Accueil Espace Bouddhiste Société Ibrahim Rugova : celui qu’on appelait le Gandhi des Balkans

Ibrahim Rugova : celui qu’on appelait le Gandhi des Balkans

4
0

Rugova.gif


Ibrahim Rugova est né le 2 Décembre 1944 à Cerrce, au Kosovo.

Son père et son grand-père sont éxécutés en 1945 par des communistes yougoslaves.


Il suit des études à Pristina, et sort diplômé de la Faculté de Philosophie en 1971.

Pendant un an, en 1976, il est à Paris. Il intègre l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, et a Roland Barthes pour professeur. Il se spécialise en théorie littéraire.

Il obtient un Doctorat en Littérature à Pristina en 1984.


Ibrahim Rugova commence sa carrière comme rédacteur du journal d’étudiants « Bota e re », et du journal « Dituria ». Pendant 20 ans, il travaille à l’Institut des Etudes Albanaises de Pristina. Il y est chargé de cours puis chercheur en littérature.


En 1988, il devient président de l’Association des Ecrivains du Kosovo, mouvement important qui affirme son opposition face au pouvoir communiste serbo-yougoslave.


A cette époque, et depuis 1974, sous Tito, le Kosovo bénéficie d’une relative autonomie. Mais en 1989, Slobodan Milosevic met fin à cette « indépendance ». Ibrahim Rugova fonde la Ligue Démocratique du Kosovo, la LDK, et organise l’installation d’écoles, de centres de santé, et de centres de perception d’impôts. Ils sont destinés aux Albanais du Kosovo qui représentent 90% de la population. Rugova entretient des rapports avec l’Occident, et particulièrement avec les Etats-Unis.

En 1991, les Albanais du Kosovo proclament une république. Des élections clandestines sont organisées en 1992, et Rugova est élu président. Il est réélu en 1998, mais il n’y a pas de reconnaissance internationale.


C’est la violente répression mise en place par Milosevic en 1999 qui va finalement attirer l’attention mondiale. Elle est aussi à l’origine de la création d’un autre mouvement de contestation: l’Armée de Libération du Kosovo, l’UCK.

L’UCK prône la lutte armée et la violence, alors que la LDK est un mouvement non-violent. Rugova surnommé le « Gandhi des Balkans » a choisi cette voie pour lutter contre l’apartheid anti-albanais instauré par Milosevic.


En Mars 1999, l’OTAN contraint Milosevic à négocier une nouvelle autonomie du Kosovo et procède à des bombardements contre la République Fédérale Yougoslave. Les Serbes retirent leurs troupes en Juin 1999.

L’ONU organise des élections en 2002. Ibrahim Rugova est élu président, et réélu en 2004. En 2005, il échappe à un attentat.


Il disparaît le 21 Janvier 2006, d’un cancer du poumon, quelques jours avant l’ouverture de négociations sur le futur statut de la province du sud de la Serbie.


Cette figure emblématique de la résistance non-violente serbe a été inhumée dans le cimetière des martyrs tombés durant les combats de 1998.


Laetitia Adeline pour www.buddhachannel.tv

Mettez ce logo sur tous vos mails
Mettez ce logo sur tous vos mails

Previous articleSoutenez le Tibet.
Next articleUn Chant révolutionnaire