Accueil Espace Bouddhiste Société Une Semaine à Risque s’ouvre au Tibet

Une Semaine à Risque s’ouvre au Tibet

10
0

09.03.2009

Une semaine potentiellement explosive s’ouvre au Tibet. Mardi sera le 50e anniversaire de l’insurrection des habitants du Toit du monde contre le joug chinois en 1959, menant à la fuite du dalaï-lama en Inde. Et samedi marquera le premier anniversaire des émeutes qui avaient secoué non seulement le Tibet mais des localités à population tibétaine de l’Ouest chinois.

La Chine a renforcé les forces de sécurité gardant les frontières du Tibet, rapporte l'agence Chine nouvelle.
La Chine a renforcé les forces de sécurité gardant les frontières du Tibet, rapporte l’agence Chine nouvelle.

La Chine a renforcé les forces de sécurité gardant les frontières du Tibet, rapporte lundi l’agence Chine nouvelle. « Afin d’assurer la protection de la stabilité au Tibet, nous avons déployé des troupes pour renforcer les contrôles à la frontière [sud] du Tibet aux points de passage et sur des secteurs et des routes-clés », précise Fu Hongyu, commissaire du Parti communiste au sein du département de contrôle des frontières du ministère de la sûreté publique. Cette frontière court à travers l’Himalaya et sépare le territoire de l’Inde, du Népal et du Bhoutan.

Lundi matin, des engins explosifs artisanaux ont endommagé deux véhicules de gardes forestiers dans une zone de la province de Qinghai, peuplée en majorité de Tibétains, rapporte le service en anglais de Chine nouvelle. Peu auparavant avait eu lieu devant un commissariat une manifestation de soutien à un chauffeur d’une exploitation forestière interpellé par la police, ajoute l’agence, qui cite un responsable local.

Dans un entretien publié vendredi par le journal allemand Frankfurter Rundschau, le dalaï-lama a affirmé que les tensions étaient fortes au Tibet et a dit craindre une nouvelle « explosion de violence ».


Source : www.lemonde.fr (avec AFP et Reuters)

Previous articleVidéo — Sur les Traces du Bouddha en Inde
Next articleVidéo — En Thaïlande, la Police officieuse des Moines