que Flora commence par nous parler un tout petit peu d’elle… Une petite présentation rapide, une description du ou des courants spirituels dans lesquels elle inscrit sa pratique, un petit historique de son cheminement… Voilà, ce genre de choses!

Flora : Avec plaisir; pour faire court, toutes mes info sont sur la page de mon blog

Nataraja : quel blog?

Flora : http://floradesondesblogspot.com

Nataraja : merci

SevenDust : D’accord, peut-être alors, votre définition personnelle de la méditation?

Flora : La méditation est un espace de repos métaphysique qui ouvre sur le silence et la Paix : La méditation est la clef qui ouvre la porte

SevenDust : Une porte vers?

Flora : Pour comprendre il faut avoir une connaissance de base

Nataraja : comment obtenir cette connaissance de base?

Flora : Votre corps comme celui des tous les êtres vivants existe d’abord en tant qu’être physique comme toutes les choses de la terre.

Nataraja : oui

Flora : vous existez aussi dans le monde des émotions, des sentiments, du spirituel, de l’âme ; c’est un autre corps. Vous avez aussi un corps mental qui vous donne l’intelligence et la conceptualisation. C’est là que se trouve la porte, la méditation commence là. Donc, la clef qui ouvre la porte c’est la méditation : cela commence avec le silence intérieur. Pourquoi, parce que sans ce silence, il vous est impossible de percevoir.

SevenDust : D’accord. Et pour vous, comment définiriez-vous, le troisième œil?

Flora : Le troisième œil est le premier espace qui s’ouvre, il est régit pas l’équanimité qui englobe la pensée juste, l’intuition et l’inspiration.

Nataraja : il y a forcément des méthodes pour obtenir ce silence intérieur ?

Flora : Oui, la plus simple consiste à observez l’air qui entre par votre nez.

Nataraja : et d’autres méthodes plus compliquées je suppose ou qui demande des efforts de concentration?

Flora : Elles ne sont pas plus compliquées, elles sont moins simples. Lorsque la première méthode ne fonctionne pas d’autres sont utilisées.

Nataraja : d’accord

BC-Amélie : Est-ce que ce troisième œil est forcément situé à l’endroit où on le voit souvent dans les représentations, c’est-à-dire au milieu du front? Ou est-ce que c’est plus un concept?

Nataraja : en Ajna en Inde

Flora : Il n’est pas seulement là.

Nataraja : ah intéressant

Flora : Il est aussi à la racine de votre colonne vertébrale et de votre boite crânienne ; il est aussi au milieu de votre cerveau

Nataraja : racine de la colonne en bas ??

Flora : EN HAUT. Sur ma page http ://floramudras.monsite.orange.fr je montre un mudra qui stimule les trois points en simultanéité.

Nataraja : je vais voir !

Flora : Allez regarder le Mudra de l’Éventail, faites-le, ça marche très bien aussi :

http://floramudras.monsite.orange.fr/ page 2

L’autre mudra qui est utilisé c’est le Mudra créer une sphère de paix

http://florabcdesmudras.monsite.orange.fr/ page 4

BC-Amélie : on a l’impression sur les images que les mudrãs sont faits en force ; doit il y avoir de la force dans les mains ou plutôt une forme de détente?

Flora : un mudra est toujours tonique, c’est la pression de vos doigts et de vos mains qui stimulent votre cerveau ; de même que la posture de votre corps. Les mains sont les outils du cerveau ; aujourd’hui, peu de personnes le savent. Les mudrãs envoient un influx vers votre cerveau, l’éveil en quelque sorte. La respiration nourrit aussi votre cerveau ; dans l’air, il y a des particules nutritives qui sont toniques. Utiliser la méthode de la respiration et celles des mudrãs n’est pas contradictoire.

Gami : ah ce fameux troisième œil, j’ai hâte d’en apprendre plus sur lui.

Calamiteej : ça m’intrigue aussi.

Flora : Donc, retour à la respiration, c’est le B.a.-ba.

