Accueil Espace Bouddhiste Société En Chine, le Père Noël plus connu que Jésus-Christ

En Chine, le Père Noël plus connu que Jésus-Christ

22
0
Un homme déguisé en père Noël saute à l'élastique le 18 décembre 2014 à Changsha, dans la province du Hunan dans le centre de la Chine © AFP
Un homme déguisé en père Noël saute à l’élastique le 18 décembre 2014 à Changsha, dans la province du Hunan dans le centre de la Chine © AFP

En Chine, les Père Noël dépassent en notoriété Jésus de Nazareth: ils sont partout, dans un curieux folklore consumériste, et un nombre croissant de Chinois fêtent, à leur manière, le 24 décembre.

Il suffit d’entrer dans un centre commercial pour y être accueilli par une ambiance sonore type « jingle bells ». Sapins en plastique, guirlandes et boules dorées décorent les magasins.

Les banderoles « Joyeux Noël » sont tendues dans les écoles et les hôtels. Les messages de Noël pullulent dans les publicités, les médias, les réseaux sociaux, en attendant l’envoi de millions de « SMS de Noël ».

3003720-650385-jpg_2622441.jpg

Au restaurant, les serveurs sont affublés d’un inévitable bonnet rouge à pompon, ou d’une ramure de renne en feutrine.

Bref, Noël s’affiche partout dans un pays où l’Etat, et le Parti communiste à sa tête, fait de l’athéisme sa doctrine officielle.

« Dans les centres commerciaux, le Père Noël est devenu un outil promotionnel pour doper les ventes, les Chinois raffolant du shopping », constate Sara Jane Ho, fondatrice à Pékin d’une école où les riches Chinoises s’initient au savoir-vivre à l’occidentale.

Elle a remarqué une multiplication de Père Noël jeunes, sans ventre rebondi, tenant… un saxophone.

« Le saxophone est vu comme une chose très occidentale, comme le Père Noël, donc on les associe naturellement », avance Mme Ho.

De fait, en Chine, n’importe quoi peut évoquer Noël, pourvu que « cela fasse occidental »: des nounours, les Sept nains, un manège forain, le génie de la lampe, une locomotive à vapeur ou encore… les Schtroumpfs.

L’an dernier, dans la province du Shanxi, a été érigée une statue géante de Père Noël, sa houppelande aux pans relevés, dans la pose mythique de Marilyn Monroe sur sa bouche de métro.


– Lire la suite sur : www.lepoint.fr




Previous articleLe maître
Next articleLes cloches de Noël