Accueil Espace Bouddhiste Société Angkor – une nouvelle hypothèse sur la chute de l’ancienne cité khmère.

Angkor – une nouvelle hypothèse sur la chute de l’ancienne cité khmère.

21
0

La cité d’Angkor fut entre le IXè et le XVè siècle la capitale des khmers, plus grande ville du monde à l’époque (on estime sa population maximale à 750 000 personnes) connue pour son système de canaux afin de nourrir son immense population via la riziculture. Le joyau de la civilisation khmère a toutefois disparu dans la jungle au XVIIè siècle.

L’équipe d’archéologues et de scientifiques du professeur Fletcher, regroupant français, australiens et cambodgiens va bientôt publier un rapport sur les causes de cette disparition.

Selon eux, avant que la ville soit victime successivement de sécheresses et d’inondations liées à la mousson, les khmers souffraient déjà de leur système de canaux. En effet selon l’équipe du professeur Fletcher, ce système trop inflexible et trop développé a fait plonger la civilisation vers son déclin davantage que les conflits avec ses voisins.

Vue du temple d'Angkor
Vue du temple d’Angkor

La faible densité de population d’Angkor l’aurait amené à sa perte, l’équipe de spécialistes s’appuie d’ailleurs sur un précédent historique: la chute des villes de la civilisation maya dans la péninsule du Yucatan aux IXè et Xè siècles.

Source : The Australian News

Thomas PRADO pour www.buddhachannel.tv

Previous articleDu coton biologique pour une meilleure qualité de vie …
Next articleVidéo — Interview avec la Vénérable Lekshe Tsomo