Nataraja : petit aparté : en yoga on utilise les mudra des mains mais aussi du corps.

Flora : Cette respiration est une base incontournable et le moyen le plus simple. Vous allumez un bâton d’encens. Cela suffit pour modifier favorablement l’impression que vous avez de la qualité de l’air ou bien, allez vous asseoir près d’un arbre, dans un parc. Posez à côté de vous un bol d’eau.

Calamiteej : idem dans l’air parisien?

Nataraja : ou peut-être assainir l’air avec un diffuseur d’huiles essentielles ?

Gami : en intérieur les huiles essentielles ça doit être mieux, parce que respirer de l’encens c’est un peu comme respirer un pot d’échappement.

Nataraja : tout dépend des encens je pense Gami, non?

Flora : c’est comme il vous semble bon pour vous. Ce qui importe, c’est votre confiance dans votre capacité de réussir ; tout le reste est du registre du j’aimerais bien si….

Gami : l’encens tout comme le papier d’Arménie rejette a cause de la combustion tout un tas d’hydrocarbure, donc a choisir autant aller dehors oui.

Nataraja : mais comment arriver à obtenir un silence intérieur alors que nous avons en permanence des pensées discursives ?

Flora : Voila, la bonne question.

Nataraja : on se concentre sur le souffle, la respiration ok, mais comment chasser ces pensées discursives?

Flora : Cela commence par faire cette respiration…vous le faite calmement en levant vos yeux vers le haut. Donc asseyez-vous ou bien soyez debout, ou bien allongez-vous. Commencez d’observer comment l’air entre par vos narines ; respirez doucement et en même temps levez vos yeux sans bouger votre tête. Expirez par la bouche tout doucement et sans modifier la position de vos yeux. Sentez bien comment l’air pénètre dans votre cerveau…il y a comme un chatouillement dans votre cerveau. Soyez seulement attentif (ve) à l’air qui entre et qui sort.

Gami : on visualise le sang chargé d’oxygène qui irrigue le cerveau, ou réellement l’air qui pénètre le cerveau ?

Flora : Seulement l’air. Pas de visualisation, ne visualisez rien.

Nataraja : pourquoi?

Flora : la visualisation ajoute de l’imaginaire

Nataraja : ok

Flora : Le silence ouvre sur le réel, cela manque considérablement aujourd’hui. Nous sommes dans une civilisation du visuel et de l’image.
L’image mobilise vos yeux physiques. Le troisième œil est libre de l’imaginaire. Il est seulement dans le réel.

Gami : donc il faut être dans le sentir plus que dans le imaginer de ce qui se passe dans le corps, le trajet de l’air tout ça ?

Flora : Non, seulement au niveau du cerveau. Cela est-il compréhensible pour vous???

Nataraja : oui oui, enfin pour moi

BC-Amélie : Donc cette respiration permet d’obtenir le silence intérieur. Le troisième œil a t il un autre effet?

Gami : mais l’air ne va tel quel de la bouche au cerveau, ça ne peut être que de la visualisation de ce trajet, on ne peut après le sentir puisque il ne fait pas réellement ce trajet si désolé si mes question paresse bête mais je débute

Flora : c’est exact d’un point de vue physiologique. L’air qui entre par votre nez entre aussi dans la cavité de vos sinus. C’est là que se trouve un point que les spiritualistes nomment Troisième œil. Vous n’êtes conscient de sa présence que si vous êtes concentré dessus. Pour ne pas l’oublier, des peuples indigènes dessinent un point ou des lignes, là.

Frederic : il s’agit d’un moyen pour éviter de penser, je crois

Flora : Il ne s’agit pas d’éviter de penser, le brouhaha du dialogue intérieur et son désordre ce n’est pas penser. Il s’agit de laisser penser, laisser agir

Gami : mais l’air ne va tel quel de la bouche au cerveau, ça ne peut être que de la visualisation de ce trajet, on ne peut pas le sentir puisqu’il ne fait pas réellement ce trajet si désolé si mes question paresse bête mais je débute

Flora : La respiration est par le nez, vous devez sentir que cela transite par vos sinus.

