Accueil Espace Bouddhiste Espace Enfants Obésité : la méditation de pleine conscience peut aider les enfants

Obésité : la méditation de pleine conscience peut aider les enfants

11
0

obesite-2.jpg
L’épidémie d’obésité infantile sévit aussi dans l’Hexagone, avec 18 % des enfants considérés en surpoids, et 3,5 % obèses. Une nouvelle étude, publiée dans la revue Heliyon s’intéresse aux bienfaits d’une solution plutôt originale pour les aider à perdre du poids : la méditation de pleine conscience.

Cette pratique, surtout répandue aux Etats-Unis, trouve ses origines dans le bouddhisme. Elle consiste à concentrer son attention sur l’instant présent, et à réfléchir aux différentes sensations qui se présentent. Elle est aujourd’hui utilisée dans le cadre de certaines thérapies cognitives, afin de réduire l’anxiété et la dépression.

Dans ces derniers travaux, les chercheurs montrent que la méditation de pleine conscience aurait aussi un intérêt pour les jeunes obèses, car elle aiderait à réduire les comportements impulsifs face à la nourriture.

Trois zones dans le cerveau

Pour les besoins de leur étude, ils ont d’abord identifié trois parties du cerveau qu’ils souhaitaient analyser chez des enfants en surpoids, et de poids normal. Il s’agit du lobe inférieur pariétal, qui inhibe les réponses face à la nourriture, le lobe frontal, responsable de l’impulsivité, et le noyau accumbens, qui gère la récompense.

« Nous voulions comprendre comment les mécanismes neurologiques différaient dans le cerveau des jeunes obèses, afin de formuler les recommandations adaptées, comme la pratique de la pleine conscience », explique Betty Ann Chadowski, auteur principale de l’étude.

Les chercheurs ont alors observé ces zones via des scans IRM, chez 38 enfants de 8 à 13 ans, dont cinq étaient obèses et six en surpoids. Chez ces derniers, le lobe frontal présentait une activité plus intense que le lobe inférieur.

D’après les scientifiques, cela signifie que le cerveau des enfants obèses présentent un déséquilibre en matière de connectivité. La méditation de pleine conscience pourrait permettre de rétablir cet équilibre. Cela leur permettrait de perdre du poids à long terme, en réduisant ainsi les comportements impulsifs.

L’équipe recommande désormais de suivre certains enfants obèses dans cette pratique pour en valider les bénéfices à plus long terme.


Source : pourquoidocteur.fr


Previous articleArt et philosophie dans le bouddhisme tibétain
Next articleL’esprit des moines Shaolin, porté au paroxysme dans Shen Yun