Accueil Espace Bouddhiste Interreligieux Corée du Sud – Le Protestantisme en Corée souffre d’un Manque de...

Corée du Sud – Le Protestantisme en Corée souffre d’un Manque de Crédibilité

21
0

15.12.2008

0302_southkorea_flag54.jpgSelon une récente étude, les Sud-coréens déclarent ne pas avoir grande confiance dans le protestantisme et reprochent aux fidèles de cette religion de ne pas mettre en pratique ce qu’ils prêchent, à commencer «par la tolérance envers les autres religions».

Le Mouvement pour une éthique chrétienne de Corée (CEMK), qui a mené l’étude conjointement avec le Global Research Institute, a présenté les résultats de cette enquête en novembre dernier.

Le sondage d’opinion, publié par Églises d’Asie, a été effectué dans tout le pays, du 23 au 27 octobre, auprès de 1’000 personnes âgées de 20 à 60 ans, afin de connaître la manière dont les Sud-Coréens appréhendaient le protestantisme local.

A la question de savoir si elles accordaient leur confiance aux Églises protestantes, 18,4 % des personnes interrogées ont répondu positivement – un chiffre qui correspond à la proportion des protestants dans la société sud-coréenne (18,3 % selon les données officielles du recensement de 2005).

Presque un Coréen sur deux a déclaré ne pas faire confiance aux Églises protestantes (48,3 %) et un tiers ne se prononce pas sur cette question (33,3 %).

A la question de savoir quelle est la religion sur laquelle on peut le plus compter, 35,2 % des personnes sondées choisissent le catholicisme – qui représente seulement 10,9 % de la population sud-coréenne.

Le bouddhisme, quant à lui, réunit 31,1 % des suffrages – on compte 22,8 % de bouddhistes parmi les 47 millions de Sud-Coréens.
Le pourquoi du «désamour»

L’étude fournit quelques éléments de réponse pour comprendre pourquoi le protestantisme connaît un tel désamour relatif.

Interrogées à propos des actions qui permettraient au protestantisme de gagner la faveur de l’opinion, les personnes sondées sont 42 % à répondre que les protestants de Corée, qu’ils soient responsables de communauté ou simples fidèles, devraient «accorder leurs discours avec leurs actes».

Pour 25,8 % des personnes sondées, c’est «la tolérance envers les autres religions» qui leur fait défaut; 11,9 % attendent des protestants un investissement dans «l’action et le service social» et 11,5 % enfin appellent de leurs vœux «la transparence financière».


apic

Source : www.bonnenouvelle.ch

Previous articleTémoignage — Périple d’un Français à travers le Tibet – Il raconte le Tibet 9 mois après la révolte
Next articleRéservez votre Espace publicitaire sur Buddhachannel