Gami : mais c’est pareil, par le nez ça va pas au cerveau physiologiquement parlant.

Flora : Lâchez la représentation physiologique ; il vous suffit d’inspirer par le nez…l’air arrive automatiquement au cerveau et naturellement, tout comme votre digestion se termine, elle aussi.

Gami : donc on postule que ça va au cerveau alors, même si ce n’est pas du réel physiologique ?

Flora : Si l’air n’arrive pas jusque votre cerveau vous êtes mort. L’air arrive obligatoirement.

Gami : pas sous sa forme d’air, il arrive via le sang

Flora : Ce que vous lâchez, c’est le trajet et le temps

Gami : s’il arrive tel quel, une seule bulle d’air dans le cerveau peut tuer quelqu’un.

Flora : ce n’est pas des bulles d’air qui entre dans votre nez, ce sont ses composants chimiques. La bulle d’air qui se formerait dans le sang est autre. Par exemple injectée mécaniquement par erreur.

SevenDust : Ok, mais cela sous-entends de remplacer la représentation physiologique par une autre crée de toute pièce?

Flora : Non, vous ne créer rien de plus. Donc : toujours et encore seulement la respiration sans chercher à savoir comment et pourquoi vous respirez. Si une des personnes présente a fait cette respiration….elle pourrait dire son ressenti

Nataraja : et quelles sont les autres méthodes moins simples ?

Frangaro : comment alors durant la méditation dialoguer et comprendre le dialogue intérieur pour en faire le plus fidele compagnon ?

Flora : Là vous êtes dans le rêve éveillé, ce n’est pas le sujet

Frangaro : le rêve éveillé ?

Flora : Oui, faire du dialogue intérieur un compagnon, c’est du rêve ; la méditation c’est entrer dans le silence et le réel. Comme le disent les Bouddhas, cela peut demander des milliers de kalpa pour l’obtenir ; jusqu’à ce que la personne obtienne le silence : Qu’elle que soit la méthode il faut arriver au silence.

Nataraja : kalpa?

Frangaro : je pratique la méthode Silva de visualisation dynamique

SevenDust : Je pratique au quotidien, mais pour le moment, je préfère écouter avec équanimité.

Flora : Merci

SevenDust : Kalpa, grosso modo, des éons…

Nataraja : kalpa est un mot de quelle langue, quelle origine?

SevenDust : Sanskrit.

Flora : kalpa, c’est une mesure utilisée dans le langage pour dire des millions de vie. Des millions de vie = des milliards de respirations.

Nataraja : d’accord

Yupee : le tout est de réussir à ne pas s’arrêter sur les pensées qui nous traversent l’esprit…chose pas toujours évidente….

Frederic : Pour ma part, je suis encore en phase de triage des pensées.

Flora : comme vous aimez le faire, la montagne a plusieurs sentiers

Nataraja : c’est sur

Flora : Au sommet, il y a le Silence

Nataraja : à vous lire, Flora, je retrouve des choses des concentrations et méditations du yoga.

Flora : La première fois que j’ai connu ce silence, j’assistais à une conférence sur ce sujet. Le conférencier déclara : le silence c’est très simple. Je vais claquer des doigts et vous l’aurez en simultanéité. Il a claqué des doigts et je suis entrée dans le silence.

Gami : la théorie des contrastes sans doute ?

Flora : ensuite, j’ai reçu cet enseignement de la respiration, j’ai observée que cela me rendait totalement libre du discourt ; pour moi c’est comme boire et manger.

Aude : Y a-t-il des niveaux d’ouverture du troisième œil, ou s’agit il d’un état absolu ?

Flora : il y a des niveaux d’ouverture, le premier c’est une impression d’être là paisiblement

Aude : Le dernier l’état de Bouddha ?

