Accueil Espace Bouddhiste Alimentation Croyances et pseudo-vérités en nutrition

Croyances et pseudo-vérités en nutrition

7
2

Croyances et pseudo-vérités en nutrition

©myyogabody.ie
©myyogabody.ie
Tous les produits faits à partir de blé ou contenant du blé font partie intégrante et essentielle d’une saine alimentation. Les produits céréaliers représentent d’ailleurs un des groupes alimentaires du Guide alimentaire canadien pour manger sainement dont le nombre de portions à consommer quotidiennement est le plus élevé, c’est-à-dire entre 5 et 12 portions par jour. Par conséquent, affirmer que des nutritionnistes mentionnent que tout ce qui est fait à partir de blé doit être banni est plutôt utopique, sinon tout à fait déplacé si on s’adresse à des individus en santé. Par contre, il est vrai que dans le cas de la maladie coliaque, les produits faits à partir de blé ne doivent pas être consommés.

Au Québec, les nominations ou titres de nutritionniste et de diététiste sont réservés uniquement et exclusivement à ceux et celles ayant terminé des études universitaires en diététique ou nutrition menant à l’obtention d’un baccalauréat en sciences spécialisé en diététique ou en nutrition. En plus des études universitaires, le ou la nutritionniste doit OBLIGATOIREMENT faire partie de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec (OPDQ). Si, après vérification, ces individus sont effectivement des nutritionnistes faisant une propagande contre les produits céréaliers, contactez l’OPDQ. Le but premier de l’OPDQ est justement de protéger le public.

Colite ulcéreuse et protéines

Dans le cas d’une colite ulcéreuse, il est vrai qu’une certaine diète doit être suivie afin d’apaiser les symptômes et les douleurs qu’occasionne la maladie. En ce qui a trait aux protéines de whey (ou de petit-lait), il faut porter une attention particulière au lactose que ce supplément alimentaire peut contenir. Si vous n’êtes pas intolérant au lactose, il n’y a pas a priori de contre-indication. En fait, ce produit peut même être bénéfique, puisqu’une alimentation riche en énergie et en protéines est conseillée, compte tenu de la perte d’appétit que cette maladie peut provoquer. La supplémentation de protéines de petit-lait peut être également conseillée chez ceux qui pratiquent des sports d’endurance ou de musculation et ne mangent que peu de viandes et de poissons ou de produits laitiers. Par contre, pour une personne en santé et suivant le Guide alimentaire canadien pour manger sainement, il ne sera pas nécessaire de consommer ce produit si ce n’est que pour ajouter un apport énergétique supplémentaire. De manière générale, même chez les sportifs, les recommandations du Guide alimentaire comblent les besoins en protéines.

La vitamine E et la mémoire

La vitamine E fait partie de la famille des vitamines liposolubles (avec les vitamines A, D et K). Elles se retrouvent plus particulièrement dans les huiles et les aliments naturellement gras. Contrairement aux vitamines hydrosolubles (vitamine C et le complexe B), elles sont mises en réserve dans nos graisses et le foie, d’où des risques d’intoxication si une prise trop grande est faite par la supplémentation. Comme supplément, elle est présentée sous trois formes naturelles (d-alpha tocophérol, acétate de d-alpha tocophéryl et succinate de d-alpha tocophéryl) et sous trois formules synthétiques (dl-alpha tocophérol, acétate de dl-alpha tocophéryl et succinate de dl-alpha tocophéryl). Les formes naturelles sont mieux absorbées que celles qui sont synthétiques. Pour distinguer rapidement les deux formes, il faut se fier à la formule chimique de la vitamine. La naturelle est représentée par d seulement alors que la synthétique l’est par dl.

