Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Ashrams — Un film d’Arnaud Desjardins – 4/4

Ashrams — Un film d’Arnaud Desjardins – 4/4

21
0

Quatrième partie du film Ashrams d’Arnaud Desjardins

Première partie du film

Deuxième partie du film

Troisième partie du film

Né en 1925, Arnaud Desjardins s’est tout d’abord fait connaître comme cinéaste, où travaillant pour l’ORTF, il fait découvrir à un large public les différentes spiritualités orientales grâce à ses documentaires télévisés devenus depuis des références incontournables. Concevant le plus souvent ses documentaires comme des diptyques (2 x 52 minutes) afin de se donner le temps de questionner la spiritualité, on lui doit sur le zen « Ici et maintenant » et « Partout et toujours » où il suit maître Deshimaru au Japon, « Le message des tibétains » avec une première partie sur le bouddhisme et une autre sur le tantrisme, « Himalaya, Terre de sérénité » portraits de maîtres tibétains légendaires et « Soufis d’Afghanistan » sur la mystique de l’Islam. (Buddhachannel ne peut que recommander la vision de ses documentaires disponibles en DVD.)


La vie d’Arnaud Desjardins est elle aussi une quête de spiritualité. Globe-trotter infatiguable, il rencontre les plus grands maîtres des spiritualités orientales tout en faisant dialoguer les différentes religions entre elles. Il prolonge cette recherche par l’écrit rencontrant et là aussi le grand public (de sa longue bibliographie citons : Les chemins de la sagesse, Bienvenue sur la voie, Les formules de Swami Prajnanpad, Pour une vie réussie, un amour réussi, Ashrams : Grands Maîtres de l’Inde, Pour une mort sans peur, Approches de la méditation … et bien d’autres)


Disciple du maître indien Swâmi Prâjnanpad, brahmane bengali qui avait reçu une double formation, védantique classique et scientifique moderne, il introduit la pratique dite de « lying » qui signifie simplement « être allongé ». Arnaud Desjardins devient enseignant à son tour et dirige d’abord un centre en Auvergne puis à Hauteville, en Ardèche. Fidèle à son souci d’un dialogue inter-religieux, on notera dans son centre parmi les différents lieux de méditations, un bâtiment regroupant les trois religions monothéistes. Un même mur pour trois différentes portes: celle d’une mosquée, d’une chapelle chrétienne et d’une salle de lecture juive (Beth Hamidrach). Ainsi cette idée très poétique des trois religions regardant dans la même direction. Bien plus qu’une fantaisie architecturale, une utopie en action.


Pour retrouver son association, cliquez ici.

– RETROUVEZ UN EXTRAIT DE L’INTERVIEW D’ARNAUD DESJARDINS POUR BUDDHACHANNEL

Previous articleLa Lignée Drukpa
Next articleGénération Tao — Le Bouddhisme Chan