Accueil Espace Bouddhiste Société Trois traditions de la Saint-Nicolas

Trois traditions de la Saint-Nicolas

17
0

Célébrée dans le nord et l’est de la France et dans de nombreux pays européens, la Saint-Nicolas donne lieu à une distribution de friandises aux enfants.

La Saint-Nicolas est une fête dédiée aux enfants durant laquelle les plus sages reçoivent des friandises.
La Saint-Nicolas est une fête dédiée aux enfants durant laquelle les plus sages reçoivent des friandises.

Largement fêtée dans l’est de la France et dans des pays comme l’Allemagne ou la Belgique, la Saint-Nicolas est une fête empreinte de traditions.

La distribution de friandises

En fonction des régions, la Saint-Nicolas prend la forme d’un défilé au cours duquel le saint distribue des gourmandises aux enfants. En Alsace, la tradition est de donner un pain d’épices et une orange. On peut également trouver des brioches de la Saint-Nicolas, les célèbres Männele ou Mannala, en fonction des communes. Historiquement, Saint-Nicolas voyageait sur un âne et les enfants devaient préparer du foin et de la paille la veille du 6 décembre. Le lendemain, la nourriture était remplacée par des gourmandises pour les plus sages ou une trique du père Fouettard pour les autres.

Le père Fouettard, indissociable de Saint-Nicolas

Inséparable de Saint-Nicolas, le père Fouettard, également surnommé le Boucher, accompagne ce dernier dans sa distribution de friandises. Souvent vêtu de noir et portant un grand fagot, il distribue des triques -branches de son fagot- aux enfants les moins obéissants. Dans certaines régions, le père Fouettard distribuait des coups de martinet ou des morceaux de charbon. Par ailleurs, ce personnage est associé au bruit et porte souvent des chaînes, des cloches ou des grelots.


Lire la suite sur : www.lexpress.fr




Previous articleDécembre 2014 — Le Journal des Sanghas
Next article6 Décembre, c’est la Saint Nicolas – Nicolas de Myre