Accueil Actus Vos réactions en soutien au peuple birman et une vidéo de Jean-Paul...

Vos réactions en soutien au peuple birman et une vidéo de Jean-Paul Ribes

23
1

Depuis des semaines, de nombreuses personnes ont déposé sur les forums de Buddhachannel leurs réactions face à la situation difficile en Birmanie.

Nous pensons qu’il est important que chacun soit conscient des événements qui s’y déroulent encore actuellement. La mobilisation de l’opinion publique est essentielle dans ce type de drame.

L’opinion publique passe par les médias, mais c’est surtout chacun d’entre nous d’être présent en synergie avec les birmans qui souffrent.

Je tiens donc à vous remercier, vous tous qui avez déposé vos messages d’espoir, d’amour, d’inquiétude ou d’indignation. Merci à tous ceux qui, par des petites ou grandes actions, par des phrases pensées profondément, par des prières, tentent de faire bouger les choses.

Amélie


Badges pour la Birmanie
Badges pour la Birmanie


Nous avons tenu à vous faire une petite sélection de certains forums qui nous ont particulièrement touché.


– Josée Perreault :

Nous sommes tous reliés. Quand l’un de nous souffre, nous souffons tous. Quand on aime, l’amour se répand dans l’univers. Faisons vibrer tous nos coeurs dans un souffle !


– Patrick

Merci à Buddhachannel pour toutes les informations. C’est un message qui s’adresse à La Sangha Mondiale des bouddhistes. Alors soyons-en digne, mobilisons et soutenons sans violence et sans indulgence, mais avec grande vigilance. Amitiés


– Gilles :

La violence engendre la violence,

Lachez prise et retrouvons-nous tous dans la paix ici et maintenant.



– Priou Dominique :

La paix en chacun pour la paix dans le monde.


La raison du coeur envers toutes les raisons d’état qui n’ont plus lieu d’être.


– Christel :

Que les prières de paix soient entendues et exaucées en Birmanie. Que la lumière entre dans le coeur des opprimants.


Les birmans souffrent en silence et avec dignité depuis longtemps,les moines bouddhistes sont solidaires de la population birmane, en cela ils suivent l’enseignement du Bouddha et ont agi avec courage et compassion,ils méritent qu’on ne les oublie pas.


– Tri-duc Thomas ng. :

Que les hommes de pouvoir comprennent qu’ une ambition politique assouvie au mépris des droits de chaque individu est la négation d’une stature d’homme d’état ! Que la raison l’emporte, que la liberté gagne !


– Thérèse Van den Bulke :

Gagner la Paix en Soi pour pouvoir la partager, voilà aussi le message des moines birmans ; c’est ce que nous pouvons essayer de pratiquer pour que la violence recule partout, dans nos familles, nos quartiers, notre pays, le monde.


– Sylvie Magreau :

J’ ai espoir qu’un arc en ciel émane du coeur de chacun


– Bertin Colette :

Pour plus de compréhension entre les hommes, moins d’individualisme, plus d’amour, plus de partage… Soyons de bons guides pour les générations futures… afin que paix et amour règnent sur la terre que nous leur lègueront…


Prenons enfin conscience, tous ensemble, de notre force de paix pour faire changer ce monde… de tout cœur et pensée avec le peuple birman.


– Martine de Paris :

Je me joins à vous pour que nos sourires de compassion rayonnent dans le coeur des dirigeants birmans


– Christian Delorme, prêtre catholique à Lyon :

La résistance non violente de Aung San Suu Kyi et des moines bouddhistes birmans témoignent du caractère sacré de la vie et de la dignité humaines, ainsi que de la grandeur d’âme dont l’homme révolté et pacifique en même temps est capable. Ce qui se joue en Birmanie, c’est, bien entendu, la libération d’un peuple, mais c’est aussi l’honneur de toute l’humanité. Aung San Suu Kyi est, aujourd’hui, un des plus beaux visages d’humanité, qui s’inscrit dans la continuité du Mahatma Gandhi ou du Pasteur Martin-Luther King. Nous lui devons, à elle et aux siens, notre actif soutien, et nous ne pouvons être que pleins de gratitude à leur égard.