Flora : je ne sais pas, il faut lui poser la question.

Frangaro : en levant les yeux on active la production des ondes Alpha dans le cerveau ?

Flora : je ne le sais pas non plus

Frangaro : si si

Flora : Alpha Beta Gamma appartiennent au mental qui nomme ; le silence est un état d’écoute attentive mais sans appropriation.

Frangaro : être spectateur, mais d’aucun paysage.

Nataraja : oui frangaro

Flora : Oui

Nataraja : tant qu’on n’est pas spectateur on ne peut accéder à ce silence intérieur

Frangaro : c’est du détachement …. Le silence complet n’est il pas la mort cérébrale

Flora : il n’y à rien à vouloir obtenir, ce n’est pas du détachement, c’est de l’intensité et de la présence. Tous ce qui permet la vie de votre corps n’est qu’absolument silencieux. C’est pourquoi vous êtes vivant. Le silence dont je vous parle concerne les pours et les contres de votre dialogue intérieur.

Nataraja : spectateur de soi même non?

Flora : Spectateur sans vouloir être spectateur. Être présent sans jugement, c’est un socle qui ouvre sur un autre mode d’être profondément paisible.

Frangaro : tout cela est progressif avec la pratique bien sur.

Flora : Oui : la pratique est obligatoire pour ne pas être rattrapé par les bruits inutiles. Le jugement pose une distance, c’est dans cette distance que le bruit revient.

Frangaro : et l’estimation ?

Flora : cela ne concerne pas une mesure quantitative. C’est du registre d’un espace autre, différent et pourtant présent. Ce n’est pas dans un ailleurs chimérique.

Yupee : le silence est il possible que dans la méditation ou est il possible de le ressentir en société

Flora : Oui

Frederic : parfois être aveugle et sourd peut être confortable

Flora : ces êtres ne sont pas dans le silence, rares sont ceux qui n’en souffrent pas et ne se plaignent pas de bruits incessants dans leur tête.

Flora : Essayez le mudra concentration ; je vais le mettre en ligne. C’est une posture de la main qui aide. Votre poing gauche est fermé, votre pouce gauche sort entre l’index et l’annulaire.

BC-Amélie : Les mudrãs doivent-ils être faits seulement lorsqu’on essaie de méditer ou à différents moments?

Flora : Non, Ils ne sont que des moyens de vous aider. Par exemple : le mudra de l’éventail, aide à redresser votre tête sans effort, l’axe de la tête au cou doit être tonique. C’est aussi la posture ZA-ZEN.

Frangaro : zazen posture est dure a tenir ….

Flora : Oui, dans la vie de tout les jours être dans cette posture et marcher avec.

Nataraja : ça permet de mieux respirer

Flora : Le faire et s’en souvenir dans la vie de tous les jours.

Frangaro : au début grosse douleurs

Flora : Lâcher les douleurs, ne vous faites pas mal, soyez dans l’assise qui vous permet d’être libre.

Nataraja : grosses douleurs?

Flora : C’est pourquoi certaines personnes marchent et méditent en même temps :

voir sur le site l’article méditer et marcher

Frangaro : ne pas moine qui veut …. Mais le + important est l attitude intérieur

Flora : C’est très juste, les disciplines et autres ascèses ne servent qu’à ça : suppléer à nos faiblesses.

Frangaro : et peu importe la posture c’est pour cela que dans la finalité savoir méditer de partout est le but.

Flora : C’est la régularité qui importe. Pensez au métronome, il donne un tempo : la respiration impose un tempo. La position de vos yeux la dirige droit au but.

Frangaro : je calme la respiration = l esprit se calme et vise est versa.

Flora : Ici, vous savez tous, vous avez la rigueur et la volonté : Entrez dedans.

Nataraja : frangaro tu ne pratiques que la méditation?

Frangaro : non je m intéresse a beaucoup de choses pouvant développer l’être …. eft aussi et autre

Nataraja : d’accord et c’est quoi?

