Accueil Billet du jour Birmanie – La non-violence des moines et le devoir d’agir

Birmanie – La non-violence des moines et le devoir d’agir

18
0
Birmanie - le devoir de chacun
Birmanie – le devoir de chacun


Suite en cette phrase envoyée par Aude Guée, sur le blog de Buddhachannel,

méditons son contenu et tirons-en les conséquences.

Et si les militaires birmans acceptaient de désobéir…

Ce serait le changement le plus immédiat, le plus déterminant.

Une dictature sans son armée perd son pouvoir.

Chaque désertion, chaque rébellion compte, surtout un fusil en main.

Certaines troupes du 66ème régiment d’infanterie légère auraient refusé de tirer.

Mais l’information doit être prise au conditionnel.

Et puisque les moines ont dénoncé la situation de détresse du peuple,

n’avons-nous pas le devoir de ne pas fermer les yeux?

Seule une opinion internationale exceptionnellement forte

pourra fléchir la rigidité de la junte birmane.

Seule la participation massive devant les ambassades

l’activisme des médias, les pressions diplomatiques et les contraintes économiques

peuvent faire douter les généraux birmans.

Les faire douter, c’est déjà sauver des vies bien souvent.

Répétons-le :

un mouvement non-violent n’a aucune chance de s’en sortir seul.

L’exemple de Gandhi est unique dans un contexte unique.

Cette philosophie merveilleuse de la non-violence a fait ses preuves

à condition d’être appuyée par des aides nombreuses et visibles.

A chacun suivant ses compétences de réfléchir:

non seulement il faut ne pas fermer les yeux,

mais il faut agir à l’image de ces enfants en Suède
(voir ci-dessous la vidéo d’Alexis à Stockholm).

Car tous nous pouvons agir, ces enfants en sont la preuve.

Ou nous pouvons prier… chacun à sa façon.

Faisons acte de citoyenneté, puisque nous sommes citoyens du monde.

De Tokyo, Alain Delaporte-Digard

www.buddhachannel.tv

Prions et agissons pour les birmans
Prions et agissons pour les birmans

Previous articleFORUM – Un moine peut-il ou doit-il manifester et participer à la vie politique?
Next articleBirmanie – Où est la vérité? Que se passe t-il?