Accueil Actus 1 au 14 juin – Des moines bouddhistes ont récité un soutra...

1 au 14 juin – Des moines bouddhistes ont récité un soutra en ligne, jour et nuit.

8
0

A partir du jour de Saka Dawa (31 mai) – date à laquelle les Tibétains célèbrent la naissance, l’éveil et le passage final en parinirvana du Bouddha Shakyamouni – les moines bouddhistes du monastère de Nalanda en France ont récité sans interruption le Sutra Sanghata afin d’être bénéfiques aux êtres et de recevoir les bénédictions de cet incroyable soutra, et également pour collecter le restant des fonds nécessaires à la finition de leur nouveau projet de construction.

Enseignement Nalanda
Enseignement Nalanda


La récitation du soutra a été diffusée par la webcam, 24 heures sur 24, pendant 14 jours au minimum, afin de collecter les 108 888 € souhaités et pour que tous ceux qui regardent l’évènement reçoivent les bénédictions de ce soutra. On a pu suivre la récitation en direct partout dans le monde à www.nalanda-monastery.eu/ et tous ceux qui désirent soutenir le projet ont pu faire une offrande en passant par Paypal.


Le Sutra Sanghata est un soutra du bouddhisme mahayana, mais contrairement à d’autres soutras, le Soutra Sanghata rapporte un discours dans lequel le Bouddha explique qu’il avait entendu le Soutra Sanghata d’un Bouddha précédent. Ce Soutra explique comment il transforme tous ceux qui le découvrent. C’est une aventure littéraire extraordinaire, pleine de récits sur la mort, de révélations et de transformations magiques, mais tout d’abord et avant tout, le Soutra Sanghata parle de ce qui peut arriver à ceux qui le lisent.


Nouveau monastère Nalanda
Nouveau monastère Nalanda
Le monastère de Nalanda est situé près de Toulouse dans le sud de la France et propose un cadre pour des moines bouddhistes occidentaux de nationalités diverses. Son objectif – sous la direction de son fondateur Lama Zopa Rinpoché – est d’offrir un environnement favorable à la formation de monastiques occidentaux et de s’imprégner des enseignements essentiels du Bouddha. Notre monastère fait partie de la Fondation pour la Préservation de la Tradition du Mahayana (FPMT). Actuellement, une quinzaine de moines et quelques hommes laïcs reçoivent des enseignements oraux du Vénérable Guéshé Losang Jampèl (Docteur en philosophie bouddhique) du monastère de Séra Djé en Inde.


Le monastère porte le nom de « Nalanda » en mémoire du légendaire centre d’études bouddhistes en Inde près de Bodhgaya fondé au deuxième siècle après J.-C. par la dynastie Goupta. Le nombre des étudiants y atteignait, à son apogée, le chiffre de dix mille. Jusqu’à la fin du douzième siècle on y enseignait les écritures bouddhiques, la logique, la grammaire et la médecine traditionnelle.


Le monastère contemporain a été fondé en 1981 par Lama Thoubtèn Yéshé et Lama Zopa Rinpoché pour offrir un cadre favorable surtout pour les occidentaux, moines et laics, afin qu’ils puissent étudier, méditer et pratiquer les rituels. Suite au décès prématuré de son maître Lama Thoubtèn Yéshé, Lama Zopa Rinpoché a pris la relève en tant que directeur spirituel et se retrouva également à la tête de l’organisation mondiale de la Fondation pour la Préservation de la Tradition du Mahayana, dont le siège social se trouve désormais à Portland, aux Etats-Unis. Grâce au nouveau bâtiment pratiquement terminé et au prochain programme d’études de cinq ans, le monastère a le potentiel d’accueillir de nombreux nouveaux moines.


Le projet de construction en cours permet une expansion essentielle des bâtiments du monastère. Ce projet commencé en 1997 a été entièrement financé par des dons. Le nouveau bâtiment de plus de 1000 m, comprend un grand hall de prières, seize chambres, une cuisine, une bibliothèque et un espace bureau. Afin de faire des économies, des bénévoles qualifiés font la plus grande partie des travaux et, comme dans chaque aspect de la conception, l’accent est mis sur l’utilisation de matériaux de construction naturels et de méthodes écologiques saines. Ce projet augmentera radicalement la capacité d’accueil de Nalanda pour sa communauté en expansion ainsi que son aptitude à offrir des services dans l’avenir.


La récitation du soutra par les moines a commencé le 31 mai, jour de Saka Dawa, célébré par les Tibétains comme la naissance, l’éveil et le passage final en parinirvana du Bouddha Shakyamouni. Il a été prévu pour ce relais en boucle filmé, de continuer la récitation en différentes langues pendant 14 jours, au minimum.


Pour plus d’informations sur le monastère de Nalanda, ses évènements et son programme d’études, veuillez vous rendre au site : www.nalanda-monastery.eu.

Previous articleInterview avec Jampa Tsodroen
Next article40 ans du Zen en Europe