Frangaro : m bon ce n est pas le sujet Flora ? google est ton ami qui cherche trouve c sur.

Flora : Les autres choses sont comme les décorations sucrées posées sur un gâteau, c’est savoureux, mais cela pose une distance.

Frangaro : il faut savoir savourer c’est tout ….mummum

Flora : cela ressemble à celui qui traverse une forêt avant d’atteindre son village. Il se promène ça et là sans oublier que son but, c’est d’atteindre son village.

Frangaro ; tout tous les chemins ….

Flora : ceux qui oublient errent sans objets. La marche Zen est formidable pour ne pas oublier…un pas…et seulement alors l’autre après, sinon ont tombe. Il y a une vidéo sur le site qui la montre. Donc, vous respirez lentement et vous maintenez votre regard fixé vers vos sourcils. A un certain moment, une auréole dorée apparaît au sommet de votre tête et vous la voyez. Cette auréole dorée vous appartient vous la percevez avec votre troisième œil.

Frangaro : j ai jamais essayé cette respiration …. Est-elle instantanée ? Expirer au moins 5 mn par la bouche ?

Flora : Même pas, sauf si vous avez besoin de ça pour vous concentrer. Personnellement je commence par inspirer. Dans n’importe quelle situation, je commence par inspirer pour poser un calme. Mon tempérament de base c’est le feu. Tout dépend de votre tempérament de base. Un tempérament terre réagit plus lentement ; un tempérament air sera distrait facilement ; un tempérament eau aura de l’émotion etc…..

Utilisez vos moyens comme ils se présentent, ce sont vos outils de base. C’est comme l’alpiniste qui prépare soigneusement son sac avant de grimper sa montagne. Il ne met dedans que ce dont il a besoin et souvent, il doit continuer sans son sac. C’est le pourquoi de cette respiration…pas de sac…rien que respirer. Quelle est votre appréciation ? Avez-vous des questions ?

Nataraja : tout le monde est en méditation.

Flora : Vous êtes merveilleux. Maintenant, vous ajoutez la vibration du son primordial.

Nataraja : c’est votre parcours avec ce shaman hongrois qui m’intéresserait si personne ne pose de questions

Flora : Je l’ai connu par une cassette audio où il disait ce que je vous dis aujourd’hui. En ce temps là j’essayais des méthodes.

Nataraja : vous l’avez rencontré physiquement ?

Flora : Je l’ai connu assidument 20 ans.

Nataraja : d’accord, c’est un long trajet.

Flora : C’était beaucoup plus que ce que l’on pense d’un chaman.

Nataraja : c’est à dire?

Flora : Voir des images de lui en allant sur mes preview de ma page lulu Book

Nataraja : une présence sans présence physique réelle ?

Flora : J’ai écris pas loin de mille page sur le sujet.

Nataraja : j’aimerais bien les lire.

Flora : Un authentique corps de lumière visible, cela ressemble aux gerbes d’un feu d’artifice.

C’était un homme d’une rigueur totale, quelque chose qui s’apparente à la solidité d’un roc et en même temps, RIEN.

Nataraja : un vrai guide.

Flora : Oui, très très difficile avec un tempérament feu (RIRE). A chacun de se donner les moyens d’obtenir le silence.

Nataraja : une question de volonté.

Flora : De la régularité. Il y a des expériences métaphysique qui arrivent avec…c’est là que le maitre est utile. Le maitre connait le chemin, il sert de témoin. Dès que votre troisième œil s’ouvre, si le silence et l’équanimité ne sont pas là aussi, c’est une vraie pagaille. Donc: le silence d’abord….indispensable pour mettre de l’ordre dans l’imaginaire.

Gami : moi ce qui m’intéresse c’est que vous nous parliez davantage du troisième œil, votre vision de celui ci ? Ça fait quoi quand le troisième œil s’ouvre ?