Bougies
Bougies



– Hélène LE, Buddhachannel :

A un silence meurtrier, opposons notre Silence Pacifique.


– Anne :

Puissent nos énergies de Paix s’unirent contre toutes les formes de violence et de discrimination en Birmanie et sur toute la planète.


– Didier Patrick :

Evidemment solidaire de mes frères birmans, je leur dédie cette citation de Théodore Monod : « Nous gravissons tous la même montagne, mais nous empruntons des chemins différents, avec l’espoir de nous retrouver un jour au-dessus des nuages »


– Pema :

Que la paix et l’amour libèrent la Birmanie, le Tibet ainsi que tous les autres pays qui subissent l’oppression. Je terminerais par un poème de l’empereur MEJI : « Regarde et apprend des pierres creusées par les gouttes de pluies ; écarte l’idée qu’accomplir un devoir est trop difficile rien n’est impossible. »


– Annie Richelet :

Puisse ma pratique, avec vous tous, apporter une graine de démocratie et de paix aux Birmans.


– Jean-Luc Rallo :

Le combat pour le respect des droits de l’homme et la démocratie est celui de nous tous. Ce qui se passe en Birmanie est une offense au respect de l’homme et à sa dignité. C’est un acte criminel contre la vie et l’humanité. Tous les hommes conscients de cette planète doivent s’unir, prier pour les dirigeants birmans et leur demander de faire passer leurs aspirations profondes pour la fraternité humaine et l’amour entre les hommes avant toute autre considération.


– Sébastien K. :

J’ai été très touché par le courage et la force non-violente des moines bouddhistes en Birmanie, face à leurs agresseurs. Leur réaction est porteuse d’espoir et d’amour, d’une situation de souffrance ils ont su envoyer au monde entier un message positif et porteur d’espoir. Le message est reçu, je suis de tout coeur avec eux…


– Marie Hélène ETCHART :

La petite flamme qu’est LA FRATERNITE UNIVERSELLE ne s’éteindra JAMAIS, nous sommes de ce monde et d’un autre Le combat pour l’AMOUR doit continuer toujours ………………….


– Nicolas Guillemet :

Etre patient, accepter beaucoup…sauf l’inacceptable, porter nos voix en silence face à la barbarie…Merci !


– Noël :

A l’attention des birmans aujourd’hui, d’autres peuples hiers et d’autres personnes demain, je souffle toute l’ « Energie Vie » aussi vaine pense l’homme aveugle, aussi forte pense celui qui en la paix a « naturellement » confiance. Pensez à eux, priez pour eux, ils sont ce que nous étions, nous sommes, nous serons demain. Faut-il vivre l’expérience physique pour croire ? Paix à tous.


– Cécile Baudelaire :

Puisse la compassion illuminer la vie. Puissiez-vous rassembler tous ceux qui n’oublient pas l’acte exceptionnel des moines bodhisattvas. Vos souhaits sont miens ; qu’ils se réalisent ! Merci


Pour qu’un certain jour …incertain jour, chacun puisse être respecté dans sa différence… des chemins de paix ont été inventés. Creusons leurs sillons plus profond, sans craindre les mirages.


– Hervé :

Les sourires refleurirons…

même la tyrannie est impermanente…

la persévérance, la tranquille détermination, la non-violence vaincront.



– Hélène Nardot :

Comme nous l’a enseigné le Bouddha, c’est en marchant dans la paix avec, sur nos lèvres, un sourire de profonde compassion, que nous pourrons faire cesser la violence dans le coeur des dirigeants birmans. Que fleurissent dans les coeurs du peuple de Birmanie et des moines de ce pays des lotus d’espoir ! avec ma grande compassion !


