Accueil Espace Bouddhiste Société 30 Août – Message du Kashag de l’Administration centrale tibétaine

30 Août – Message du Kashag de l’Administration centrale tibétaine

6
0

MESSAGE DU KASHAG

A L’OCCASION DE LA JOURNEE MONDIAL DE JEUNE ET DE PRIERE

– Le 30 août 2008.

Aujourd’hui, 30 août 2008, dernier jour du sixième mois de l’année Rat-Terre selon le calendrier tibétain, le Comité de solidarité tibétaine, les amis du Tibet et tous ceux qui chérissent la paix dans le monde, s’engageront dans une action symbolique de jeûne et de prière pour une durée de 12 heures. Nous avons la très grande chance que Sa Sainteté le Dalaï Lama s’y associe depuis Mumbai ( Bombay). Nous lui présentons nos sentiments de gratitude et du profond respect.

Le Kashag de l’Administration centrale tibétaine exprime ses remerciements chaleureux à tous les Tibétains, les amis du Tibet et tous ceux qui participent à cette journée avec leur foi en la non violence.

Il ne s’agit pas d’une protestation née de la haine, la rancœur ou la colère mais bien d’une pratique d’amour et de compassion, qui consiste à éviter de faire du mal à autrui et à apporter du bien aux autres, telle qu’elle est recommandée par le Bouddha. Le Mahatma Gandhi a bien démontré que ce genre d’action peut s’appliquer en politique comme dans la spiritualité pour le plus grand bien de la communauté et des nations. Notre action veut réaffirmer la pertinence de cette action dans le monde post-moderne.

Grâce aux conseils et aux efforts persistants de Sa Sainteté, qui a inscrit non violence au coeur du combat du peuple tibétain depuis de très longues années, la majeure partie du mouvement pour le Tibet s’est tenue à l’écart des violences physiques. Cette politique a réussi à rallier le soutien international en faveur de la juste cause du Tibet. La non violence nous a permis de garder vivante notre cause mais surtout a obligé la République populaire de Chine de donner des suites à notre démarche de rapprochement et ce sans préjuger de sa sincérité. Cependant, puisque un certain nombre de Tibétains sont incapables d’abandonner la violence dans leurs expressions et dans leurs pensées, malgré nos efforts pour parvenir à un résultat concret, nous nous trouvons pris dans un cercle vicieux. Si tous les Tibétains veulent réellement résoudre les problèmes qui se posent à nous, nous devons nous appuyer encore davantage sur la force de l’action non violente. Il est extrêmement difficile d’obtenir un résultat ou de résoudre notre problème si notre colère persiste. Nous lançons donc cet appel à tous les Tibétains et tout particulièrement, aux moines et aux nonnes pour qu’ils abandonnent toute haine et colère, et qu’ils redoublent d’efforts pour développer une pensée sincère et pour réaliser une véritable non violence dans toutes leurs actions et expressions.

Si grâce à cette journée de prière et du jeûne, nous les Tibétains, nous arrivons à faire un pas en avant dans notre combat de non violence, cela sera utile. Par contre, si nous laissons développer notre haine et notre colère en cette journée, elle n’aurait aucun sens.

Nous espérons que cette journée de jeûne et de prière dans le monde, permettra aux Tibétains de purifier leur karma négatif et de renforcer leurs vertus. Ce sont ces vertus qui peuvent aider les Tibétains à avoir le courage d’abandonner leur colère et leur haine vis à vis des êtres et tout particulièrement, des autorités de la République populaire de Chine qui oppriment et torturent les Tibétains. Ces vertus peuvent contribuer a ce que les autorités chinoises nous répondent avec amour et compassion. A long terme, notre pratique bien sincère pourra changer l’esprit des dirigeants chinois afin qu’ils agissent avec plus de compassion. Nous espérons et nous prions pour que vous développiez tous une conviction solide en la non violence. Nous appelons vivement tous les Tibétains de conjuguer leurs efforts pour la fin des tortures et des persécutions au Tibet.

Nous rendons hommage à tous ceux qui ont donné leur vie, ainsi qu’a ceux qui sont encore emprisonnés, torturés ou battus pour leur participation aux récentes manifestations au Tibet. Nous formulons des prières pour que le sacrifice consenti pas les Tibétains aient pour résultat la fin de la torture des Tibétains innocents. Nous exprimons notre sympathie et prions pour les victimes du tremblement de terre du Sichuan et plus récemment celui qui a frappé le sud ouest du Tibet, ainsi que pour tous ceux qui ont souffert des dégâts causés par les inondations dans d’autres régions.

Nous souhaitons une longue vie à Sa Sainteté le Dalaï Lama.

Que la vérité de la juste cause du Tibet émerge..

– Traduit de l’ anglais par le Bureau du Tibet, Paris.
– French translation from English version by Bureau du Tibet, Paris.

www.tibet.net

Executive: The Kashag

The Kashag is the apex executive body of the Central Tibetan Administration and its members are the Kalons of the CTA. The Charter of the Tibetans in Exile stipulates that the Kashag should have a maximum of eight members, including the Kalon Tripa, who is the executive head of the CTA.

In April 2001, the Tibetan parliament, on the advice of the His Holiness Dalai Lama, amended the Charter to provide for the direct election of the Kalon Tripa by the exile Tibetan populace for a term of five years. The amendment provided for two elections to this effect: the first one to throw up the six highest winners as the candidates, and the second to confirm one among them as Kalon Tripa. The Kalon Tripa, in turn, submits a list of candidates to the parliament. The candidates approved by the parliament by a two-third majority are appointed as kalons to serve as the Kalon Tripas colleagues.

The Kashag is serviced by the Kashag Secretariat and Planning Commission. While the Secretariat provides the Kashag with secretarial and logistic services, the Planning Commission serves as a consultant in matters relating to socio-economic development. As well as scrutinizing the project proposals, the Planning Commission evaluates the performance of project activities undertaken by each of the CTA departments.

Major Departments under the Kashag are:
– Department of Religion and Culture
– Department of Home
– Department of Education
– Department of Finance
– Department of Security
– Department of Information and International Relations
– Department of Health


Previous articleJeûnez le 30 août – Une Journée d’Action pacifique pour la Paix dans le Monde
Next articleInterview – « L’ère des Lamas est révolue » (Dalaï-Lama)