Accueil Espace Bouddhiste Espace Enfants LE PETIT DICO: qu’est-ce qu’on appelle un « crime »?

LE PETIT DICO: qu’est-ce qu’on appelle un « crime »?

10
0




CES MOTS QUE TU NE CONNAIS PEUT ETRE PAS…






enfant_pour_blog.gif






(L’) ACCUSE : lorsqu’il existe de fortes raisons de croire que quelqu’un a violé une loi, cette personne est l’accusé.

C’est le tribunal qui décide si la loi a effectivement été violée et, s’il décide que oui, les mesures à prendre pour réparer le tort causé et empêcher de nouveaux torts.






AUTEUR PRESUME : la personne accusée d’avoir commis un crime.






L’INTERET SUPERIEUR DE L’ENFANT : tout ce qui a un impact sur les enfants doit leur faire du bien et les aider à réaliser leurs projets et rêves d’avenir.
Lorsque les adultes prennent des décisions, ils devraient tenir compte des effets de leurs décisions sur les enfants. Il s’agit notamment de faire en sorte de protéger les enfants contre la violence, les abus, les négligences dès leur naissance.


img_main_parent_enfant.jpg



Il s’agit aussi de veiller à ce que les enfants aient de l’eau potable, une alimentation suffisante, un environnement propre et l’aide dont ils ont besoin pour être en bonne santé et se sentir bien à mesure qu’ils grandissent et deviennent adultes.

Lorsqu’un enfant se trouve devant le tribunal comme victime ou témoin, l’intérêt supérieur de l’enfant doit passer en premier. Dans toutes les affaires auxquelles des enfants sont mêlés, il faut protéger les enfants de tout nouveau traumatisme et les aider à participer afin qu’il soit tenu compte de leurs opinions et points de vue et que ceux-ci soient respectés.






ENFANT : un enfant est toute personne âgée de moins de 18 ans.






CONVENTION RELATIVE AUX DROITS DE L’ENFANT : une convention est un accord entre pays. On l’appelle aussi quelquefois traité ou pacte ou encore instrument international.

La Convention relative aux droits de l’enfant reconnaît les droits des enfants. Ces droits doivent aider à faire en sorte que les enfants ont tout ce qu’il faut pour grandir, se développer et apprendre en toute sécurité, pour être en bonne santé et pour devenir membres à part entière de leur communauté.




maman_calin.bmp




En signant la Convention relative aux droits de l’enfant, les pays font la promesse de respecter partout tous les enfants et de protéger leurs droits.

De tous les traités relatifs aux droits de l’homme, cette Convention est celui qui a été approuvé, ou « ratifié », par le plus grand nombre de pays. En effet, tous les pays du monde, sauf deux, ont approuvé la Convention.






ENFANT VICTIME : quelqu’un âgé de moins de 18 ans qui a subi un traumatisme du fait de la violation d’une loi.

Tous les enfants ont les mêmes droits à être protégés, quel qu’ait été leur rôle dans le crime ou durant le procès de l’accusé.






ENFANT TEMOIN : quelqu’un âgé de moins de 18 ans qui a vu ou entendu ce qui s’est passé ou qui sait quelque chose qui peut aider à connaître la vérité sur ce qui s’est passé lorsque la loi a été violée.


image_contact_cas.gif


INDEMNISATION : argent ou équivalent donné à quelqu’un pour réparer un préjudice subi.






TRIBUNAL : lorsque quelqu’un est accusé d’avoir commis un crime, cette personne est amenée à un endroit appelé tribunal et est obligée d’expliquer ce qui s’est passé.

D’autres personnes aussi devront venir donner leur version de ce qui s’est passé. Les membres du tribunal écouteront tout le monde, expliqueront le sens exact de la loi et décideront ensuite s’il y a eu crime et ce qu’il faut faire.






CRIME : il y a crime lorsque quelqu’un a violé la loi.






DECLARATION DES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE JUSTICE RELATIFS AUX VICTIMES DE LA CRIMINALITE ET AUX VICTIMES D’ABUS DE POUVOIR : l’Organisation des Nations Unies a adopté cette Déclaration en 1985 pour protéger les droits de toutes les victimes de la criminalité et des victimes de personnes ayant violé la loi.

