Accueil Espace Bouddhiste Société Si l’UNESCO osait faire du Tibet un Patrimoine mondial…

Si l’UNESCO osait faire du Tibet un Patrimoine mondial…

7
0

IDÉE:

SI L’UNESCO OSAIT: LE TIBET AU PATRIMOINE MONDIAL

Un “Monument en péril” qui accéderait ainsi à la reconnaissance internationale

Par Pierre Suchet

©  Dr. Klaus Dierks
©  Dr. Klaus Dierks
Depuis des centaines d’années et sans interruption jusqu’à l’invasion chinoise de 1950, le Tibet a vécu dans un système théocratique incomparable et unique au monde par ses traditions et sa culture. Un « monument », en quelque sorte.

Bénéficiant en outre d’un environnement et de sites géographiques exceptionnels abritant des richesses architecturales et artisanales de grande valeur, on pourrait sans crainte aller jusqu’à dire qu’à lui seul, le Tibet est dans sa globalité une œuvre d’art grandiose à la fois humaine, artistique et naturelle, correspondant largement aux critères d’inscription au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Ce serait une grande première internationale.

Déjà largement pillé par les gardes rouges vers la fin des années 60 puis ensuite peu à peu colonisé par la République populaire chinoise, le Tibet, si l’on ne fait rien, est maintenant appelé à être littéralement fondu dans l’Empire du Milieu. En laissant faire ce processus sans réagir, la communauté internationale commettrait une faute impardonnable et irréparable. C’est hélas, une forte probabilité. Le Tibet est en péril est risque d’être purement et simplement banalisé sans identité propre.

Alors, que faire pour palier la carence des instances internationales en dehors des circuits complexes et tortueux des sphères politiques mondiales, comme par exemple en appeler au bon sens et sans arrières pensées d’organisations et d’organismes internationaux à caractère culturel et environnemental?

En inscrivant le Tibet au Patrimoine Mondial, l’UNESCO apporterait une réponse magistrale et combien pacifique au problème posé par le statut de ce pays.

Tout le monde y trouverait son compte:

Province chinoise intégrée dans la République Populaire de Chine, conformément à la Constitution chinoise, le Tibet et ses trésors religieux, culturels et géographiques, deviendrait un joyau intouchable et prestigieux au sein de la Chine. Cette dernière n’aurait rien à y perdre car l’impact international d’une telle reconnaissance serait immense.

On pourrait aussi se prendre à espérer un retour paisible du Dalaï Lama dans son pays.

Utopie?

Cette proposition n’engage que l’auteur de ces lignes qui espère ainsi avec son seul savoir-faire, sa plume, et en lançant une idée, contribuer au sauvetage d’un “chef d’ œuvre en péril”.

Previous articleEn Photos & en Mantras – La Fête de Ganesha à Paris le 31 Août 2008
Next articleJournées de Ferveur à la Pagode vietnamienne Hông Hien de Fréjus