Flora : Cela commence par un très profond sentiment de Joie. De joie et d’amour total ; un sourire sur le visage. Regardez le sourire du Bouddha. On se sent léger, un peu aérien.

Yupee : le troisième œil peut s’ouvrir sans que le silence soit présent?

Flora : Oui, il peut s’ouvrir dans l’amour intense pour l’autre, notamment pendant l’orgasme.

Gami : et ensuite on voit différemment ?

Flora : Oui, on voit vrai de temps en temps ; c’est cet état qui doit devenir permanant. En même temps, cela ne demande aucun effort. Les efforts ressemblent à une personne qui fait soigneusement son ménage pour que sa maison soit belle. Chacun individuellement à plus ou moins de poussière à évacuer. D’autres, utilisent un aspirateur magique qui ne demande aucun effort. C’est le SILENCE. Néanmoins, être très très attentif à faire son ménage, ça marche très bien aussi.

Gami : donc le troisième œil n’est pas toujours ouvert de la même manière, selon le moment de la journée par exemple, les activités ?

Flora : Il est toujours ouvert mais vous ne l’utilisez pas. C’est comme un poste de télé ouvert en permanence et que personne ne regarde. De même que vous expirez sans même le savoir et automatiquement, l’air entre de nouveau. La respiration ne devient un moyen que si vous décidez de l’utiliser comme telle. Très rare sont les personnes qui savent et utilisent consciemment leur troisième œil. Mais il y a d’autres fonctions qui sont ignorées. Imaginez que vous soyez attentifs à toutes les fonctions de votre corps. C’est impossible, il faut choisir.

Toujours un pas après l’autre. Aujourd’hui c’est le Silence.

BC-Amélie : Le silence est l’aspect ultime de l’ouverture du troisième œil, ou un aspect intermédiaire?

Flora : Le silence c’est la base qui permet d’obtenir un état neutre indispensable. Le troisième œil est déjà ouvert, mais devant lui il y a le dialogue intérieur. Le dialogue intérieur fonctionne comme des volets clos entre vous et la claire vision.

BC-Amélie : d’accord

Flora : Les spiritualistes disent: le soleil Est que vos volets soient ouvert ou fermés. Tout communique par le cerveau, le dialogue intérieur mobilise tout un pan d’activité. D’abord obtenir le Silence, c’est un préalable indispensable. Par exemple, des personnes ont d’intense et régulière activités spirituelles, et elles obtiennent l’ouverture et la réceptivité à l’énergie de la Kundalini. La Kundalini s’élance, c’est un flux d’énergie considérable. Si à ce moment la personne n’est pas dans le silence, ou bien elle se blesse, ou bien rien du tout : elle aura simplement très chaud.

Nataraja : je pratique un yoga pour l’éveil de la Kundalini, avec le silence réside la notion d’immobilité?

Flora : Indispensable pour ce yoga, mais l’immobilité se met naturellement en place quand la Kundalini s’élance.

Nataraja : oui immobilité « ekagrata » …30 minutes minimum dans chaque posture

Flora : il y a naturellement un symptôme d’immobilité totale.

Nataraja : disons que le silence permet l’immobilité.

Flora : Il permet beaucoup plus.

Nataraja : bien sur.

Flora : il crée un espace de rien qui permet tout.

Nataraja : oui

Flora : L’important, en même temps que vous avez cette pratique de yoga, levez vos yeux. Vos yeux donnent une direction haut bas gauche droite

Nataraja : oui on utilise les drishtis, la convergence des yeux

Flora : vers le haut.

Nataraja : regard médian, regard en haut dans Ajna…le troisième œil

Flora : mais, le chaman me disait toujours : ne vous fatiguez pas, laissez faire, Dieu s’occupe de tout.

Nataraja : il a dit vrai

Flora : Ramana Maharshi le dit aussi

Nataraja : on s’étonne parfois des effets et bienfaits.

Flora : Néanmoins, donnez une direction de travaille : le silence est en vous.

