Accueil Espace Bouddhiste Société 11 février 2015 : Petit Nouvel An chinois

11 février 2015 : Petit Nouvel An chinois

8
0

Le Petit Nouvel An (en chinois: Xiaonian), arrive généralement une semaine avant le Nouvel An lunaire, et tombe cette année ce mercredi 11 février. Journée également connue comme le Festival du Dieu de la Cuisine, la divinité qui supervise le caractère moral de chaque ménage.

Il existe de nombreuses coutumes pour honorer ce dieu de cuisine et déterminer le moment du Petit Nouvel An. La date de cette fête a été parfois attribué en fonction du lieu, avec les habitants du nord de la Chine célébrant le vingt-troisième jour du douzième mois lunaire, et ceux du sud du pays fêtant le vingt-quatrième.

Voici les principales coutumes concernant le Petit Nouvel An, un autre signe du début de printemps :

1. Offrandes et sacrifices au Dieu Cuisine

L’une des traditions les plus distinctives à l’occasion de cet événement est la combustion d’une image de papier du Dieu de la Cuisine, acheminé l’esprit de la divinité au ciel et faire un rapport sur la conduite de la famille au cours de l’année écoulée. Dieu qui est ensuite de retour à la maison par le collage d’une nouvelle image de papier à son image à côté du poêle. Ce qui fait, que la famille sera protégée pour une nouvelle année.

Les offrandes à la divinité comprennent en général une tête de cochon, de poisson, une pâte de haricots sucrés, des melons, des fruits, des boulettes cuites, du sucre d’orge, et des sucreries du Guandong, à base de millet gluant millet et de blé germé.

Une peinture sur bois représentant le dieu de la cuisine est généralement accroché à l'époque du Petit Nouvel An.[Liu Xiaokun/Asianewsphoto]
Une peinture sur bois représentant le dieu de la cuisine est généralement accroché à l’époque du Petit Nouvel An.[Liu Xiaokun/Asianewsphoto]
Photo d'archives montrant des personnes assistant à un offrande au Dieu Cuisine à Shenyang, la capitale de la province de Liaoning (nord de la Chine), le 17 janvier 2009. [Photo : Huang Jinhun]
Photo d’archives montrant des personnes assistant à un offrande au Dieu Cuisine à Shenyang, la capitale de la province de Liaoning (nord de la Chine), le 17 janvier 2009. [Photo : Huang Jinhun]

Lire la suite sur : french.peopledaily.com.cn




Previous articleJournée Portes ouvertes 2015 à l’Inalco
Next articleMatthieu Ricard : « Agissons pour un altruisme durable »