Accueil Espace Bouddhiste Alimentation Les aliments anti-stress

Les aliments anti-stress

6
0

Des chercheurs de l’université américaine de Southwestern ont établi une corrélation entre le stress et la sensation de faim. Ils ont pu mettre en évidence que l’hormone de la faim, la ghréline, augmente quand on ne mange pas pendant longtemps… mais également suite à une période de stress. En effet, cette hormone tient aussi lieu « d’anti-dépresseur ». Ainsi, quand on est soumis à un stress intense, la ghréline entre en action pour calmer l’organisme, mais induit par là-même la sensation de faim. Relevons tout de même que, dans certains cas, l’individu confronté à une trop grande tension aura tendance, au contraire, à avoir l’appétit coupé.

2027-istock-000008090452xsmall-s-.png Mais existe t-il des aliments pouvant lutter contre le stress ?

En période de stress, le rythme cardiaque s’accélère, le flux sanguin également, et l’acuité visuelle serait même plus vive. L’organisme a besoin d’adrénaline. Il faudra alors un apport plus important de vitamines C et A… Vitamines que l’on trouve dans des aliments comme l’orange, les carottes ou les légumes verts. Étonnement, ce ne sont pas ces produits qui sont privilégiés par les stressés.

On constate, plus généralement, un attrait pour le sucre ou encore le chocolat.

Ce dernier est en effet considéré comme « l’anti-stress n°1 ». Comment expliquer ce phénomène ? Le chocolat comporte beaucoup de phénylithylamine et de tyramine, substances que l’on dit proches des amphétamines. Pourtant, elles sont présentes, en plus grande quantité encore, dans les tomates ou les saucisses par exemple, sans que l’on constate le même effet addictif.

D’autres aliments réputés « anti-stress » sont la tomate et l’ail (pour leur teneur en vitamine C, donc), les poissons gras et fruits de mer ( les vitamines B5, B9 ou B12 dont ils regorgent aident à lutter contre la fatigue et la nervosité), ou encore les olives noires et le miel.

Reste qu’il est prouvé que sauter un repas augmente la sensation de stress. La vraie solution est alors de prendre le temps de manger un vrai repas, équilibré, et qui nous fait plaisir. On peut ainsi revenir à la plaque de chocolat (dans des quantités raisonnables).

Marie Koenig pour www.buddhachannel.tv

Previous articleDVD – Milarépa, la Voie du Bouddha
Next articleLive to Love – Aimez-vous les uns les autres, version bouddhiste