Nataraja : à force de pratique le regard en haut devient naturel

Flora : Oui

Flora : Comprenez, nous avons plusieurs étages à disposition.

Nataraja : tout à fait.

Flora : le regard vers le haut fonctionne comme un ascenseur. Le Silence permet d’huiler l’ascenseur.

Nataraja : mais vous parliez de Kundalini, elle n’ouvre pas que le troisième œil.

Flora : Kundalini Shakti arrive par la base de votre corps, Shaktipãta entre en vous par le sommet de votre crâne progressivement. Vous en êtes remplit tout entier et cela vous quitte. Ou bien la personne à su recevoir le cadeau ou bien elle se ferme.

Gami : que vient faire DIEU dans la pratique ? De quoi s’occupe-t-il ?

Flora : le chaman me le disait dans le sens de lâcher le vouloir agir. Il me disait : déposez votre fardeau dans les mains de la divine providence, laissez penser, laissez agir.

Nataraja : on pourrait l’appeler énergie, au lieu de dieu…

Flora : ne vous attardez pas dans des désignations. Dieu ne s’occupe de Rien, parce qu’il n’y a rien à faire, ni a obtenir hors le Silence et ce n’est qu’une désignation d’un état permanent. De même Kundalini Shakti ne s’occupe de rien. Lorsque le corps du méditant s’ouvre à sa présence, il en est consciemment traversé.

Imaginez, vous êtes en apnée dans le fond de l’océan. L’eau est tout autour de vous, elle est aussi en vous mais une sauvegarde limite la pénétration de l’océan en vous. L’autre métaphore c’est celle de Senele face à Jupiter. Elle demande à Jupiter de lui montrer sa réalité. Jupiter la met en garde, mais elle insiste, donc, elle est totalement irradiée sans sauvegarde s’est ouverte.

Kundalini Shakti est semblable à l’océan de cette métaphore ; une sauvegarde vous tient vivant dedans avec votre corps physique : dans le cas contraire, le corps cesse. Tout est constamment présent ; le monde des fourmis que je ne connais pas à ses lois ; le monde des plantes à ses lois etc.. Mais tous les vivants de cette Planète sont dedans. Toujours un pas : le premier c’est la respiration.

Nataraja : macrocosme – microcosme.

Flora : Pas de différence, tout est dedans dans le même lieu. Par exemple, ce qui n’a pas été dit : le monde ne se réduit pas à ce que nous connaissons seulement de lui. Le monde est immense et seul le Silence permet d’ouvrir la porte. Notamment, les gens pensent que leur dialogue intérieur est silencieux ; c’est une erreur, tout est entendu (sourire) par ce qui ne nous est pas visible avec nos yeux physiques. Il y a aussi au centre de votre cerveau, ce que le chaman nommait le quatrième œil (le terme œil est une métaphore pour dire ouvrir une porte et regarder plus loin dans la causalité de l’origine du monde).

SevenDust : Sur la pratique fondamentale de l’établissement de l’attention, nous sommes absolument d’accord. C’est primordial pour toutes pratiques. Sur le reste, je ne trouve pas d’écho à mon niveau. Mais il reste intéressant de connaitre d’autres points de vue ou histoire.

Calamiteej : ?

Nataraja : Flora vous avez écrit un livre sur les Mudrãs, d’autres ouvrages aussi ou en projet ?

Flora : Oui, Ils sont en EBook sur lulu.com, d’autres directement en lien sur http://floradesondes.com sur ma page livres et d’autres textes sont en gestation.

Calamiteej : Question bête : quel est votre rapport au bouddhisme Flora ? Vous l’avez peut-être déjà expliqué mais j’ai du m’éclipser pour grignoter un peu…

Flora : je considère que le Bouddha à tout compris, qu’il a su le dire et que personne d’autre n’a su le faire aussi bien que lui. Je me suis donc tourné vers lui pour comprendre ce qu’il disait à travers ses sutras, à travers ses enseignements.

