Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Ramana Maharshi : Maître de l’advaita Vedanta

Ramana Maharshi : Maître de l’advaita Vedanta

20
1

Ramana.gif


La vie de Ramana Maharshi:

Il est né le 30 Décembre 1879, dans une famille brahmane, au sud de l’Inde. Il fait des études au Lycée américain près de Madurai.

A 17 ans, alors qu’il est seul dans l’une des pièces de la maison de son oncle, il a une révélation spontanée, une expérience mystique.

Il a le sentiment profond qu’il va mourir. En toute conscience, il sait que s’il meurt, son corps sera brûlé par la crémation, mais que son conscience restera. Il ne ressent ni peur ni désir. Sa révélation tient dans la distinction qu’il fait entre le corps mortel et la conscience immortelle, c’est à dire l’existence et la Vie.

Suite à cette expérience, il perd tout intérèt pour les choses du monde qui l’entourent.

Il décide de vivre en ermite dans les grottes de la colline d’Arunachala.

Les gens sont intrigués et viennent le voir, de plus en plus nombreux…il finit par rassembler des milliers de disciples.
Un ashram est construit à proximité des grottes où il s’était retiré.
Ramana Maharshi reçoit toutes les personnes qui se présentent à lui de la même façon, ne faisant aucune distinction entre les êtres. Son enseignement n’impose pas de changement de mode de vie. La seule directive consiste dans le végétarisme. S’abstenir de nourriture animale permet le progrès spirituel, l’obtention d’un esprit pur et harmonieux.

Il est reconnu comme l’un des plus grands Sages en Inde.

Il meurt à 71 ans, en 1950, d’un cancer.


L’enseignement de Ramana Maharshi:

Il est l’un des maîtres de l’Advaïta Vedanta, la plus connue de toutes les écoles philosophiques hindouïstes. Vedanta se traduit par finalité de l’existence, Advaïta par non-dualité. C’est l’affirmation de l’indivisibilité du Soi (Atman) et du Tout (Brahman). Les principaux textes du Vedanta, l’aboutissement du Veda, sont les Upanishads. L’Advaïta Vedanta peut être considérée comme l’aboutissement de la philosophie indienne trouvant son origine dans le Rig Veda.

Ramana Maharshi axe son enseignement sur la non-dualité. Le corps est sans importance. « Le corps c’est soi, mais soi ce n’est pas le corps. »


 » Si nous considérons LE SOI comme étant l’ego, nous devenons l’ego; si nous le considérons comme étant le MENTAL, nous devenons le mental et si nous le considérons comme étant le corps, nous devenons le corps. C’est la pensée qui construit des enveloppes de tant de façons différentes. L’ombre sur l’eau tremble. Quelqu’un peut-il arrêter le tremblement de l’ombre ? Si elle s’arrêtait de trembler, on ne discernerait plus l’eau mais seulement la lumière. De même, ne tenez pas compte de l’ego et de ses activités et voyez uniquement la lumière derrière lui. L’ego est la pensée « je ». Le vrai « je » est LE SOI. »


 » Mon corps est-il  » moi  » ? Il est silencieux et inerte, mais je sens la pleine force de ma personnalité, et j’entends même la voix du  » moi  » au fond de mon être. Je suis donc un esprit qui transcende le corps. Le corps meurt, mais l’esprit, transcendant le corps, ne peut être touché par la mort. Ce qui veut dire que je suis un esprit immortel. « 


Son enseignement a inspiré de nombreux philosophes en Occident, dont C.G Jung.


Laetitia Adeline pour www.buddhachannel.tv

Previous articleLes courtisanes japonaises entre le XIe et le XIIIe siècle
Next articleSagesse et compassion de Béru Kyentsé Rinpoché

1 commentaire

  1. Ramana Maharshi : Maître de l’advaita Vedanta
    voir également son disciple Hariwansh lal Poonja dont je peux témoigner pour avoir vécu ma propre réalisation auprés de lui.

Comments are closed.