Il est dit dans la Déclaration que les pays doivent faire en sorte que les victimes d’un crime soient toutes traitées équitablement et bénéficient de l’aide dont elles ont besoin pour récupérer et se remettre du mal dont elles ont souffert.






DISCRIMINATION : tout le monde est différent et tout le monde a des idées et des traditions différentes. Lorsqu’on ne traite pas les gens équitablement à cause de ces différences, les personnes concernées sont victimes d’une discrimination.

enfants_differents.jpg



Il est important de toujours respecter les différences entre les gens.



Cela vaut aussi bien pour les filles que pour les garçons, quels qu’ils soient, mais aussi quels que soient l’endroit où ils vivent, le travail de leurs parents, la langue qu’ils parlent, leur religion, ce qu’ils pensent ou disent, leur orientation sexuelle, qu’ils soient riches ou pauvres.






ELEMENT DE PREUVE : information ou objets qui servent à démontrer l’innocence ou la culpabilité d’une personne accusée d’avoir commis un crime.






REPRESENTANT OU REPRESENTANT LEGAL : adulte responsable du bien-être d’un enfant lorsque l’enfant n’a pas de parents.






COUPABLE : lorsque quelqu’un a violé la loi, cette personne est coupable du crime.






AUDIENCE : séance durant laquelle l’accusé, les victimes et les témoins racontent leur histoire comme ils s’en souviennent.

Pendant l’audience, on pose des questions aux témoins sur ce qui s’est passé et on leur demande ce qu’ils ont vu, ce qu’ils ont fait.






INNOCENT : toute personne qui n’a pas violé la loi est innocente du crime.






INTERROGATOIRE : rencontre entre au moins deux personnes, lorsqu’une personne pose des questions à l’autre.






ENQUETER/ FAIRE UNE ENQUETE : examiner très attentivement tous les faits pour découvrir ce qui s’est passé et pourquoi cela s’est passé, et aussi qui en est responsable.

Ce sont des personnes qui ont suivi une formation spécialisée qui font les enquêtes sur les crimes, en posant des questions et en cherchant des indices et des éléments de preuve.






JUGE : personne qui veille à ce que la loi soit respectée, à ce que la vérité soit clairement dite et à ce que le règlement de la cour soit suivi.


juge.bmp


JURY : groupe de personnes qui écoutent tout ce qui se passe dans la salle d’audience et qui décide ensuite si la loi a été violée et qui est responsable.






PROCESSUS DE JUSTICE : la justice c’est l’équité pour tous. Le processus de justice fait participer de nombreuses personnes qui travaillent ensemble pour préserver l’équité et respecter l’égalité des droits de tout le monde.






LOI : les lois sont des règles auxquelles tout le monde doit obéir pour que tout le monde ait le respect de l’autre, respecte les droits des autres et vivent ensemble en sécurité.

Il existe un grand nombre de lois différentes. Toutes ensembles, ces lois aident les gens à bien se comporter.




AVOCAT (CONSEIL) : un avocat _ ou conseil_ est une personne qui en aide une autre dans le cadre du système judiciaire et qui veille à ce que le processus de justice soit juste et conforme à la loi. La personne accusée reçoit l’aide d’avocats qu’on appelle « avocats de la défense ». Les victimes, elles aussi, reçoivent dans certains cas l’aide d’un avocat.

Si tu reçois l’aide d’un avocat, c’est lui _ ou elle, bien sûr_ qui veille le plus à te protéger et à faire respecter tes droits. S’il y a quelque chose que tu ne comprends pas ou que tu trouves un peu bizarre, tu peux parler à ton avocat ; il t’expliquera ce qui se passe et fera ce qu’il est possible de faire pour t’aider. Si tu dis quelque chose à ton avocat, alors il doit respecter le secret de ce que tu lui as dit et ne doit le répéter à personne _ pas même à tes parents_ sans ta permission.




PROCEDURE OU ACTION EN JUSTICE : actes qui aident à veiller au respect des lois.




MEDIAS : personnes qui apportent l’information au public, au moyen de la télévision, de la radio, des journaux, des magazines ou de l’Internet.

Les médias font connaître ce qui se passe dans leur communauté et dans le reste du monde.




