Accueil Espace Bouddhiste Alimentation Le Gomphrena

Le Gomphrena

6
0

POUR L’ÉQUILIBRE DE L’HOMME MODERNE

icone_gomphrena.jpg
ANTI-STRESS

SOMMEIL

EFFORT INTENSE


Ces autres noms : Bragantia vandelli, Paratudo ou Perpetua do Mato


PRÉSENTATION :


F : Amaranthacées.

N : Gomphrena officinalis Mart., G. arborescens L., Bragantia vandelli Roem.

Syn. : Paratudo, Raiz do Padre Salerma, Perpetua do mato.

D’autres plantes ont également la dénomination de paratudo : G. Macrocephala St. Hill.


Description : Plante herbacée à tige courte.


Origine : Mato Grosso, Minas Gerais, Etats de Sao Paulo.


Partie utilisée : La racine amère et aromatique.


COMPOSITION CHIMIQUE :

– Saponosides, Allantoïnes.

– Bêta-ecdysone, Sitostérol, Stigmastérol.

– Vitamines A, B1, B2, E.

– Minéraux et oligo-éléments essentiels :

Fer, Magnésium, Zinc, Manganèse, Potassium,

Sélénium (0.1 mg/kg), Germanium, Calcium, Chrome, Nickel, Cobalt.

– Tous les acides aminés essentiels.


USAGE TRADITIONNEL OU POPULAIRE :


Le Gomphrena (appelé aussi  » Paratudo  » :  » bonne pour tout « ), comme son nom populaire l’indique bien, représente une panacée pour les peuples qui la consomment depuis des temps très anciens. Elle est traditionnellement utilisée comme anti-fatigue et régulatrice de l’appareil digestif, tonique, énergétique, stimulant, conseillée dans les cas de faiblesse générale.


Sa richesse en nutriments essentiels, lui confère un intérêt particulier en tant que complément alimentaire.


BÉNÉFICES :


Le Gomphrena est conseillé pour :

– Son action relaxante qui se traduit par une baisse de l’anxiété, de la tension nerveuse, de l’agressivité, et facilite le sommeil.

– Augmenter la résistance et les défenses naturelles de l’organisme et apporter une revitalisation générale.

– Son action anti-vieillissement cellulaire,
notamment au niveau de la peau et des cheveux.

Excellent en cas de perte des cheveux

– Son effet de protection vasculaire en diminuant la cholestérolémie.

– Réguler l’appareil digestif.


Toxicité : Aucun effet secondaire n’a été observé.


Contre indication : Aucune, sauf celle de tester de petites doses progressives chez les sujets colitiques souffrant de ballonnements.


Conseil d’utilisation :

– Des cures de 6 à 8 semaines.

– Des prises ponctuelles lors des période d’épreuve, de stress intense, de dépense physique exceptionnelle.

www.buddhachannel.tv

Previous articleDesmond Mpilo Tutu – La Paix est la seule Voie possible
Next articleJean-Joseph Boillot — Sortir du duo « chinamérica »