Cela étant dit, il est pour le moins surprenant que plusieurs médecins vous aient suggéré de prendre une supplémentation de vitamine E pour augmenter vos facultés cérébrales. Est-ce qu’il s’agit de véritables médecins ou de pseudo- spécialistes de la santé? Jusqu’à ce jour, rien ne prouve qu’une supplémentation de vitamine E pourrait améliorer la mémoire ou autres facultés cérébrales chez des personnes en santé. Selon mes connaissances, il n’y a pas encore de produits «miracles» qui permettraient d’augmenter la mémoire et nos capacités intellectuelles, si ce n’est que de bien dormir, faire des activités sportives et manger sainement…

Parmi les contre-indications, il est fortement déconseillé de supplémenter en vitamine E une personne prenant des anticoagulants. En effet, la vitamine E ne fera qu’augmenter l’effet du médicament et accroîtra le risque d’hémorragie et d’infection lors d’une blessure interne ou externe même si elle n’est que mineure. Le sang prendra plus de temps à se coaguler et la blessure à cicatriser. D’autre part, il est vrai que la vitamine E prise comme supplément peut aggraver une hypertension artérielle ou encore une hyperthyroïdie si les doses dépassent 400 UI / jour ou si la supplémentation ne s’est pas faite graduellement. En ce qui a trait aux surrénales, il semble qu’elles ne soient pas affectées par une supplémentation de 400 UI. Chez les personnes éprouvant des problèmes de santé, je suggère fortement de consulter votre médecin et / ou votre pharmacien, afin de vous assurer qu’il n’y aura pas d’interférence avec la prise de médicaments ou encore qu’il n’y aura pas de risques d’aggraver votre état.

Produits laitiers et calcium

Le calcium qu’on trouve dans les produits laitiers est bel et bien assimilé, et dire qu’il ne l’est pas ne fait qu’augmenter la confusion dans le public en général vis-à-vis de l’alimentation.
Voici une présentation des aliments avec la quantité de calcium.

Yogourt 1 tasse 490 mg

Sardines avec arêtes 90 g 320 mg

Lait 1 % 1 tasse 300 mg

Fromage Romano 30 g 300 mg
Lait au chocolat 1 tasse 280 mg

Fromage suisse 30 g 220 mg

Fromage cheddar 30 g 210 mg

Fromage cottage 1/2 tasse 75 mg

Comblez d’abord vos besoins par l’alimentation.

Évitez, lorsque c’est possible, les suppléments de calcium (ils sont plus difficilement absorbables).

Ces suppléments seront utilisés dans des cas particuliers comme une aversion envers les produits laitiers, certaines maladies, allergies, etc.

En fait, les vitamines et minéraux sont toujours mieux absorbés lorsqu’ils font partie intégrantes de l’aliment en question. Si vous devez opter pour une supplémentation, dans les produits trouvés en pharmacie, on trouve toujours la quantité exacte de vitamines ou de minéraux pour chacun des comprimés et ils sont souvent moins coûteux.

Dans les magasins d’aliments naturels, vous trouverez des produits de qualité qui sont souvent plus coûteux et sur lesquels les compagnies omettent souvent d’apposer les quantités exactes de vitamines, minéraux et autres produits naturels.

Stéphane Roy, nutritionniste, M.Sc.
servicevie.com

Previous articleMaha Satipatthana Sutta : II. vedanā et III. cittā
Next articleVietnam — Les Arts Martiaux pour se rapprocher de Bouddha

2 Commentaires

  1. Croyances et pseudo-vérités en nutrition
    Bonjour,

    Nous avons lu le livre « Toxic Food » de william Raymond à la maison et il y est affirmé avec références, dont celle d’Anne-Marie Mayer (voir ci-dessous), que les fruits et légumes d’aujourd’hui contiennent énormément moins de vitamines qu’avant… Est-ce que c’est vrai? Est-ce que cette recherche est réfutée? Pourquoi les médias n’en parlent pas? Est-ce qu’on doit maintenant consommer 25 fruits/légumes par jour ou absolument prendre des suppléments alimentaires?

    Merci… Et bonne journée 🙂

    « Anne-Marie Mayer : « Historical Changes in the Mineral Content of Fruits and Vegetables, » British Food Journal, 99/6, 1997. »

    Voir aussi : http://www.bastamag.net/article1152.html?id_mot=38

  2. Croyances et pseudo-vérités en nutrition
    Difficile de savoir, néanmoins, ajoutez des graines germées dans votre bol de crudités ou de légumes. Des graines Bio que vous préparez en petites quantités. Ce seul apport compensera la pauvreté des aliments d’aujourd’hui. Il est facile de trouver des sachets de graines en mélange. Les aliments les plus en riches en calcium et magnésium : ce sont les algues et là encore, il en faut très peu et les oméga 3 sont donné par les graines de Lin.

Comments are closed.