SOINS DE SANTE MENTALE : aide et appui donnés aux personnes qui sont très troublées par ce qu’elles ont vécu et qui en souffrent.


violence_enfant.bmp


MIGRANT : personne qui s’est déplacée d’un pays à l’autre, souvent à la recherche d’un travail et d’une vie meilleure.




PARTICIPER : participer, c’est prendre part à quelque chose, en faire partie et être entendu.




SERVICES PSYCHOLOGIQUES OU AUTRES : aide et appui pour aider les personnes perturbées ou qui ont besoin d’une attention spéciale pour se remettre de ce qu’elles ont vécu.




PROFESSIONEL : personne qui a reçu une formation spéciale pour apprendre son métier _ par exemple un avocat, un travailleur en santé, un professeur.


paysmauditlunettes.jpg


PROCUREUR : personne chargée de montrer qu’il y a eu violation de la loi et que l’accusé est bien le coupable.

Au cours du processus de justice, le procureur est opposé à l’avocat de la défense, qui est, lui, chargé de montrer qu’il n’y a pas eu violation de la loi ou que l’accusé n’en est pas responsable. Le procureur est le représentant de la société auprès du tribunal.




REPARATION : indemnisation accordée à une personne qui a souffert pour l’aider à se remettre et à bien récupérer.




REFUGIE : personne qui a quitté son pays à la recherche d’une plus grande sécurité.

Un réfugié peut être une personne qui cherche à fuir des gens qui ne sont pas dans le respect de ses droits dans une situation de souffrance ou de guerre.




ORDONNANCE RESTRICTIVE OU ORDONNANCE « DE NE PAS FAIRE » : lorsque le tribunal ordonne à une personne de ne pas s’approcher d’une personne ou d’un lieu.




DROITS, OU DROITS DE L’HOMME OU DE LA PERSONNE : tous les enfants ont des droits égaux devant la loi. Ces droits sont énoncés dans la Convention relative aux droits de l’enfant.


les_petits_citoyens.bmp



Il s’agit notamment du droit à la vie et au respect en tant qu’être humain ; du droit de survivre, du droit aux soins de santé, du droit d’aller à l’école, du droit d’être protégé contre les violences, les agressions et l’exploitation, du droit de vivre dans une famille ou dans un environnement familial, du droit de dire ce qu’ils pensent, et du droit de prendre pleinement part à la vie familiale, culturelle et sociale.

Où qu’ils vivent, les enfants ont tous les mêmes droits.




AGRESSIONS OU VIOLENCES SEXUELLES : une agression sexuelle, c’est quand quelqu’un oblige un enfant à participer à des actes sexuels ou arrive à le persuader d’y prendre part.

Toucher le corps de l’enfant d’une manière qui le met mal à l’aise ou lui fait mal, c’est une agression sexuelle. Ce ne sont pas seulement les inconnus qui agressent les enfants de cette manière. Il se peut qu’un enfant subisse une agression sexuelle aux mains d’une personne qu’il connaît et en qui il a confiance, et même d’un membre de se famille.




REINSERTION SOCIALE : lorsque quelqu’un retourne dans son pays après avoir connu une période de difficultés d’existence.




PROCES : lorsqu’une personne est accusée d’un crime, le tribunal se réunit pour étudier ce qui s’est passé et écouter tous les témoignages.

Les membres du tribunal décident ensuite si la loi a été violée et ce qu’il faut faire pour réparer la situation.

C’est ce qu’on appelle un procès.




ORGANISATION DES NATIONS UNIES (ONU) : C’est une organisation constituée de 191 Etats Membres qui travaillent ensemble à la recherche de la paix et de la justice dans le monde.

L’ONU a été créée en 1945 dans le but d’empêcher de nouvelles guerres, de protéger les droits de l’homme et comme lieu permettant à tous les pays du monde de se rassembler pour discuter des questions et des problèmes importants qui concernent tout le monde.




Source: Unodoc.org



Lignes directives de l’Organisation des Nations Unies en matière de justice dans les affaires impliquant les enfants victimes et témoins d’actes criminels (UNICEF/ VERSION POUR ENFANTS)

Previous articleEditorial sur Lao Tseu
Next articleZem — Ici et Maintenant