Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Hindouisme : Agni – Dieu du Feu et de l’intimité familiale

Hindouisme : Agni – Dieu du Feu et de l’intimité familiale

7
0

AGNI

Agni.jpg

Agni, Dieu du Feu

Dans l’hindouisme, Agni est l’un des principaux dieux védiques, seigneur du feu sacrificiel et du foyer. Dans un mariage hindou, Agni est le témoin principal.

Bhārata est une épithète d’Agni, d’où provient le nom de l’Inde, Bharat, en hindi et en sanskrit (de Bhatatas, une tribu aryenne).

Agni est un dieu trifonctionnel : En tant que dieu du feu, il est à la fois le feu de la purification et du sacrifice, qui permet aux oblations d’être transmises aux dieux, le feu de la guerre et de la fin des temps, qui détruit le monde (mais permet sa régénérescence) et le feu du foyer, qui réchauffe et permet la cuisson des aliments.

Wikipedia

Agni, Dieu de l’intimité familiale

Agni est le dieu de la sphère de l’intimité familiale. Sa place parmi les dieux est une place à part: c’est lui qui les fait venir du ciel sur la terre pour les sacrifices.

La fonction d’Agni est d’opérer la médiation entre les hommes et les dieux . Agni va chercher les dieux dans leur monde céleste (le svarga-loka) et les conduit à l’autel du sacrifiant pour y entendre les prières : cf Rig-Veda 1.1.7:  » Nous allons vers toi, Agni, avec nos prières, jour après jour, vers toi qui brilles dans la nuit ! »

Il est invoqué lors de tous les samskâra-s, les sacrements védiques.

Lors de la cérémonie du mariage (qui est un sacrement dans l’hindouisme), on lui sacrifie en priant pour la mariée:

« Puisse Agni, le feu du foyer, la protéger
Puisse-t-il conduire sa progéniture à un âge avancé
Que sa matrice soit bénie, qu’elle soit mère d’enfants vivants
Puisse-t-elle se réjouir de ses fils ! « 

La cérémonie principale du mariage,qui rend celui-ci indissoluble, est le saptapati: le couple fait sept pas autour du feu sacrificiel.

Dix jours après la naissance d’un enfant, on offre un sacrifice à Agni en disant:

« Qu’Agni, le splendide, te donne vie aujourd’hui.
Donne-nous longue durée de vie,
Donne la vie, Agni ,
Toi qui est fortifié par les offrandes…
Bois le beurre, doux miel de la vache;
Veille sur cet enfant, comme un père sur son fils ».

Les textes insistent sur l’amitié du dieu du foyer qui partage l’habitation des gens, qui accompagne leur vie, jour après jour, et voyait grandir les nouvelles générations.

Le feu du maître de maison était éteint après l’extinction du bûcher funéraire et s’éteignait donc avec sa mort. Un maître de maison veuf ne pouvait plus sacrifier, mais gardait le feu pour sa propre crémation.

Agni est aussi le gardien de l’Ordre Cosmique (rta).

Sources: Benjamin Walker, Hindu World, An Encyclopedic Survey of Hinduism, New Delhi, 1983
Jean Varenne, Cosmogonies védiques, Les Belles Lettres
L Renou, L’Inde classique, 2 vol., Paris, 1947
J Gonda, Les religions de l’Inde, 2 vol.,Paris, 1962, 1965
Le Veda, ed. Jean Varenne, coll. Le Trésor spirituel de l’humanité, Paris, 1983
L. RENOU, Hymnes et prières du Veda, Paris, 1938
L. RENOU, Hymnes spéculatifs du Veda, Paris, 1956
L. RENOU, Etudes védiques et paninéennes, 17 fasc., Paris, 1956-1969

© Ralph Stehly, Professeur d’histoire des religions, Université Marc Bloch, Strasbourg

Source Stehly

Previous articlePékin demande à Obama de ne pas rencontrer le Dalaï lama
Next articleLampes à économie d’énergie: l’ennemi à combattre ?