Calamiteej : sage démarche

Flora : Et notamment, le Sutra du Cœur et le Sutra de la pousse de riz qui sont limpides. Plus on s’éloigne de la source, plus il y a de turbulence. L’important c’est d’obtenir le Silence…quelque soit la méthode, un mantrã répété, une marche, une assise….peu importe.

La méthode que j’ai utilisé, c’est la respiration, cette méthode est issue du Yoga avant même que le Bouddha physique soit né. Par contre, comprendre comment le monde fonctionne vraiment, seul le Bouddha a su le dire.

Nataraja : c’est une certitude ?

Flora : Oui, nul n’égale son intelligence, sa simplicité est limpide. Voir le Sutra du Diamant traduction du Tibétain par Philippe Cornu.

Nataraja : je n’en suis pas convaincue mais je vais y réfléchir vivement

BC-Amélie : En quoi est ce que le bouddhisme et le chamanisme sont complémentaire?

Flora : Il y a une jungle avec le chamanisme et beaucoup de n’importe quoi très difficile à discerner. Le Bouddha trace la claire Lumière, c’est pourquoi je lui rends hommage.

Toutes les autres écoles sont cloisonnées par des exigences sélectives.

Nataraja : exigences sélectives?

Flora : Oui sélectives parce que dépendantes d’initiations sélectives, de degrés obligatoires etc…Le Silence est la voix directe ; la liberté inconcevable. Le maitre physique n’est qu’un passage, il peut s’avérer indispensable. Entrez dans le Silence, et vous saurez par vous-même comment vous continuez.

Nataraja : le maître est un passeur

Flora : Oui. Vous connaissez l’anecdote du maître et de la chaise

Nataraja : non

Flora : Un jour un disciple rend visite à un maître : le disciple sollicite la sagesse du maître. Le maître dit : allons méditer dans le jardin ; et il prend deux chaises. Ils font quelques pas ensembles. Alors le maître pose une chaise et il dit au disciple : maintenant portez votre chaise vous-même. C’est alors que le disciple obtint instantanément l’Eveil.

Flora : Merci pour vos questions

BC-Amelie : Merci infiniment Flora Desondes pour votre intervention sur le Tchat de Buddhachannel. Nous arrivons bientôt à la fin de ce Tchat thématique avec Flora Desondes sur l’Obtention du silence intérieur et vision du troisième œil.

Nataraja : merci beaucoup Flora

BC-Amélie : Merci. J’en profite pour vous annoncer que le prochain tchat thématique se fera vendredi prochain, le 14 août de 11h à 14 avec Jo Cohen qui viendra vous parler de l’Astrologie Védique.

Flora : Frangaro m’a posé une question importante sur mon blog.

Frangaro : bonjour Flora, je n’ai pas pu suivre le t’chat en entier, je voulais savoir si l’inspiration se faisait toujours par le nez et l’expire par la bouche ? Merci.

Flora : Il existe plusieurs méthodes de respirations. Pour obtenir le Silence, celle-là me semble la plus simple et la plus efficace. Vous inspirez doucement par le nez, vous levez vos yeux et vous expirez par la bouche sans bouger vos yeux. Cela facilite votre concentration sur l’inspire et la position de vos yeux. À un certain moment, votre corps aura comme une secousse. C’est un témoin qui vous indique que vous actualisez un autre mode de perception. Cette secousse se produit au niveau de vos jambes ou bien au niveau de votre abdomen ou poitrine. L’autre région où cette secousse se produit concerne votre tête. Voir la cartographie des chakras pour plus de précisions sur les mondes ouvert par votre respiration.

Vous pouvez aussi inspirez et expirer par le nez. C’est une respiration nocturne juste avant d’entrer dans le sommeil où vous laissez le bruit de votre respiration remplir votre tête.


Retrouvez le T’chat de Buddhachannel en cliquant ici.


Previous articleLe Goûter, un Repas à ne pas négliger
Next articleLa prolifération des algues, un danger pour le littoral