Accueil Espace Bouddhiste Alimentation Algues Wakame et Calcium

Algues Wakame et Calcium

8
0

wakame--Tilo.jpgLe calcium est indispensable pour les os et les dents, il intervient sur la souplesse des muscles, l’influx nerveux, la production d’hormones, la coagulation sanguine et diverses réactions chimiques du métabolisme.
L’OMS préconise un apport journalier de 800mg pour un homme adulte et jusqu’à 1 500mg par jour pour une femme après 50 ans.

Vous trouvez du calcium dans le parmesan, les yaourts, les amandes, le persil et le cresson, mais c’est l’algue Wakame qui en contient le plus:1300mg/100g, soit dix fois plus que le lait (119mg/100gr), qui est souvent moins bien toléré. Le Wakame contient aussi de la thiamine, de la niacine et la précieuse vitamine B12. En plus de ses protéines (21% de son volume sec), elle contient des oligo-éléments, des vitamines A, B1, B2, B12, C et des fibres utiles pour le transit intestinal. Le Wakame contient aussi de l’alginate, un polysaccharide déjà présent dans toutes les algues brunes; il aide à éliminer les métaux lourds et autres toxines accumulées dans le système digestif.

Une consommation régulière de Wakame renforce le système immunitaire, sa fucoïdane qui est un polysaccharide, stimule les cellules NK du système immunitaire.

La médecine orientale utilise le Wakame pour l’épuration du sang, la bonne santé intestinale, la peau, les cheveux, la régularisation du cycle menstruel et la libido.
Riche en iode, une surconsommation de plus de 8 grammes par jour, pourrait occasionner un dysfonctionnement de la glande thyroïde.

Très simple d’utilisation, elle est abondamment utilisée dans la cuisine japonaise pour agrémenter des crudités ou une soupe. Il suffit de la réhydrater pour en ajouter un peu dans votre bol, et comme pour toutes les algues, prenez en compte sa teneur en sel et en iode.

Avec le Wakamé, l’algue Kombu cultivée en Bretagne contient huit fois plus de calcium que le lait, cinq fois plus de fer que les épinards, de l’iode et des vitamines A, B2, B6, B12, de l’acide alginique et glutamique. Un peu d’algue Kumbu cuite avec des légumineuses en améliore la digestibilité.

Il est évident qu’il faut être attentif à la provenance des algues qui elles aussi subissent la pollution du mercure, tout comme les poissons. La non présence de mercure et autres polluants doit figurer sur les emballages.


fr.wikipedia.org/wiki/Wakame




Previous articleAimer sans Limites, de Byron Katie
Next articleZem — Aux petits oignons