Accueil Actus UK – Le Premier Etablissement scolaire bouddhiste ouvrira à Birmingham

UK – Le Premier Etablissement scolaire bouddhiste ouvrira à Birmingham

19
0

LE PREMIER ÉTABLISSEMENT SCOLAIRE BOUDDHISTE OUVRIRA A BIRMINGHAM [[Traduit de l’Anglais par Hélène LE, pour www.buddhachannel.tv ]]


16.06.2008

BIRMINGHAM, UK – Le premier établissement scolaire bouddhiste britannique devrait ouvrir ses portes à Birmingham.

92395176-F1ED-D346-863C479466D0D666.jpgPour la communauté bouddhiste de la ville, « le temps est venu » pour cette religion vieille de 2500 ans, d’avoir dans ce pays, sa propre école dans laquelle elle promouvra les enseignements du Dalai Lama auprès des enfants.

Cette demande fait suite au lancement de la première école d’état britannique hindoue à Londres, en pleine polémique liée à l’influence de plus en plus forte des groupes religieux sur les établissements scolaires.

Les plans de création de l’école bouddhiste de Birmingham sont conduits par la Birmingham Buddhist Vihara Trust qui a déjà établis l’année dernière à Ladywood, la première université du pays entièrement consacrée à l’enseignement de cette antique religion dans la ville.

Le Vihara Trust, qui célèbre le 10ème anniversaire de la Pagode de la Paix à Edgbaston le mois prochain, a déclaré que la première école bouddhiste du Royaume Uni serait construite dans la ville, d’ici à cinq ans.

Et John Beard, Président du Vihara Trust, d’indiquer : « Le temps est venu. Deux ou trois groupes de personnes sont venu me demander de le faire, mais tout prend du temps avec les Bouddhistes car nous n’avons pas d’argent.

« Mais d’ici à cinq ans, vous verrez une école bouddhiste dans ce pays et elle sera à Birmingham. En dix ans, nous avons construit la Pagode, le monastère et l’université. Ce n’est pas mal ».

M. Beard a indiqué que des subventions d »état seraient demandés pour l’établissement qui servirait principalement la communauté bouddhiste de la ville, forte de 3000 personnes, tout en demeurant ouverte à tous les parents souhaitant pour leurs enfants, une éducation selon les principes de la religion.

« Si l’on peut montrer qu’il y a une assez grande demande, alors je ne vois pas pourquoi elle ne pourrait pas obtenir de subventions de la part de l’état » lance t-il.

« Ce serait vraiment bien si elle pouvait se trouver aux environs de Ladywood ou d’Edgbaston ».

Les enseignements bouddhistes insistent sur le développement spirituel personnel et s’efforcent de faire parvenir à une pénétration profonde de la véritable nature de la vie, à travers la méditation plutôt que l’idolâtrie. Cette foi croit en la réincarnation et la sainteté de toute vie, ainsi ses fidèles n’ont pas le droit de manger de la viande.

M. Beard pense que le bouddhisme a beaucoup à enseigner à la jeunesse d’aujourd’hui en matière de protection de l’environnement.

« C’est une de nos préoccupations depuis 2500 ans. Il y a des leçons à tirer ici. L’une d’elle est que les gens sont tellement occupés de nos jours qu’ils tendent à prendre ce qui leur semble être le chemin le plus court ».

« Mais c’est tout comme une bâtisse. Si vous en précipitez la construction et ne travaillez pas les fondations, l’ensemble s’écroule. Si vous ne protégez pas l’environnement, dans 50 ou 100 ans, vous devrez faire face à de graves problèmes. Plutôt qu’une lutte contre le feu, il s’agit de gérer nos vies correctement. Les gens en ont plus conscience maintenant.  » La British Humanist Society quant à elle, déplore la création de nouvelles écoles religieuses.

Son directeur d’éducation Andrew Copson explique : « Il n’y a rien de mal dans le fait que la religion soit enseignée à l’école et les convictions individuelles des gens devraient être représentées.
« Mais ces écoles sont subventionnées par l’état à 100% et elles ne devraient pas avoir le droit de choisir qui admettre ou employer ni se réserver le droit d’enseigner un programme étroit qui n’aiderait pas le développement des enfants.

« Elles sont exclusives et ne contribuent en rien à la cohésion de la société ».

Pour M. Copson, il est « particulièrement honteux » de voir d’autres religions comme l’Hindouisme ou le Bouddhisme, opter pour l’établissement d’écoles religieuses.

« Les enfants qui dans leurs premières années auront été dans des écoles mixtes, devront maintenant aller dans des écoles qui pratiquent une discrimination religieuse dans ses admissions ».

Samedi ont débuté les travaux de construction de la première école d’état hindoue en Grande Bretagne.

L’école primaire Krishna-Avanti à Edgware, au Nord-Ouest de Londres, ouvrira ses portes aux premiers élèves, en septembre.

Elle avait attisé la critique l’année dernière après l’annonce que les végétariens se verraient accorder des places en priorité, conformément à ses règles d’admissions.

L’école qui disposera de 236 places, s’attend à recevoir un grand nombre de candidatures provenant des 1,5 millions d’hindous britanniques, dont 40 000 vivent dans l’arrondissement londonien de Harrow.


Par Shahid Naqvi

Source : The Birmingham Post

Previous articleDes Sages pour la Paix … pourquoi pas ?
Next articleLe Traité de Paix avec la Terre