– Agnès ZONARELLIS :

Pour que cessent la dictature, la répression, la violence qui font tomber, au fil des siècles, toujours les mêmes, ces innocents qui ne font de mal que d’avoir la foi et de croire à un autre monde fait de respect, de non-violence, de non-profit et d’amour de l’être humain… Réveillons nous, il est grand temps !


– BOUGEARD Daniel :

De tout coeur avec le peuple et les moines birmans. Ce n’est peut-être pas grand chose, mais élever nos voix contre toutes les dictatures peut faire évoluer notre monde dans le sens du respect de tout être et de notre planète. Toutes mes prières vont aux civils et moines massacrés ou emprisonnés. Courage mes frères !


– Stanislas Wang-Genh, Buddhachannel :

Nous sommes tous pour la démocratie et la non-violence, que ce soit en Birmanie, au Darfour ou même en bas de chez soi. Y a t-il une manière d’agir concrètement ? Evidemment, il y a l’engagement associatif, les manifestations, les médias… Mais y a-t-il une manière plus universelle d’agir au quotidien ? OUI ! A chaque souffle : développer l’esprit de compassion. Dans une dimension karmique, ses effets transcandent les distances et le temps.


– Georges Guillon :

Nul n’a le droit d’asservir un peuple quel qu’il soit pour une idéologie d’hégémonie ou autre. Prions pour ces dictateurs et militaires,que la Compassion et la Sagesse s’éveille en eux. Prions pour le peuple Birman et les peuples opprimés, qu’ils soient libres de la souffrance et des causes de la souffrance. Prions pour ces moines qui mettent le Dharma en pratique,ils nous montrent que le Bouddhisme est une pratique active.Puissions nous prendre exemple sur eux.


– Sylvie Fenart :

Notre coeur et notre esprit vous accompagnent ; nous aimerions tant que cela n’arrive pas et nous sommes toujours si demunis face a cette violence inutile ; que la force des prières et des souhaits qui s’elevent du monde entier vous soutienne et annihile ce qui vous blesse.


– Amélie Delaporte-Digard:

Chaque personne peut aider les birmans à son niveau. En parlant à ses amis, aux médias, à nos politiques, en ayant un oeil compatissant envers ces êtres qui souffrent, en priant … En espérant qu’un jour cette sensation et cette émotion qui nous fait bouger pour ce peuple se ressente dans les coeurs de chaque birman, des opprimés comme des militaires.

C’est ainsi, avec la plus grande émotion, que j’espère que chacun trouve la paix intérieure, et ainsi la paix d’un pays pourra se réaliser.



– Eric – moine zen – Dojo Zen de Brive :

Comme le battement d’aile du papillon, j’espère que les moines birmans auront su provoquer le tsunami nécessaire, je l’espère mais en fait je le crois !

Il y a « quelque chose » en marche … De façon plus globale et salutaire, les moines en robes « safran » en sont un « signe » … Comme vous je crois au « réseau ». Gasshô


La question qui revient souvent est : un bouddhiste peut-il s’engager dans des actions associatives pour faire changer le monde ou doit-il simplement prier pour la paix intérieure et par conséquent pour la paix dans le monde?

Jean-Paul Ribes nous a répondu sur ce point.


Jean-Paul Ribes


Amélie Delaporte-Digard pour www.budhachannel.tv

Previous articleBirmanie – Réaction de l’Alliance des Femmes pour la démocratie
Next article9 Décembre – VIDEO de présentation de la Journée pour le respect des Droits de l’Homme

1 commentaire

  1. Vos réactions en soutien au peuple birman et une vidéo de Jean-Paul Ribes
    votre courage est le plus beau message de paix et d’amour donné au monde entier ainsi qu’à vos persécuteurs.
    merci pour l’exemple que vous nous donnez. Ne perdez jamais espoir face à l’adversité car tout change et derrière les ténèbres brule la flamme éternel du bouddha, ce feu qui ne s’éteindra jamais.

Comments are closed.